Avertir le modérateur

union européenne

  • Le Parlement européen vote une résolution s'opposant aux prélèvements d'organes forcés en Chine

    prélèvements d’organes, Chine, résolution, parlement européen, Europe, Falun Gong, Union européenne, éthique, transplantation,

    Hier, le Parlement européen a notifié à la République Populaire de Chine (RPC) que la pratique des prélèvements d'organes forcés était inacceptable. Une résolution adoptée jeudi après-midi à Strasbourg a exprimé « sa profonde préoccupation devant les informations persistantes et crédibles de prélèvements d'organes systématiques organisés par l'État chinois sur des prisonniers de conscience non consentants en République Populaire de Chine, y compris sur un grand nombre de pratiquants de Falun Gong emprisonnés pour leur croyances religieuses, et des membres d'autres groupes minoritaires religieux et ethniques » .

    La Chine est appelée dans la résolution à : « mettre fin immédiatement à la pratique de prélèvements d'organes sur des prisonniers de conscience » ; de répondre aux demandes des rapporteurs spéciaux des Nations Unies sur la torture sur ​​la liberté de religion ; de justifier la source des organes utilisés dans les transplantations ; de permettre aux rapporteurs de mener leur enquête ; et de libérer immédiatement « tous les prisonniers de conscience en Chine , y compris les pratiquants de Falun Gong . »

    La résolution recommande à l'Union Européenne (UE) et à ses États membres de condamner publiquement les violations de transplantation en Chine et de sensibiliser leurs citoyens voyageant en RPC. La résolution demande à l'UE de mener une « enquête complète et transparente » sur les pratiques de prélèvements d'organes en RPC et « de poursuivre ceux qui se seraient livrés à de telles pratiques contraires à l'éthique. »

    La résolution indique également l’identité des principales victimes de prélèvements d'organes forcés en Chine : « En juillet 1999, le Parti communiste chinois a lancé une persécution nationale intensive conçue pour éradiquer la pratique spirituelle du Falun Gong menant à l'arrestation et la détention de centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong […] il y a des rapports que des ouïghours et des tibétains détenus ont également été soumis à des prélèvements d'organes forcés ».


    Un pas en avant
    « La position du Parlement européen est vraiment très importante », a écrit le Dr Rafael Matesanz, le directeur de l'Organisation nationale de transplantation en Espagne, dans un courriel.

    « Que la représentation des citoyens de 28 pays de l'UE ait exprimé une position commune devant le gouvernement chinois en leur demandant d'arrêter immédiatement toutes ces pratiques contraires à l'éthique est aller dans le bon sens de la marche », a écrit Matesanz .

    Il a noté que, à cette occasion, les « autres considérations » qui auraient « modulés les positions de nombreux gouvernements ou d’organismes internationaux » ont été oubliées. La République populaire de Chine utilise en effet régulièrement les relations commerciales et l’intimidation diplomatique pour tenter de faire taire les critiques sur son bilan des droits de l'homme.

    Erping Zhang, le porte-parole du Centre d’information sur le Falun Dafa, a déclaré que la résolution de l'UE « a envoyé un message fort au régime du PCC que de tels crimes contre l'humanité sont inacceptables par les représentants de sociétés civilisées. »


    Entrer en action
    « La pression internationale devrait suivre le même sens [que la résolution de l'UE] non seulement en Europe mais partout dans le monde, au sein des organismes internationaux comme l'OMS, l'ONU, ou le Conseil Européen » écrit le Dr Rafael Matesanz .

    Dr. Torsten Trey, directeur exécutif de l'organisation des droits humains DAFOH (Médecins contre les prélèvements forcés d'organes), voit dans cette résolution une mobilisation et une condamnation internationale des prélèvements d'organes forcés de la République populaire de Chine .

    La résolution « va servir de phare pour de nombreux autres pays et régions pour exiger de la Chine de mettre immédiatement en place les droits fondamentaux souverains du 21e siècle », écrit le Dr Trey dans un e-mail.

    Pour Rafael Matesanz la résolution donne « une définition claire de ce qui ne devrait pas être fait pour les patients: aller à l'étranger pour acheter un organe d'origine non éthique ». Elle donne également des conseils à « certains médecins européens, qui « comprenne » ou même de facilite de telles pratiques pour le bénéfice théorique de leurs patients » .

    Le Dr. Rafael Matesanz a travaillé en Espagne sur une loi qui a été votée et qui criminalise un citoyen espagnol recevant un organe prélevé sur une victime non consentante, que la transplantation ait lieu en Espagne, en Chine, ou ailleurs .

    Torsten Trey a déclaré: « Cette résolution contribuera à sensibiliser les pays du monde à adopter des règlements pour mettre fin au commerce et l'approvisionnement d'organes contraire à l'éthique ».

     Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/12/13/n3509146.htm

  • Le Vice-Président du Parlement européen appelle à la liberté de la presse en Chine

    Parlement européen, Démocratie, Droits humains, Edward McMillan-Scott, gouvernement taiwanais, Chine,liberté d’expression, Union Européenne, Chunghwa Telecom, New Tang Dynastie

    Pour la deuxième fois en deux ans, le Vice-président britannique du Parlement européen responsable pour la Démocratie et les Droits humains, a écrit au président de Taïwan au sujet de la liberté de la presse.

    Edward McMillan-Scott a envoyé la lettre à Ma Ying-jeou la semaine dernière, demandant au gouvernement taiwanais d’aider au renouvellement du contrat du satellite de la Télévision New Tang Dynastie (NTD) avec Chunghwa Telecom (CHT) appartenant en partie à Taiwan.

    McMillan-Scott a demandé au président d’«assurer que la démocratie, la liberté d’expression, et la liberté de la presse, pivots de la relation entre Taiwan et l’Union européenne, continuent à prospérer à Taiwan».

    NTD diffuse une couverture des problèmes de droits humains vers le continent, via le satellite de Chunghwa, mais son contrat doit être renouvelé en août. Chunghwa a jusque-là gardé le silence sur la question, dans ce qui semble être une répétition de la controverse de 2011, lorsque le fournisseur n’avait prolongé le contrat qu’après avoir fait l’objet d’une campagne, suite à un problème allégué de bande passante.

    «Il a été largement documenté que Pékin maintient un contrôle absolu sur tous les médias en Chine, et s’efforce de contrôler le flux de l’information entrant et sortant du pays», a déclaré McMillan-Scott. «Cependant, comment réagir à une telle tentative dépend encore du monde libre».

    Chungwha a diffusé NTD sur son satellite ST-2 depuis la campagne pour le dernier renouvellement.

    «Mes collègues au Parlement européen et moi-même attendons impatiemment de voir cette question résolue rapidement et équitablement, car nous avons malheureusement vu auparavant que le régime chinois a fait pression sur des sociétés pour mettre fin à leur couverture de NTD», a ajouté McMillan-Scott, prenant l’exemple de la société française Eutelsat cédant au régime en 2008. En dépit d’une Déclaration écrite adoptée au sein du Parlement européen, et d’une enquête juridique toujours en cours sur l’«interférence chinoise», Eutelsat n’a pas rétabli la couverture.

    McMillan-Scott a conclu qu’il a «foi dans la démocratie et la liberté de la presse à Taiwan, qui est considérée comme une société libre et pleine de vie», et espère «une solution qui permette à NTD de continuer ses précieuses diffusions vers la région asiatique en utilisant les satellites CHT».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/5/21/n3508374.htm

  • Les pratiquants de Falun Gong européens se rassemblent à Bruxelles, appelant à la fin de la persécution par le Parti communiste chinois

    Falun Gong, Europe, Chine, Union Européenne, politique, persécution, Bruxelles

    Bruxelles est le centre politique de l’Union européenne, et connue pour être la capitale de l’Europe. Le 26 octobre 2012, les pratiquants de Falun Gong européens s’y sont rassemblés pour faire la démonstration de la beauté de la pratique, appelant les gens à aider à mettre fin à treize ans de persécution brutale par le Parti communiste chinois.


    Exercices de groupe dans le Parc du Jubilee

    Dans la matinée, des éclats d’une musique douce et apaisante se sont fait entendre depuis le Parc du Jubilé (Cinquantenaire Jubelpark) jusque sur la place Schuman où sont situés les quartiers généraux de l’Union européenne. Des centaines de pratiquants Falun Gong s’étaient rassemblés dans le parc pour une pratique de groupe.

    En dépit d’une légère pluie, tous étaient concentrés et pleins d’énergie, attirant l’attention des passants qui s’arrêtaient pour regarder. Beaucoup ont sorti leurs mobiles ou leurs caméras pour capturer la scène paisible.

     

    Appeler à la fin de la persécution au centre politique de l’Europe

    À midi, les pratiquants de Falun Gong de toute l’Europe ont tenu un grand rassemblement place Schumann, apprenant aux gens que le Falun Gong enseigne à être de bonnes personnes en suivant le principe d’Authenticité, Bonté et Tolérance, mais qu’il est persécuté par le Parti communiste chinois (PCC), qui est allé jusqu’à prélever les organes de pratiquants de Falun Gong encore vivants pour le profit.

    Le président de l’Association Falun Dafa européenne a lu une déclaration au rassemblement : "L’Association Falun Dafa européenne appelle le vainqueur du Prix Nobel 2012, qui est aussi le plus grand partenaire commercial de la Chine, l’Union européenne, à adopter une nouvelle approche des droits de l’homme afin de prendre toutes les mesures nécessaires. Dabord, à différents niveaux de contact avec le régime du PCC, l’Union européenne devrait publiquement condamner le PCC dans les termes les plus forts et demander une enquête sur le crime inhumain de prélever de force les organes de pratiquants de Falun Gong. Deuxièmement, elle demande que le régime du PCC cesse sa diffamation, ses conspirations et ses crimes contre l’humanité, et relâche tous les pratiquants de Falun Gong emprisonnés."

    Falun Gong, Europe, Chine, Union Européenne, politique, persécution, Bruxelles

    De nombreux pratiquants de Falun Gong ayant souffert de la persécution en Chine continentale étaient présents au rassemblement. Certains avaient subi des prélèvements de sang lors de leur détention illégale pour tester leur type sanguin et différents paramètres. De tels examens de sang sont largement considérés comme établissant une base de données de compatibilité pour le prélèvement d’organes qui s’ensuit.

    Ces treize dernières années, les pratiquants de Falun Gong de toute l’Europe ont persisté à informer les gens des injustices subies par leurs compagnons de pratique en Chine, de manière pacifique et rationnelle. Ils ont publiquement appelé à la fin de la persécution, attirant l’attention et le soutien d’un nombre croissant de gens. Des personnalités de toute l’Europe assistaient au rassemblement Place Schumann ou avaient envoyé des lettres de soutien, y compris le Vice-président du Parlement européen, demandant au PCC de mettre fin immédiatement à la persécution du Falun Gong.


    Soutien de personnalités de toute l’Europe

    M. Oreste Rossi, un membre du Comité environnemental du Parlement européen, a exprimé son regret de ne pas pouvoir assister au rassemblement disant dans sa lettre : “Vous tous qui soutenez les droits de l’homme en Chine je ne pourrai malheureusement pas assister à votre évènement, parce que devant voter à la session plénière du Parlement européen à Strasbourg. Je regrette sincèrement de ne pas être avec vous pour soutenir vos efforts pour obtenir justice."

     

    Falun Gong, Europe, Chine, Union Européenne, politique, persécution, Bruxelles

    M. Rossi pense que le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants par le PCC ne peut pas être toléré : "Ce qui est arrivé aux pratiquants de Falun Gong et à de nombreux dissidents, sont des crimes contre l’humanité. Utilisant ceux qui sont exécutés pour dissimuler le retrait des organes de ceux détenus est une violation des standards internationaux et doit être interdit."

    Il a déclaré " Je considère cela comme une disgrâce pour l’UE et ses états membres, de savoir que le PCC viole les droits humains et la liberté de croyance, et de considérer pourtant la Chine comme un partenaire commercial majeur. "

    M. Rossi a finalement exprimé son espoir que la Chine renaîtra bientôt dans le printemps de la liberté et de la démocratie.

    Le Vice-président du Parlement européen et le Président du Parti européen démocrate libéral et de la réforme, M. Graham Watson, a également envoyé une déclaration à l’occasion du rassemblement : "Le rassemblement d’aujourd’hui, ainsi que les efforts incessant des pratiquants de Falun Gong, a montré la dévotion de beaucoup et la détermination de soutenir la liberté de croyance.

    L’Histoire nous a montré comment des militants résolus et pacifiques peuvent fermement soutenir la liberté de croyance. Le rassemblement d’aujourd’hui inspirera tous les efforts incessants pour promouvoir le respect des droits de l’homme en Europe et au-delà. J’aimerais témoigner mon respect à vous tous rassemblés ici aujourd’hui et à tous les militants en chine continentale et en dehors."

    Lire la suite de l'article sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201211/110819.html

  • L'avocat Gao Zhisheng condamné pour subversion

    PEKIN — Le ministre des Affaires étrangères chinois Yang Jiechi a annoncé mardi que l'avocat des droits de l'Homme Gao Zhisheng, disparu depuis plus d'un an, a été condamné à la prison pour subversion.

    Le chef de la diplomatie chinoise n'a pas donné de précision sur la nature de sa condamnation et la longueur de sa peine, mais il a nié tout acte de torture contre l'opposant.

    L'avocat était porté disparu depuis plus d'un an et le gouvernement n'avait fourni aucune information sur son sort. Régulièrement emprisonné, Gao s'était notamment impliqué entre 2002 et 2006 dans des dossiers sensibles sur des violations des droits de propriété, le mouvement spirituel interdit Falun Gong et la persécution religieuse.

    Depuis un an, l'Union européenne, les Etats-Unis, les Nations unies et diverses ONG demandaient à la Chine d'éclaircir sa situation. Mais les autorités chinoises ont fait la sourde oreille, apportant parfois des réponses énigmatiques à ces demandes.

    Tiré de: http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5jyKzT99GrPZqbMffxeN_SlxJr5yw

  • EUROPE-CHINE et TAIWAN-CHINE

    EUROPE-CHINE : Soutien du Prix Nobel de littérature 2009 aux dissidents chinois

    La lauréate du Prix Nobel de littérature 2009, Mme Herta Müller, a apporté son soutien aux dissidents chinois lors de son passage au stand du journal La Grande Epoque au Salon du Livre à Francfort. Ayant grandi en Roumanie sous le régime de Ceausescu, Mme Müller a dénoncé la dictature chinoise. Elle a salué 2 auteurs chinois dissidents, Bei Ling et Zong Weiguang en leur disant que « Vivre dans une dictature demande d'être courageux et responsable.» Elle espère que la Chine se sentira bientôt obligée d’améliorer la situation des droits de l’homme et elle a signé une pétition en faveur de l’avocat chinois persécuté Gao Zhisheng.


    EUROPE-CHINE : L'
    Union européenne dénonce les exécutions des tibétains de Lhassa par l'Armée chinoise

    Jeudi 29 octobre, l’Union européenne a dénoncé, dans un communiqué, l’exécution par l’armée chinoise de 2 Tibétains impliqués dans les émeutes de Lhassa en mars 2008. L’Union européenne a réitéré son opposition à la peine de mort. Elle a demandé à la Chine de modifier les peines de mort prononcées contre ceux qui ont été considéré comme ayant participé à ces émeutes. Pékin a réagi fortement le lendemain à ce communiqué en demandant à l’Europe de ne pas se mêler des affaires intérieures de la Chine. Le régime chinois a invoqué l’intérêt des relations entre l’Europe et la Chine.


    TAIWAN-CHINE : Après l'intérruption du signal Europe-Chine de NTDTV c'est au tour du signal Taïwan-Chine

    Après l’interruption de la diffusion de la télévision NTDTV à Taiwan en raison de dysfonctionnement du satellite, M. Wu Baozhang, ancien responsable de la section chinoise à Radio France Internationale appelle à l’ouverture d’une enquête. Selon lui, la Chine a les moyens de bloquer le signal satellite mais ceci s’est fait certainement avec des complicités à l’intérieur de Taiwan. L’Institut Américain de Taiwan, l’équivalent de l’ambassade, est inquiet quant à la liberté d’information et liberté des medias, a dit attendre les resultats détaillés de l’enquête pour les transmettre à Washington.

    Tiré de Radio Sound of Hope:

    http://www.sondelespoir.org/

  • Quelles sont les vraies raisons du report du sommet Chine-Europe ?

    Le régime chinois montre qu’il craint la France et le peuple français

    Le 26 novembre la nouvelle tombe. Le gouvernement chinois informe l’Union Européenne qu’il reporte le sommet annuel Chine-Europe prévu à Lyon le 1 décembre. Ce 11ieme sommet de coopération économique devait avoir lieu en France et à cette occasion les membres de l’Union Européenne avaient un ensemble de dossiers sur lesquels la Chine avait à rendre des comptes et faire des améliorations concrètes.

     

    1. Importation de produits toxiques :

    Veille sanitaire des produits alimentaires importés (Œufs et laits premiers âges à la mélanine, etc.) et veille réglementaires sur les produits manufacturés (Bottes et Fauteuil allergisants, peluches et jouets toxiques, etc)

     

    2. Torture et répression des « opposants »

    Le dernier rapport sur la torture de l’ONU révèle le regret des Nations Unies sur les violations des droits de l’homme avec l’utilisation systématique et institutionnalisée de la torture.

     

    3. Sur la liberté d’expression :

    Hu Jia a été emprisonné à 3 ans de prison pour avoir publié sur son blog que les méthodes du régime de Pékin pour organiser les JO étaient inhumaines. Il est torturé et sa femme et leur enfant en résidence surveillée. Une Euro-Député allemande profitant d’une réunion de coopération en Chine a été arrêtée par la police chinoise par ce qu’elle voulait voir HU Jia.

    Gao Zhisheng, avocat des droits de l’homme en Chine arrêté avant les JO pour avoir révélé la réalité de la persécution du Falun Gong en Chine, est torturé dans un endroit inconnu. Sa femme et son jeune enfant sont surveillés et maltraités par la police chinoise

    La censure de la télévision NTDTV et de la radio SOH par Eutelsat, 1er opérateur satellite Européen, sous les pressions politiques et commerciales directe du régime chinois, pour empêcher ces deux médias indépendants de diffuser en Chine des informations libres et non censurées par le régime de Pékin.

     

    4. Sur une politique internationale douteuse

    Le refus de visas à des délégations d’Euro Députés pour des raisons obscures, la non ouverture de dialogue avec les délégations tibétaines et le maintien de la répression par le régime, les promesses d’améliorations des relations extérieurs définitivement non tenues, le rôle d’appui aux dictatures africaines.

     

    Un régime communiste n’est pas digne de confiance

    En refusant de venir à Lyon, le régime de Pékin montre à l’international son esprit manipulateur et paranoïaque et sabote une fois de plus le dialogue Europe-Chine. En prétextant une rencontre de l’UE avec le Dalaï Lama (notamment la commémoration avec le prix Nobel de la Paix en Pologne auquel Nicolas Sarkozy participe le 6 décembre), le régime chinois veut surtout éviter le bilan d’une accumulation trop importante de mensonges et de promesses non tenues, de corruptions à tous les niveaux de l’état, de violations des droits avec la torture institutionnalisée, le contrôle de la population par les armes, la peur, l’argent et la délation.

     

    Le gouvernement chinois sait aussi qu’en annulant le sommet, celui ci ne pourra plus avoir lieu en France, les agendas étant bloqués et la présidence française de l’Union Européenne prenant fin le 31 décembre 2008. Le régime chinois a voulu ainsi éviter les manifestations s’étant passé sur le passage de la flamme à Paris. A Lyon, un niveau de sécurité militaire était déjà en train d’être installé sur la ville pour recevoir le premier ministre chinois, en contradiction directe avec l’esprit de coopération économique entre 2 pays en temps de paix

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu