Avertir le modérateur

trois royaumes

  • Regarder une personne avec de nouveaux yeux: 刮目相看

    expression chinoise, proverbe, Chine, trois royaumes, vin, récit historique chinois, personnages historiques

    L’expression 刮目相看 guā mù xiāng kàn, qui signifie «regarder une personne avec de nouveaux yeux» est tirée d’une description de Lü Meng(1), remarquable général de l’État de Wu, dans le récit historique chinois Chroniques des Trois Royaumes(2).

    Lorsque Lü Meng était jeune, il n’aimait pas lire. Il préférait pratiquer les arts martiaux. Devenu général, il n’aimait toujours pas lire. Aussi ses pairs le considéraient-ils souvent comme un simple guerrier.

    Un jour, Sun Quan, le roi de l’État de Wu, lui dit: «En tant que général, vous devriez constamment enrichir vos connaissances».

    Lü Meng répondit: «Je suis trop occupé par les affaires militaires et je n’ai pas le temps de lire».

    «Je ne vous demande pas de devenir un érudit», l’encouragea le roi. «Lire davantage peut aider à étendre votre vision et à enrichir votre sagesse. Vous dites être trop occupé pour lire. En tant que roi, il y a toutes sortes d’affaires dont je dois m’occuper, comparé à vous. Pourtant, je trouve quand même le temps de lire et de m’améliorer.»

    Lü Meng fut inspiré par les propos du roi. Il commença à se mettre sincèrement à lire. Peu à peu, il enrichit ses connaissances et il devint un stratège militaire encore meilleur.

    Un jour, le commandant-en-chef de l’État de Wu vint à passer. Il ne voulait pas rendre visite à Lü Meng, pensant qu’il ne pourrait pas discuter d’affaires militaires avec celui qui avait la réputation d’être un illettré. Mais son assistant lui conseilla de rendre visite à Lü Meng, lui disant qu’il était devenu une personne très au fait.

    Ce fut chose faite. Détendus et buvant du vin, ils abordèrent la possibilité d’une bataille avec l’État de Shu. Lü Meng offrit un conseil et suggéra des stratégies à même de gagner une guerre.

    Le commandant-en-chef fut grandement surpris par l’incroyable progression de Lü Meng. Il commenta: «Je pensais que vous ne saviez rien faire d’autre que de vous battre sur un champ de bataille, mais je vois à présent que vous êtes informé et sage. Je dois dire que vous n’êtes plus la personne que je connaissais».

    Lü Meng répondit: «S’agissant d’un homme déterminé, si vous ne l’avez pas vu depuis trois jours, vous devriez le regarder avec de nouveaux yeux».

    «Regarder une personne avec de nouveaux yeux» signifiait à l’origine regarder quelqu’un sous un nouveau jour. Aujourd’hui, cette expression est utilisée pour faire l’éloge de quelqu’un ayant considérablement progressé.

    Note:

    (1) Lu Meng 吕蒙 (178-220 ap. J.-C.) était général des armées, au service de Sun Quan, roi de l’État de Wu, durant la période des Trois Royaumes (220-280 ap. J.-C.)

    (2) Le récit historique Chroniques des trois royaumes, également connu sous le nom de Romance des trois royaumes, couvre l’histoire de la fin des Han orientaux (184 av. J.-C.-ap. J.-C.) et la période des Trois royaumes (220-280 ap. J.C.). Il a été originellement écrit au IIIe siècle par Chen Shou. Luo Guanzhong l’a réécrit sous la forme du roman Romance des trois royaumes au XIVe siècle.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/10/15/n3508912.htm

  • Chéngyǔ-成语 Expressions chinoises –Le papier devient cher dans la ville de Luoyang (洛陽紙貴)

    expression chinoise, Chine, papier, ancien, Trois Royaumes, médias chinois, popularité,  Harry Potter, Seigneur des Anneaux

    Luoyang (洛陽) fût jadis la capitale de la Dynastie Jin de l’Ouest (265 Av. J.C–316) en Chine. Cette expression est une allusion classique, ou diǎn gù (典故), et tire son origine du Livre de Jin: Biographies de Zuo. Écrivain et poète, Zuo Si (250 Av.J.C–305) était issu d’humbles origines, mais il travaillait dur et passa dix ans à écrire et à achever L’Ode aux trois capitales. Cette œuvre célèbre décrit les coutumes, habitudes, et vies quotidiennes dans les trois capitales établies durant la période des Trois Royaumes. Elle inclut la Rhapsodie de la capitale “Shu (蜀),” la Rhapsodie de la capitale “Wu (吴)” et la Rhapsodie de la capitale “Wei (魏).”
    Le thème principal du livre aborde comment la bonne manière de gouverner un état est d’encourager la vertu, et non pas l’usage de la force. Une fois préfacé et commenté par de notables érudits d’alors, le livre devint rapidement populaire au sein de la cour royale et des gens de haut rang.
    Nombre d’entre eux étaient impatients de lire le livre et d’en faire des copies pour le garder. En raison de l’intense demande, le prix du papier à Luoyang augmenta soudain. D’où l’expression "le papier devient cher dans la ville de Luoyang " qui dépeint de façon vivante la popularité des écrits de quelqu’un.
    L’expression “Luò yáng -zhǐ guì” (洛陽紙貴) est encore largement utilisée de nos jours pour décrire la popularité remarquable de livres nouvellement publiés et très demandés. Lorsque les médias de langue chinoise rendent compte des bestsellers, ils utilisent souvent cette expression.
    On peut en trouver des exemples dans la couverture des medias chinois à propos de livres populaires tels que la trilogie du Seigneur des Anneaux, les séries Harry Potter, et autres bestsellers.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201308/113924.html

  • Une discussion sur la “justice” (義)

    Le caractère chinois “ justice, droiture” (義) contient un large éventail de sens s'agissant de moralité. Il est également l'un des éléments essentiels de la culture traditionnelle chinoise. Quand on parle du caractère “, justice droiture,” les gens pourraient penser d'abord à l'un des quatre grands romans classiques de la littérature chinoise “ Romance des Trois Royaumes” Bien que le roman raconte la vie des seigneurs féodaux à l'époque des Trois Royaumes, l'interprétation de la "justice" est exposée tout au long du livre. Les histoires de Zhuge Liang, qui illustre la fidélité à la nation et la fiabilité, et les anecdotes concernant le sens de la justice de Guan Yu ont exercé une influence pendant des générations.

    Il y a une histoire appelée “Une femme juste empêche une armée d'avancer.” Au cours de la période du printemps et de l’automne, l'état de Qi attaqua l'état de Lu. Afin d'échapper à l'armée de Qi, une femme de l'état de Lu a été trouvée errant dans les faubourgs de la ville. Elle portait un enfant dans un bras et traînait un autre enfant de l' autre main. Quand un soldat Qi a couru après elle, elle a lâché l'enfant qui était dans ses bras et gardé l'enfant qu'elle tenait à la main. Un soldat l’a rattrapé et lui a demandé : “Pourquoi as-tu lâché l'enfant qui était dans tes bras et gardé l'enfant que tu tenais à la main? ” Elle a répondu: “L'enfant que je tiens à la main est le fils de mon frère, l'enfant dans mes bras était mon fils. Je ne pouvais pas porter tous les deux, alors j’ai lâché mon fils. ” Quand le général de l'armée Qi a entendu sa réponse, il a demandé : “Lequel aimes-tu le plus, le fils de ton frère ou ton propre fils? ” La femme a répondu : “L'amour que j'ai pour mon propre enfant est une sorte d’amour égoïste. Mais j’ai le sens de la justice envers le fils de mon frère. Bien que ce soit douloureux d’abandonner mon fils, garder le fils de mon frère est la chose juste à faire. ” Le général Qi a cessé l'attaque de Lu. Il a dit : “Même une femme de l'état de Lu comprend le sens de la justice. Comment puis-je attaquer un état juste comme Lu? ” Il retira son armée et retourna à Qi. La femme et son fils rentrèrent chez eux sain et sauf. Quand le duc de Lu entendit l'histoire, il envoya de nombreux cadeaux à la femme et lui donna le nom de "Dame juste. ”
    Il y a un ancien dicton qui dit : “ Je veux à la fois être en vie et juste. Quand je ne serai plus en mesure de garder les deux je renoncerai à ma vie et resterai juste. ” La “Justice ” permet de distinguer le bien du mal, d’être juste, rationnel et moral. C’est ce qui maintient une société stable et l’harmonie entre les gens. Toutefois depuis que le Parti communiste chinois (PCC) règne sur la Chine il a détruit 5 000 ans de culture traditionnelle chinoise. Il a enseigné aux gens à lutter, à se combattre les uns les autres et à éliminer les croyances spirituelles.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201205/61003.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu