Avertir le modérateur

vérité

  • Proverbe chinois sur la vérité

    Shakyamuni, bouddha, vérité, proverbe, Chine, philosophie chinoise, sens de la vie, bouddhisme, taoisme, new tang dynasty,Siddhārtha,

    " Trois choses ne peuvent pas être cachées longtemps: le soleil, la lune, et la vérité "

    Bouddha Shakyamuni

  • Mystérieux caractères chinois: Zhen "Vérité"

    caractère chinois,vérité,chine,langue,idéogrammes,pensée bouddhiste,homme véritable,signification, psychisme humain

    Le caractère chinois 真 (Zhen) se compose de deux idéogrammes: 十 (Shí) et 目 (Mù). 十 est le caractère pour le nombre dix et dans la pensée bouddhiste, il symbolise l’univers des dix directions, tandis que 目 représente l’oeil. Combinés, les deux caractères 十 et 目 correspondent donc à l’oeil céleste, appelé également «l’oeil qui voit tout».

    Ce caractère tire son origine de la croyance chinoise selon laquelle les êtres surnaturels, telles que les divinités, sont les seuls capables de reconnaître la vérité et la réalité. Il est dit que les déités sont libres et qu’aucune contrainte ne pèse sur elles, contrairement aux humains qui sont enfermés dans leur subjectivité et sont soumis aux limites des perceptions sensorielles de leur corps.

    Dans le système de croyance taoïste, 真 joue un rôle central. Dans le taoïsme, l’homme s’efforce de dépasser le monde matériel grâce à la pratique spirituelle. Dans cet effort vers l’authenticité, le pratiquant taoïste essaye de retourner à son origine dans l’univers.

    Le taoïsme vise à réaliser 真人 (Zhenrén) «l’être authentique, l’homme véritable» c’est-à-dire une personne authentiquement complète. La théorie de 真人 stipule que lorsqu’une personne parvient à la vérité, elle est en harmonie avec l’univers. Cet état est similaire à la notion bouddhiste d’éveil. La personne véridique n’a plus aucune notion, aucun concept, aucune perception ou limitation, parce qu’elle représente la liberté absolue et le vide, l’état qu’on nomme Tao.

    À l’opposé du caractère 真, les deux caractères 假 et 偽 représentent le mensonge ou la fausseté. Les deux caractères contiennent à gauche l’idéogramme 亻, le caractère pour «l’homme» ou «l’humanité». Le mensonge et la fausseté, selon la mythologie chinoise, naissent du psychisme humain.

    Tiré de:http://www.epochtimes.fr/front/13/5/3/n3508307.htm

  • Lutte acharnée au sein du régime chinois concernant la liberté d'expression

    liberté d'expression, Chine, vérité, Wen Jiabao, démocratie, régimeCe qui semble être une lutte acharnée au sujet de la liberté d'expression produit des messages officiels bien confus en Chine dernièrement. Le même jour, le premier ministre aux accents réformistes a demandé «plus de vérité», alors que le département de la Propagande du Comité central émettait la directive de contrôler davantage la presse.

    Le 15 juin, Wen Jiabao a insisté que les dirigeants chinois devaient «parler vrai et écouter la vérité».

    «Les dirigeants de la Chine devraient garder l'esprit ouvert à différents points de vue et ne pas simplement les écarter. Ils devraient plutôt apprendre des diverses opinions, particulièrement celles qui sont critiques», a déclaré Wen le 15 juin, selon la Radio nationale de Chine.

    Wen a également souligné que sans la primauté du droit démocratique pour contenir les gens au pouvoir, «quelqu'un pourrait utiliser le pouvoir en ses mains pour violer ou piétiner la loi».

    Mais, le même jour, le département de la Propagande du Comité central (DPCC), dirigé par le chef de la propagande Li Changchun, a émis une directive à toutes les agences de nouvelles de publier des reportages soulignant les «grandes réalisations» du Parti communiste chinois (PCC) des dix dernières années et de cesser de rapporter des nouvelles qui font mal paraître les autorités, au risque d'être sévèrement punies.

    Ces directives conflictuelles ont à nouveau mis en relief les divergences entre l'approche réformiste de Wen Jiabao et le contrôle étouffant des médias exercé par le DPCC.

    Sarah Cook, analyste principale de la recherche en matière de liberté sur Internet et en Asie de l'Est chez Freedom House, une ONG américaine militant pour la démocratie, souligne que ces divergences devraient être prises dans le contexte de l'actuel régime en Chine.

    «Il n'est pas entièrement nouveau d'entendre des hauts dirigeants chinois parler de “démocratie”, de “vérité”, de “supervision”, de “primauté du droit”.»

    «Si Wen Jiabao et d'autres responsables sont d'avis que les médias devraient pouvoir rapporter la vérité, alors il y a des couches et des couches d'institutions qui doivent être démantelées, en commençant par le département de la Propagande du PCC.»

    Lire la fin de l'article sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Lutte-acharnee-au-sein-du-regime-chinois-concernant-la-liberte-dexpression.html

  • L'histoire de Taiwan attire les touristes

    Le nombre de touristes chinois venant du continent en visite à Taiwan est en croissance constante. Beaucoup de Chinois veulent en savoir plus sur la période de 1949 et la guerre entre le Kuomintang et le parti communiste chinois qui a conduit à la fondation de Taïwan.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/

  • Le Falun Gong est toujours persécuté en chine

    Combien de personnes ont été touchées par la persécution contre le Falun Gong lancée par Jiang Zemin ?

    Depuis que l’ancien président de Chine, Jiang Zemin a commencé la persécution des pratiquants de Falun Gong en 1999 :100 millions de gens pratiquent le Falun Gong en 1998 et perdent ce droit en 1999 lorsque Jiang interdit la pratique;Des millions de pratiquants de Falun Gong ont été illégalement arrêtés, détenus et/ou maltraité par la police chinoise; Entre 200 000 et un million d’entre eux ont été envoyé en camp de travaux forcés sans aucun jugement.Les associations de protection des droits de l’homme ont des renseignements sur plus de 38 000 cas spécifiques de torture ou de mauvais traitements graves. Plus de 1 000 personnes en bonne santé ont été incarcérées dans des hôpitaux psychiatriques et torturé là-bas, ce que condamne l’association mondiale de psychiatrie (World Psychiatric Association). Plus de 500 ont été condamnés à des peines de prisons allant jusqu’à 18 ans.Au moins 3700 morts sous la torture et les mauvais traitements policiers ont été confirmés, mais des sources provenant du gouvernement chinois parlent d’un chiffre de 7 000 minimums.

    Qu’est-ce que le Falun Gong ?

    Falun Gong est une discipline traditionnelle chinoise qui comprend des exercices méditatifs. Ces principes sont « Vérité », « Compassion » et « Tolérance ». Ceux qui pratiquent régulièrement constatent l’amélioration de leur santé, l’établissement d’une paix intérieure ainsi qu’un plus grand sens moral. La pratique du Falun Gong a commencé en Chine en 1992 et s’est répandue de bouche à oreille à travers toute la Chine et au-delà. Libre et gratuite, elle est aujourd’hui pratiquée par 100 millions de personnes dans plus de 60 pays.

    Est-ce que le Falun Gong est une religion ?

    Falun Gong n’est pas une religion dans le sens où l’entendent les cultures occidentales. C’est la « cultivation et la pratique », l’accent est mis à la fois sur l’élévation de l’esprit et l’amélioration de la santé physique. Le concept de « cultivation » n’est pas familier à la plupart des occidentaux. En Chine, au contraire, on comprend profondément le sens de ce mot. Le terme en chinois est : xiu lian. Xiu signifie « réparer », « mettre en place ». Lian signifie « sentir » ou « raffiner ». Les caractères chinois pour le mot “lian” sont similaires et se prononcent de la même façon que ceux utilisés pour dire « pratiquer [les exercices] ». Ceci est seulement une traduction littérale des caractères qui composent le terme.

    Pour avoir une meilleure compréhension du concept de la cultivation, regardons l’histoire de la Chine. Il y a environs 2 500 ans, le sage Lao Zi (Lao Tseu) apparut en Chine. Lao Zi écrivit le livre Tao Te Ching (Dao De Jing) et c’est de cette manière qu’une grande partie de la société entendit parler du « Tao » également appelé « la Voie ». À peu près au même moment, le Bouddha Shakyamuni (connut aussi sous le nom de Gauthama Siddartha) est apparu en Inde. Shakyamuni diffuse le bouddhisme en Inde pendant 49 ans avant qu’il ne se répande en Chine.
    Ces deux écoles forment la base de la plupart des pratiques spirituelles en Chine.

    Les religions - tel que les définît la culture asiatique - sont également considérées comme des formes de cultivation. Il y a le Bouddhisme avec ses temples, ses moines etc., et il y a également différentes sectes bouddhiques. De la même façon pour la religion Taoïste.
    Mais, la voie de cultivation de l’école de Bouddha ne s’arrête pas là et l’école Taoïste non plus. Il y a en effet beaucoup de pratiques de ces écoles qui ne sont pas considérées comme faisant partie de la religion bouddhiste ou taoïste. Souvent, ces pratiques sont transmises à quelques disciples par un enseignant, et ce, sans aucune formalité religieuse, édifices religieux etc. Elles sont également considérées comme des voies de cultivation. Les Asiatiques ne les considèrent pas comme des religions.

    Donc, en Chine, on considère qu’il n’est pas nécessaire d’être religieux pour atteindre un niveau d’accomplissement spirituel, en revanche, suivre une méthode pour cultiver est nécessaire. Ici en occident, nous ne connaissons pas vraiment le concept de cultivation et tout ce qui appartient ou domaine spirituel et à la question de transcender le monde humain est traditionnellement classé dans le domaine religieux.

    Pourquoi le gouvernement chinois persécute-t-il le Falun Gong ?

    Une enquête du gouvernement chinois indique qu’en 1998 - 6 ans après sa présentation au public - le nombre de pratiquant du Falun Gong atteint 100 millions de personnes. Craignant que le succès du Falun Gong éclipse son pouvoir, le chef des autorités chinoises ordonna l’ « éradication » de cette pratique chinoise traditionnelle. Selon un article du Washington Post en 1999 : « Des sources au sein parti communiste affirment que le comité du Politburo en place à ce moment-là n’approuve pas à l’unanimité les mesures prise contre le Falun Gong. Jiang Zemin a décidé seul que le Falun Gong devait être éliminé. » D’autres groupes dont les croyances ne sont pas sous le contrôle des autorités chinoises sont persécutés en Chine, tel les protestants, les catholiques qui reconnaissent le pape et les bouddhistes tibétains.

    Pour avoir plus d’informations sur les raisons de la persécution du Falun Gong par Jiang Zemin et le régime chinois, visitez la page de notre rapport spécial sur ce sujet.


    Comment le Falun Gong a-t-il répondu à cette oppression ?

    Les pratiquants de Falun Gong de Chine Continentale ont, pendant les six dernières années, continuellement fait appel auprès des autorités chinoises avec des moyens légaux et non violents. Ils ont également résisté à la persécution par des protestations publiques non violentes, actes qui les ont souvent amenés à être emprisonnés, torturés et tués par la police chinoise. Pas un seul rapport ne fait état d’un pratiquant de Falun Gong répondant avec violence, détruisant la propriété d’autrui ou autre comportement de ce type malgré l’injuste traitement qu’ils connaissent. Les pratiquants et les gens qui soutiennent le Falun Gong en dehors de Chine font de longues marches, des « sit-in », font signer des pétitions, organisent des manifestations, font des conférences de presse et informent en détail des abus en matière des droits humain. Ils font leur possible pour permettre aux gens une prise de conscience en utilisant toujours des moyens pacifiques.

    Tiré de : http://www.infofalungong.net/Bulletin/files/questions%20frequentes.htm

  • Citation du jour

    1158.jpg"La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas."

    Confucius

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu