Avertir le modérateur

soh

  • Taiwan démonte les antennes diffusant des informations non censurées vers la Chine

    Taiwan, tours de diffusion, Sound Of Hope, Voice Of America, Radio Free Asia, information, presse,  non censuré, Radio Taiwan International, Chine, liberté, Chen Guangcheng, avocat, droits de l’homme, SOH

    Avant de devenir une cause célèbre en Occident, l’avocat aveugle des droits de l’homme, Chen Guangcheng, enfermé dans son domicile du Shandong, écoutait souvent les informations et les reportages sur les droits de l’homme de la radio Sound Of Hope. Toutefois, actuellement, les ondes radio de cette station indépendante sont menacées par les bulldozers et les décrets bureaucratiques alors que la plus importante station radio dirigée par le gouvernement taïwanais, Taiwan Radio International, s’apprête à abattre des dizaines de tours onéreuses envoyant des signaux à ondes courtes en Chine et dans le monde, sous ce qui est largement considéré comme une pression du Parti communiste chinois.

    La première tour diffusant des ondes courtes, située à Tianma, à Tainan, dans le sud de Taiwan, est tombée le 1er juillet selon Sean Lin, vice-président de SOH, qui vit à Washington. Son collègue, Allen Zeng, PDG de Sound Of Hope, a désespérément tenté, durant deux mois, de mettre fin au processus, mais n’a rencontré qu’une sourde oreille de la part des autorités taïwanaises de diffusion.

    Il y a environ 28 structures hautes de 75 mètres (246 pieds), situées à Tianma et Huwei à Taiwan. Sound Of Hope les a louées, pendant neuf ans, houspillant la Chine continentale avec des diffusions de quatre ou cinq heures chaque nuit, devenant un des plus importants clients de RTI. 

    Ces dernières années, Radio Taiwan International a de moins en moins utilisé les ondes courtes. Construites avec l’aide et les fonds de l’armée américaine en 1970, la technologie faisait partie de la stratégie de tenter de diffuser des nouvelles non censurées aux gens en Chine, où les médias internes sont asservis au Parti communiste chinois, avec l’idée d’aider le pays à soutenir une transition démocratique. Voice Of América et Radio Free Asia diffusent également en Chine continentale, où les communistes ont bloqué leurs signaux et les ont catalogués de «stations ennemies».

    Maintenant, plutôt que de porter des nouvelles libres aux masses de Chine, RTI s’est focalisée sur une audience taïwanaise intérieure, qu’il peut servir parfaitement bien via Internet. Les diffusions d’ondes courtes ont un rôle minime ainsi les stations ont, pendant quelque temps, cherché à réduire les coûts et à faire tomber les tours.

    Cependant, ce changement n’explique pas les circonstances particulières du moment ni la soudaineté de la décision de détruire les tours, qui, à l’origine, devaient être simplement mises hors service à la fin de cette année; ni le secret et la non-communication des fonctionnaires de RTI lors de la mise en œuvre; ni leur refus systématique de n’importe quel projet avec Sound Of Hope et Radio Free Asia pour prendre les tours des mains de RTI, plutôt que ce dernier ne les démolisse toutes par la force.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/7/5/n3508568.htm

  • NTDTV lance le satellite de la liberté pour la Chine

    New York – 1er septembre 2008 – NewTang Dynasty Television (NTDTV) est fière d’annoncer le lancement du programme du Satellite de la Liberté pour la Chine (Freedom Satellite for China, FSC). Il vise à lever des fonds pour louer ou acheter les moyens techniques satellitaires en vue d’assurer la diffusion de programmes télévisés et radiophoniques indépendants en Chine qui soient libres de toute interférence politique.

    NTDTV et la radio Sound of Hope (SOH) diffusent leurs programmes indépendants en Chine depuis 2004grâce au satellite d’Eutelsat W5. Ces médias de langue chinoise sont les seuls qui échappent au contrôle du régime communiste et qui sont accessibles par les Chinois.

    Malheureusement, Eutelsat a interrompu leur diffusion le 16 juin 2008, au motif d’une prétendue panne technique sur le satellite. Le 10 juillet 2008, Reporters sans frontières (RSF) a dévoilé des preuves selon lesquelles le président d’Eutelsat Giuliano Berretta a mis fin à la diffusion de NTDTV pour s’attirer les faveurs de Pékin dans l’espoir d’obtenir des contrats. Avant la diffusion sans précédent de NTDTV en Chine, depuis plus de cinq décennies, le régime communiste chinois exerçait un contrôle total sur tous les médias en Chine.

    La «fenêtre de liberté de l’information» offerte par NTDTV et SOH était un véritable espoir pour le peuple chinois, mais causait une peur frénétique au sein du régime. D’après RSF, le régime communiste chinois a demandé de manière répétée à Eutelsat de cesser la diffusion de NTDTV. Le 16 juin2008, quand les téléspectateurs ont cessé de recevoir les programmes de NTDTV, l’un d’eux a écrit: «NTDTV c’est comme une bouffée d’air pur, sans elle on a l’impression d’étouffer.»

    Le Parti Communiste chinois ne peut pas survivre sans la censure. En raison du contrôle des médias par le régime, des informations vitales n’ont pas pu atteindre les gens qui en avaient le plus besoin. L’absence d’information sur l’épidémie du SRAS en 2003, le silence total des médias sur les prévisions du séisme du Sichuan en mai 2008 sont autant d’exemples qui illustrent comment la censure peut aggraver les dommages causés par des catastrophes naturelles et en faire des catastrophes provoquées par l’homme lui-même, causant la mort de populations entières d’innocents.

    Les reportages de NTDTV sur des sujets censurés par le régime et ses analyses de la censure en Chine constituent une véritable bouée de sauvetage pour les habitants de la Chine. Alors que ce pays devient une puissance mondiale, il est vital pour le reste de l’humanité que les Chinois aient accès à une information libre. C’est la raison pour laquelle NTDTV lance le programme du Satellite de la Liberté en Chine. NTDTV demande à tous ceux qui croient aux libertés dans le monde de les rejoindre pour préserver une fenêtre de liberté de l’information en Chine. Un compte bancaire a été ouvert spécialement pour le Satellite de la Liberté pour la Chine. Ce fonds va servir exclusivement à financer le projet. Les dépenses seront totalement transparentes et accessibles au public. Pour en savoir plus sur le Satellite de la Liberté pour la Chine, vous pouvez consulter le site www.ntdtv.com/fsc.en ou appeler le 001 800-558-9045 ou encore écrire à l’adresse funding@ntdtv.com. Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir Votre générosité se concrétisera par plus de liberté d’information pour les Chinois, plus de paix et de prospérité pour l’humanité.

    La Grance Époque - Paris

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu