Avertir le modérateur

@ VIDÉOS & PHOTOS

  • Se détendre avec la musique chinoise traditionnelle

    Des médecins chinois s'en remettent aux pratiques ancestrales pour soigner les problèmes de santé. Ces dernières années, la thérapie par la musique est de plus en plus utilisée pour soigner les problèmes auditifs.

    On dit que les cinq notes de la musique traditionnelle chinoise correspondent aux cinq organes principaux du corps : la rate, les poumons, le foie, le coeur et les reins. La thérapie par la musique est utilisée en particulier pour soigner les problèmes d'acouphène, un bourdonnement constant dans l'oreille sans cause extérieure.

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=EsLBB90-Gg0

  • Écouter de la musique chinoise traditionnelle: Ouvrir les portes du ciel au pipa

    Pièce écrite dans le style de DunHuang en Chine

    Chine, musique, pipa, traditionnel, luth chinois, instrument ancien, écouter en ligneA propos du pipa

    Depuis des milliers d'années, le pipa, ou luth chinois, s'est imposé comme le « roi » des instruments folkloriques chinois. La plupart du temps, on retrouve cet instrument à corde pincée dans les mains de belles jeunes filles célestes représentées dans les peintures traditionnelles. La construction du pipa illustre l'antique croyance chinoise. Son corps, de trois pieds et cinq pouces (en mesure traditionnelle chinoise) représente les trois puissances - le ciel, la terre, l’homme, et les cinq éléments – métal, bois, eau, feu et terre. Quant aux quatre cordes, elles représentent les quatre saisons. Son apprentissage est plutôt difficile – ses cordes sont pincées alors qu'il est posé verticalement sur les genoux - et c’est l’un des instruments chinois les plus expressifs.

  • Nouveau morceau de musique chinoise traditionnelle: Dedu

    Les paroles de ce morceau de musique chinoise De Du ("sois sauvé" en chinois) joué au erhu - complètement ancrées dans la culture chinoise traditionnelle:

    Paroles an français:

    De Du
    Tombés dans ce labyrinthe
    Impuissants, perdus, sans pouvoir trouver d’issue
    Cherchant des milliers et des d’années
    Un jour le Maître réapparaît
    Sois sauvé, sois sauvé
    Cette chance ne la laisse plus passer
    (Répéter)
    [traduit de l’anglais]

    En chinois:

    落入凡间深处,
    迷失不知归路。
    辗转千百年,
    幸遇师尊普度,
    得度,得度,
    切莫机缘再误。

    En Pinyin:

    Luo Ru Fan Jian Shen Chu,
    Mi Shi Bu Zhi Gui Chu.
    Zhan Zhuan Qian Bai Nian,
    Xin Yu Shi Jun Pu Du,
    De Du, De Du.
    Qie Mo Ji Yuan Zai Wu.

    Paroles tirées de: http://fr.clearharmony.net/articles/a14295-Musique-Cithare-chinoise-Sois-Sauve.html

  • Chine: s'appuyer sur la violence et la terreur

    Extrait de l'éditorial d'Epoch Times, les "9 commentaires sur le parti communiste", retraçant l'histoire du parti communiste en Chine

    I. S’appuyer sur la violence et la terreur pour conquérir et maintenir son pouvoir

    «Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé.» Cette citation est tirée du dernier paragraphe du Manifeste du Parti communiste, le document principal du Parti communiste (PC). La violence est le seul et le principal moyen par lequel le Parti communiste est parvenu au pouvoir. Ce trait de caractère s’est transmis à toutes les formes ultérieures du Parti qui sont apparues depuis sa création.

    En fait, le premier Parti communiste au monde a été établi bien des années après la mort de Karl Marx. L’année qui a suivi la Révolution d’Octobre de 1917, le «Parti communiste (bolchevique) de Russie» (plus tard plus connu sous le nom du «Parti communiste de l’Union soviétique») est né. Ce Parti s’est développé en employant la violence contre les «ennemis de classe» et il s’est maintenu par la violence aussi contre les membres du Parti et les citoyens ordinaires. Pendant les épurations orchestrées par Staline dans les années 1930, le Parti communiste soviétique a massacré plus de 20 millions de soi-disant espions et traîtres, ainsi que ceux qui étaient soupçonnés d’avoir des opinions différentes.

    Chine, histoire, communisme, pouvoir, politique, parti communiste chinoise, PCC, Révolution d’Octobre 1917Au début le Parti communiste chinois (PCC) a commencé comme une branche du Parti communiste soviétique lors de la Troisième Internationale communiste. Il a donc naturellement hérité de sa propension à tuer. Lors de la première guerre civile entre les communistes et le Kuomintang (KMT), en Chine de 1927 à 1936, la population de la province de Jiangxi est passée de plus de vingt millions à une dizaine de millions d’âmes. Ces seuls chiffres en disent long sur les ravages causés par l’usage de la violence.

    La violence est peut-être un moyen inévitable pour conquérir le pouvoir politique, mais jamais il n’y a eu un régime aussi enclin à tuer que le PCC, notamment lors de périodes par ailleurs paisibles. Depuis 1949, le nombre de morts causées par la violence du PCC a dépassé le total des victimes de la guerre civile entre 1927 et 1949.

    Le soutien fourni aux Khmers rouges cambodgiens est un exemple éclatant des méthodes violentes du Parti communiste. Sous les Khmers rouges, plus d’un quart de la population cambodgienne, incluant la plupart des Chinois immigrés et leurs descendants, a été assassiné. La Chine continue à empêcher la communauté internationale de poursuivre les Khmers rouges en justice dans le but de tenir caché le rôle notoire joué par le PCC dans ce génocide.

    Le PCC entretient des liens étroits avec les forces armées révolutionnaires et les régimes despotiques les plus brutaux au monde. Outre les Khmers rouges, les Partis communistes d’Indonésie, des Philippines, de la Malaisie, du Vietnam, de Birmanie, du Laos et du Népal ont tous été soutenus par le PCC. Beaucoup de dirigeants de ces partis sont chinois, certains d’entre eux se cachent encore en Chine aujourd’hui.

    Les atrocités d’autres groupes communistes se réclamant du maoïsme, comme le Sentier lumineux en Amérique du Sud et l’Armée rouge au Japon, ont été condamnées par la communauté internationale.

    Une des théories qu’emploient les communistes est le darwinisme social. Le Parti communiste applique aux relations humaines et à l’histoire humaine la compétition des espèces selon Darwin, prétendant que la lutte des classes est la seule force motrice pour développer la société. La lutte est donc devenue le premier «dogme» du PC, un outil pour obtenir et maintenir le contrôle politique. Les fameuses paroles de Mao trahissent clairement cette logique de la survie des plus aptes: «Avec 800 millions de gens, comment cela pourrait-il marcher sans lutte?»

    Selon une autre affirmation tout aussi fameuse de Mao, la Révolution culturelle devrait être menée «tous les sept ou huit ans». Le PCC a utilisé la force de manière répétitive pour terroriser et soumettre la population chinoise. Chaque lutte, chaque mouvement a été un exercice de terreur, faisant trembler le cœur du peuple chinois et le réduisant peu à peu à l’esclavage sous le contrôle du PCC.

    Aujourd’hui, le terrorisme est devenu le principal ennemi du monde libre civilisé. Le PCC a exercé un terrorisme violent, grâce à l’appareil d’Etat à une échelle bien plus vaste, bien plus longtemps, et avec des résultats bien plus dévastateurs. Aujourd’hui, au 21e siècle, gardons-nous d’oublier ce trait héréditaire du Parti communiste, car ce que le Parti a été, assurément détermine ce qu’il pourra être dans le futur.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/5/7/25/n3497570/une-serie-editoriale-de-iepoch-timesi-ineuf-commentaires-sur-le-parti-communistei-re-partie-.htm

  • Chine: qu'est ce que le parti communiste ?

    1er commentaire, 1er paragraphe vidéo des 9 commentaires sur le parti communiste, édité par Epoch Times en 2004.

    Une dizaine d’années après l’effondrement de l’ex-Union Soviétique et des régimes communistes de l’Europe de l’Est, le mouvement communiste international est aujourd’hui rejeté dans le monde entier, et la fin du Parti communiste chinois (PCC) n’est qu’une question de temps.

    Chine, parti communiste, régime, PCC, nation, peuple, Epoch TimesNéanmoins, avant son effondrement total, le PCC essaie de lier son destin à la nation chinoise et ses cinq mille ans de civilisation. C’est un désastre pour le peuple chinois. Comment considérer le PCC? Comment passer à une société sans PCC? Comment transmettre l’héritage chinois? Ce sont les grandes questions auxquelles le peuple chinois est à présent confronté. Aujourd’hui, Epoch Times publie une série d’éditoriaux spéciaux: Neuf commentaires sur le Parti communiste. Avant que le couvercle ne se referme sur le cercueil du PCC, nous souhaitons prononcer un jugement définitif sur lui et sur le mouvement communiste international, qui pendant plus d’un siècle a été un fléau pour l’humanité.

    Pendant plus de 80 ans, tout ce que le PCC a touché a toujours été accompagné par les mensonges, les guerres, la famine, la tyrannie, les massacres et la terreur. Les croyances et les valeurs traditionnelles ont été violemment détruites. Les concepts éthiques et les structures sociales originels ont été désagrégés de force. L’empathie, l’amour et l'harmonie entre les gens ont été transformés en lutte et en haine. La vénération et le respect du ciel et de la terre ont été remplacés par l’arrogant désir de lutter contre le ciel et la terre. Il en a résulté un effondrement total des systèmes social, moral et écologique de la société et une crise profonde pour le peuple chinois et en vérité pour toute l’humanité. Toutes ces calamités se sont produites suite aux manœuvres, à l'organisation et au contrôle délibérés du PCC.

    Comme le dit un célèbre poème chinois de la dynastie Song: «Que faire, impuissant, à la vue des fleurs qui se fanent». La fin du régime communiste est proche, il est aux abois et ses jours sont comptés. Avant sa disparition totale, nous pensons que le temps est venu d’une réflexion rétrospective, afin de mettre à nu tous les aspects de cette organisation sectaire, la plus grande et la plus malveillante de l’histoire. Nous espérons que ceux qui sont encore trompés par ce régime pourront voir clairement sa nature, purger leur esprit de son poison, se dégager de son contrôle pervers, se libérer du joug de la terreur et abandonner toute illusion à son propos. 

    Le règne du PCC est la page la plus sombre et la plus ridicule de l’histoire de la Chine. Dans la liste interminable de ses crimes, les plus vils pourraient être sa persécution du Falun Gong. En s’attaquant à «Authenticité, Bienveillance, Tolérance» le communisme chinois a lui-même enfoncé le dernier clou à son cercueil. Epoch Times croit qu’en comprenant la véritable histoire du PCC, nous pourrons empêcher que de telles tragédies se reproduisent. En même temps, nous espérons que chacun d’entre nous réfléchira sur soi-même et examinera si notre lâcheté et nos compromis nous ont rendus complices dans nombre de tragédies qui auraient pu être évitées. 

    Commentaire 1: Qu'est ce que le parti communiste?

  • La Chine entre fractures et mutations

    L’essor économique de la Chine a transformé le pays de manière radicale. Avec ces bouleversements émerge une nouvelle société civile qui tente de faire entendre sa voix, notamment pour s’élever contre les violations des droits de l'homme.

    Chine, reportage, droit de l'enfant, droit des femmes, enfants disparus, essor, développement, économique, droits de l'homme, censure

    Les documentaristes ont rencontré les initiateurs de nombreux projets citoyens, organisés non sans risques : un jeune homme qui milite contre les expropriations forcées de milliers de paysans ; l’écrivain Chen Guanzhong, censuré par le régime, qui prend ouvertement position contre la dictature ; le fondateur d’une association d’aide aux ouvriers migrants, qui leur propose une aide juridique gratuite – seul recours dans un pays où les syndicats n’existent pas. On entend également la militante Su Changlan, qui lutte pour les droits des femmes et contre le trafic d'enfants, face à un gouvernement qui organise la répression des parents au nom de la "société harmonieuse" prônée par le parti.

    Autant d’initiatives qui, en tentant modestement de promouvoir un État de droit, mettent en évidence l’urgence d’un véritable changement politique.

    Plus d'informations sur: http://www.arte.tv/guide/fr/047872-000/entre-fractures-et-mutations-la-chine

  • Des enfants chinois fabriquent vos téléphones portables


    "Cash Investigation", Des enfants chinois... par francetvinfo
    Aujourd'hui, il se vend 57 smartphones chaque seconde dans le monde. Cash Investigation, mardi 4 novembre à 20h45, dévoile les pratiques les plus controversées de la fabrication de nos téléphones.

    Extrait de l'émission Cash Investigation présenté par Elise Lucet la semaine dernière sur France 2

  • Après 60 ans de censure, un film chinois réédité

    Le film « La Vie de Wu Xun » est sorti en Chine en 1951, tout juste deux ans après la fondation de la République populaire de Chine. C'était l'un des plus populaires des premiers films produits par les autorités communistes. Il a été projeté pendant des mois dans les cinémas bondés de toute la Chine.

    Chine, propagande, mao, histoire, parti communiste, idéologie, lutte des classes, film, censure, cinéma, Wu XunL'intrigue, vaguement basée sur une histoire vraie, parle d'un jeune homme extrêmement pauvre appelé Wu Xun qui essaie d'emprunter de l'argent pour les funérailles de sa mère. Il est maltraité et raillé par les classes supérieures. En réaction à cela, Wu Xun décide d'économiser de l'argent toute sa vie en mendiant dans les rues, pour pouvoir construire une école gratuite pour les enfants pauvres. Des décennies plus tard, il a atteint son objectif.

    Pour beaucoup de spectateurs, le message du film semble coller parfaitement à l'idéologie communiste : un jeune homme vertueux et pauvre essaie d'améliorer le quotidien de ses semblables. Mais peu après sa sortie, le film a été durement critiqué par Mao Zedong, le dirigeant du parti communiste de l'époque.
    Selon Mao Zedong, ce film est idéologiquement incorrect : « trop intellectuel » et trop « réformiste. » Et il lui manque le message essentiel du communisme chinois : la lutte.

    Le Quotidien du peuple, le journal officiel du Parti a traité le véritable Wu Xun de « bandit, créancier et grand propriétaire terrien, » et le Parti a commencé à interdire le film.

    Tiré de: https://www.youtube.com/channel/UCIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu