Avertir le modérateur

thé chinois

  • La culture du thé en Chine

    L’origine du thé

    Thé en Chine.jpegIl y a sept choses dont les chinois se préoccupent dans leur vie quotidienne: ‘’ Le bois de chauffage, le riz, l'huile, le sel, la sauce soja, le vinaigre et le thé.’’ Même si le thé est le dernier sur la liste de leurs nécessités quotidiennes, il a une histoire plutôt significative et une connotation culturelle, le peuple chinois ayant une longue tradition de ‘’prendre une tasse de thé après un repas.’’ La Chine est l’origine du thé et de la culture du thé, ainsi, le thé a accompagné la nation chinoise durant 5000 ans. Comme l'énonce un couplet : ‘’Une tasse de thé de printemps vous garde votre invité un moment, une vie simple et pure vous inspire à devenir immortel.’’ Offrir une tasse de thé aux invités est une belle tradition chinoise. Alors parlons du ‘’thé’’ aujourd'hui.


    D'agissant de l’origine du thé, existe une légende chinoise au sujet de Shennongshi. ‘’Alors que Shennongshi cherchait des herbes médicinales, il goûta des centaines de sortes de plantes et de graines. Un jour, il goûta 72 poisons, mais utilisa alors le thé comme antidote détoxiquant.’’ D’après la légende, notre ancêtre Shennongshi avait un ventre transparent comme le cristal. Peu importe ce qu’il mangeait, il pouvait le voir clairement à travers son ventre. A cette époque, les gens vivaient dans des conditions primitives et mangeaient tout cru, poisson, légumes, fruits, aussi les diarrhées étaient-elles très courantes. La légende veut que dans le but d’aider les gens, Shennongshi goûta toutes sortes d’herbes et de végétation pour découvrir ce qui se passait dans son ventre après avoir mangé divers types de nourriture. Il voyageait toute l'année à travers montagnes et rivières. Un jour, Shennongshi découvrit une sorte de plante avec des feuilles vertes et des fleurs blanches, et en mangea les feuilles. L'ayant fait, il fit une étrange découverte dans son estomac. Non seulement, les feuilles se déplaçaient, montant et descendant dans son estomac et nettoyant tout ce qu’il avait mangé, mais laissaient aussi un gout agréable dans sa bouche et une sensation rafraîchissante. Shennongshi futextrêmement heureux d’avoir découvert l’effet détoxifiant des feuilles. Il pensait que la découverte du thé lui avait été accordée par les divinités, en appréciation de sa gentillesse en essayant de découvrir, dans son vieil âge, des herbes médicinales pouvant traiter les maladies des gens. Shennongshi fut reconnaissant envers les divinités, et devint encore plus diligent dans la collecte d’herbes médicinales. Dés lors, dés qu’il s’empoisonnait en goûtant les herbes, il utilisait les feuilles vertes pour se détoxifier. Puisque les feuilles vertes jouaient le rôle d’un médecin (contrôlant et nettoyant son estomac), Shennongshi les appela ‘’cha’’ (examiner). Plus tard, les gens ont changé le caractère pour ‘’cha’’ (thé). Voici comment fut découvert le thé.


    Parce que le ‘’thé’’ peut apaiser la soif, rafraichir, et neutraliser le poison, les arbres à thé furent ramassés et produits des années plus tard. Ils étaient considérés comme une sorte d’herbe pour garder une bonne santé en plus des herbes médicinales.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201003/50374.html

  • Comment résoudre les tensions entre la France et la Chine

    le-the-080.jpg

    En ces temps de tensions entre la France et la Chine, il est utile de connaître les coutumes de savoir-vivre chinois.

    La culture du Thé Chinois: coutumes et savoir-vivre chinois

    Les Chinois ont commencé à boire du thé il y a très longtemps. Que ce soit au pays ou à l’étranger, ils conservent et chérissent cette tradition. D’une part, les Chinois considèrent le thé comme un remontant, d’autre part, ils lui attribuent des vertus spirituelles supérieures.

    La consommation de thé faisant aussi partie de la culture et du savoir-vivre en Chine, les Chinois prennent plaisir à aller prendre une tasse de thé avec leurs amis. il devient en quelque sorte un facteur de cohésion social. On le consomme, on en discute et on se réunit pour le partager.

    Ainsi une véritable culture du thé a été créée, avec ses grands crus, ses modes de consommations et tout un imaginaire autour de cette boisson, que l’on peut retrouver dans certaines œuvres littéraires chinoises par exemple. La manière de consommer est très importante dans la culture du thé chinois.

    L’art du thé tient en partie aux cérémonies suivies pour le boire et l’esprit qui s’en dégage. La culture du thé remonterait aussi loin que la dynastie des Tangs (618-907) .Un homme nommé Luyu (sage du thé) a alors écrit un livre très connu de cette époque : La Bible du thé.

    Comme son nom l’indique, ce livre expose une théorie sur le thé et sa valeur sacrée. Selon ses indications, il faut suivre une bonne discipline de vie et respecter les principes de la vertu afin que le thé se révèle à nous selon sa juste valeur.

    La culture du thé représente un style de vie qui fait place à un rythme harmonieux et paisible. Cet esprit est représenté par le caractère 和 (He, qui signifie justement paix et harmonie). Ces valeurs de respect, d’amitié et de fraternité s’incarnent dans la cérémonie du thé. Ainsi les chinois offrent toujours une tasse de thé à leurs hôtes ou à leurs clients, pour marquer leur respect et leur amitié.ceremonie-du-the0031.jpg

    Tout ce qui entoure la consommation du thé a acquis une grande importance. Que ce soit la théière, les tasses, les divers ustensiles ou même l’eau servant à infuser le thé, les Chinois choisissent avec soin chacun de ses éléments en fonction des us et coutumes en vigueur.

    La cérémonie est née dans le but de montrer aux invités l’infusion du thé, qu’ils puissent profiter de la beauté de la préparation tout en étant rassurés sur la provenance de celui-ci. L’essence de l’art est le mode d’infusion, qui varie en fonction des variétés de thé. Celui qui officie cherchera à faire ressortir la couleur, l’arôme et le goût du thé, pour le plus grand émerveillement des gens qui assistent. Une cérémonie réussie saura balancer et faire ressortir les quatre valeurs essentielles que sont le He (harmonie), le Jing (respect), le Mei (beauté) et le Zhen (vérité).

    Après des années troubles, la culture du thé retrouve sa place d’importance dans la culture chinoise. Aujourd’hui, à Pékin, les maisons de thé fleurissent un peu partout. Grandes et petites, on les regroupe en trois catégories.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu