Avertir le modérateur

signification des caractères chinois

  • Le caractère chinois de la loyauté:Yi

    caractère chinois Justice, caractère chinois Honnêteté, caractère chinois Loyauté, caractère chinois Droiture, caractère chinois Fiabilité , caractère chinois, signification des caractères chinois, apprendre le chinois

    Yi – Justice, Honnêteté, Loyauté, Droiture, Fiabilité

    Le caractère 義 a un sens très large, qui inclut des valeurs telles que la justice, l'honnêteté, la loyauté et la fiabilité. Il est composé de 羊 (mouton) en haut et de 我 (Je, moi-même) en bas. Le mouton est obéissant et doux, sa viande a bon goût et est nutritive. De par ces caractéristiques, le mouton était considéré comme un symbole de chance et de prospérité. "我"(Je, moi-même) fut originellement développé à partir d'un signe trouvé sur les os divinatoires où il décrit un outil de combat avec une lame acérée. Le caractère chinois 義 rappelle aux gens comment ils doivent mener leurs vies, c'est-à-dire de façon altruiste. 義 appartient à une catégorie spéciale parmi les caractères, appelée « les caractères huìyì » (mis ensemble ils ont de multiples significations). Ils sont composés d'idéogrammes ayant différentes significations et leur sens fusionne plusieurs significations.

    義 est le thème qui court dans le premier roman historique chinois, avec des titres de chapitre en vers, qui s'appelle, « Le roman des Trois Royaumes » ,écrit par Lao Guanzhong sous la dynastie des Ming. Différents récits de la période des Trois Royaumes (220-280 ) sont utilisées pour illustrer les divers aspects du caractère 義. Par exemple, la première histoire du roman “桃園三結義” ("Taoyuan les trois nœuds de la justice") illustre ces aspects de 義 relatif à la loyauté entre amis et du respect de la parole donnée entre les trois personnages principaux, Liu Bei, Guan Yu et Zhang Fei. Les racines profondes de la justice dans la culture chinoise étaient mis en valeur durant la dynastie des Ming et ont été transmises pendant longtemps.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200810/42241.html

  • Le caractère chinois 醫Yi – Médecine, traitement médical

    Caractère chinois Médecine.jpg

    醫Yi – Médecine, traitement médical

    L'évolution des caractères chinois signifiant la 'médecine' ou le 'traitement médical' témoignent de l'évolution de la pratique de la médecine chinoise. Le caractère 醫 (yī) représente le substantif "médecine" et aussi le verbe pour le 'traitement médical'. Le symbole originel tel que trouvé sur les os divinatoires de la période pré-chrétienne était beaucoup plus simple. Il était composé de la pointe d'une flèche et d'un crochet facilement reconnaissables. Dans les temps anciens, l'arc et la flèche étaient, partout, des armes courantes, même en temps de guerre. Les soldats blessés par les flèches avaient besoin qu'on les leur retiredu corps. L'outil de choix était un crochet. Ceux capables d'extraire du corps de quiconque une flèche au moyen d'un crochet étaient désignés comme docteurs.. Le procédé d'extraction était considéré comme un traitement médical. Ainsi on peut en déduire que les symboles sur les os divinatoires d'il y a 4000 ans décrivent une manière de pratiquer la médecine à cette époque.

    A mesure que la civilisation s'est développée, est apparu le caractère chinois écrit pour 'médecine': 醫. Ce caractère est composé de trois parties: 医 (yī), 殳 (shū) et 酉 (yŏu). 殳 était désigné sur les os divinatoires par une main, tenant des outils; qui indique un ou des outil(s), mais il désignait aussi le couteau utilisé pour une opération chirurgicale. Le symbole divinatoire 酉 ressemble à un tonnelet à vin en céramique au ventre bien large, symbolisant l'alcool, probablement utilisé pour stériliser le couteau et anesthésier le patient en même temps. Dans le caractère 醫, le symbole 酉 signifie la désinfection du couteau durant l'opération chirurgicale avec l'alcool, et l'anesthésie de la personne opérées.

    L'évolution des symboles chinois pour la 'médecine' et le 'traitement médical' indiquent l'évolution de la pratique de la médecine chinoise. C'est une indication claire que la médecine traditionnelle Chinoise ne dépendait pas seulement des herbes médicinales, mais aussi d" opérations chirurgicales, même dans les temps anciens.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200809/41377.html

  • Shan: la compassion en chinois

    2008-09-06-caractere-shan.jpgLe caractère Shan
    Idéogramme signifiant compatissant, doux et gentil


    L'idéogramme chinois 善 (shàn) est composée de 羊 (yáng) et de 言 (yán), où 羊 signifie le mouton, et 言signifie "ce dont il est question," ou simplement le nom "mot."

     

    Dans la Chine ancienne, chaque foyer se devait d'avoir un mouton. A cause de son obéissance c'était un animal domestique particulièrement apprécié. Un mouton bêle toujours, que les gens le traitent bien ou le maltraitent. C'est-à-dire qu'une caractéristique du mouton est de réagir gentiment en toute circonstance. Les Chinois, par conséquent, ont assigné à l'idéogramme 善 le sens de “gentillesse”.

    De nombreuses religions, dont le bouddhisme, considèrent la compassion comme l'un des principes majeurs de leur système de croyance. On pourrait penser à de l'empathie pour un ami. Un bouddhiste reconnaît la souffrance des autres et tente de les soulager. Ce qui veut dire qu'il doit tout d'abord penser aux autres avant de penser à lui-même.

    Le bouddhisme considère les souffrances des autres comme plus importantes que les siennes. L'existence humaine, en elle même signifie la souffrance, les humains sont limités par leur corps physique, ils doivent supporter le vieillissement, la maladie et la mort. En élevant constamment leurs règles de conduite et en développant leur compassion, les bouddhistes espèrent mettre un terme à la souffrance terrestre. Le but est d'atteindre l'éveil et de revenir à leur origine première .

    Le contraire de 善 est représenté par le signe 惡 (è) signifiant méchanceté. 惡est composé de deux idéogrammes 心 (xīn) et亞 (yà) faiblesse ou infériorité. 心亞leur combinaison, par conséquent ,signifie "esprit faible." Les anciens Chinois considéraient la méchanceté comme un signe de faiblesse venant de l'esprit.

    Au contraire, ceux qui manifestent de la compassion montrent leur véritable force intérieure, en dépit du fait qu'on puisse les réprimander ou les humilier.

    Tiré de:

    http://www.fr.clearharmony.net/articles/200809/41357.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu