Avertir le modérateur

sunzi

  • Sun Bin, l’un des plus grands stratèges après Sunzi

    art de la guerre, Sun Bin, Sunzi, Sun tseu, Royaumes combattants, ChineSun Bin (316 av. J.- C.) a été considéré comme l’un des plus distingués stratèges de l’histoire militaire après Sunzi (aussi connu sous le nom de Sun Tzu - 544–496 av. J.- C.) par de nombreux érudits, pourtant la controverse existait de savoir s’il était un descendant direct de Sunzi. Son nom Bin, associé à un ancien et cruel châtiment, reflétait sa pénitence d’homme talentueux de la période des Royaumes combattants. Dès le début de ses études, le talent de Sun a été pressenti par son condisciple. Pang Juan, qui rêvait d’être le meilleur général stratège militaire, était conscient du don spécial de Sun.


    Pour s’assurer que personne ne pourrait rivaliser avec lui, après être devenu un général plusieurs années plus tard dans le royaume de Wei, Pang Juan prépara un coup monté contre Sun venu l’aider. Il l’encercla rapidement et l’accusa de trahison. Sun fut puni et on lui coupa les rotules. Un tel handicap pouvait le priver de toutes ses chances de devenir un général à cette époque : ainsi Sun fut maintenu dans l’ombre par l’hypocrisie de Pang Juan après avoir été isolé de l’extérieur.


    Après avoir découvert la vérité, Sun réussit finalement à s’enfuir du royaume avec l’aide du royaume de Qi. Il a été accueilli avec courtoisie par le général Tianji et a, pour la première fois, pu montrer ses talents dans une légendaire course de chevaux, lors d’un pari.


    Dans cette fameuse course de chevaux opposant le général et le roi de Qi, les chevaux étaient aussi classés en trois catégories, la première, la moyenne et l’inférieure. La personne qui remportait le plus de victoires dans toutes les catégories était déclarée vainqueur. Sun Bin élabora une stratégie pour le général qui consistait à inverser l’ordre de ses chevaux en faisant concourir les chevaux de catégorie inférieure du général contre ceux de première catégorie du roi, ceux de la première catégorie du général contre ceux de la moyenne du roi et les chevaux de moyenne catégorie du général contre ceux de la catégorie inférieure du roi. Le général remporta tous les paris de ce jour-là et le roi fut grandement surpris par la stratégie de Sun Bin. Par la suite, le roi nomma Sun Bin général et conseiller en chef.


    Cet évènement fut traduit plus tard par un proverbe chinois: "la stratégie de course du général Tianji", qui conseille de savoir tirer avantage du fait de rivaliser avec les faiblesses de l’adversaire pour gagner une plus grande faveur.


    Le rachat de Sun Bin a été complet lors de deux batailles mémorables dont les noms ont été gravés dans l’histoire militaire chinoise.


    La première bataille commença lorsque le général Pang Juan, son vieux rival, leva une grande armée pour assiéger le royaume de Zhao. Pour aider le royaume de Zhao avec la petite armée de Qi, Sun Bin conseilla au général Tianji d’assiéger la capitale de Wei pour secourir Zhao, car toutes les troupes d’élite de Wei étaient absentes. Par ailleurs, Sun Bin affina son plan en envoyant tout d’abord des petites troupes, de faible puissance, pour attaquer les importantes bases militaires de Wei, pour les pousser à la défaite et renforcer ainsi l’arrogance du général Pang, pour par la suite utiliser des troupes d’élite et attaquer la capitale de Wei.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201205/60825.html

  • Sunzi et L’Art de la guerre

    Sunzi, Sun tse, l'art de la guerre, Chine, philosophie militaire,stratégie et management,royaume, histoire chinoise Sunzi, aussi connu sous le nom de Sun Zi ou Sun Tzu, était dans l’histoire chinoise un militaire, général et stratège de haut rang. Il a été considéré comme le grand professeur de stratégie et de management de tous les temps.

    Le vrai nom de Sunzi était Sun Wu et il est né en 535 av. J.-C. Il était, à l’origine, un noble du royaume de Qi de la dernière période du Printemps et de l’Automne. Après l’éclatement des guerres au royaume de Qi, il s’est enfui vers le royaume de Wu et vécut une vie de réclusion en se dévouant exclusivement à l’étude de l’art de la guerre. L’Art de la guerre est un traité militaire chinois de valeur qui a été attribué à Sunzi qui servait en tant que général auprès du Roi du royaume de Wu.

    Un jour le Roi convoqua Sunzi et lui dit: «Vous avez écrit quinze chapitres sur l’Art de la guerre et il semble que la théorie de chaque chapitre est presque parfaite. Quoiqu’il en soit c’est une théorie et personne ne sait si toutes les théories peuvent être mises en pratique».

    Sunzi répondit au Roi: «Pouvez-vous envoyer quelqu’un et me permettre de démontrer mes théories? Ensuite vous pourrez comprendre l’art de la guerre». Le Roi donna alors immédiatement l’ordre d’envoyer dans son palais 180 domestiques qui devaient se comporter comme des militaires. Sunzi les divisa d’abord en deux équipes et assigna deux concubines, qui étaient parmi les favorites les plus appréciées du Roi, pour être les capitaines de chaque équipe.

    Au début de l’exercice, ces domestiques ne l’ont pas pris sérieusement et n’ont pas exactement suivi les instructions que Sunzi leur transmettait. En conséquence, bien que de façon répétitive il ait clairement donné des explications aux domestiques, l’exercice reflétait la confusion.

    Encore et encore, Sunzi demanda aux domestiques de ne pas prendre ces exercices comme un jeu et les avertit de ne pas faire de fautes sinon ils risqueraient d’être punis par la loi militaire. Après que l’exercice ait recommencé une nouvelle fois, les domestiques riaient toujours et ne prêtaient pas plus attention à Sunzi.

    Sunzi regarda avec colère les capitaines et leur dit: «Toutes les deux en tant que capitaine vous n’avez pas respecté vos obligations de supervision et vous devez accepter la sanction». Alors sur ordre militaire, les concubines furent exécutées. Ayant perdu deux concubines, le Roi n’était pas d’humeur à étudier l’exercice. Sunzi se trouva fort désappointé et dit au Roi: «donc vous vouliez juste vous battre seulement sur le papier et n’aviez pas l’intention de rectifier l’armée».

    Le Roi fut éclairé par Sunzi et comprit qu’il avait en effet un talent exceptionnel pour l’art de la guerre. Alors Sunzi fut nommé général et a par la suite conquis l’Ouest des Chu et le Nord de la Terre du milieu.

    Au cours de sa vie, Sunzi non seulement accomplit des exploits militaires illustres, mais transmit de précieuses théories de l’art militaire et tout spécialement le traité L’Art de la guerre qui est composé de seulement treize chapitres et 5.000 mots qui reflètent pleinement sa pensée militaire.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Arts-et-cultures/Sunzi-et-LArt-de-la-guerre.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu