Avertir le modérateur

répression du parti communiste chinois

  • Sun Changjun, torturé en prison pour avoir regardé la télévision

    télévision en chine,chine et communauté internationale,chine et europe,répression du parti communiste chinois,jiang zemin,programmes télévisés en chine,auto immolation en chine,crise morale et crise politique,le silence de la france,les valeurs de la france

    M. Liang Zhenxing est mort en mai 2010 après avoir été sévèrement maltraité et torturé pendant presque dix ans dans quatre prisons différentes.

    Voici presque dix ans qu’un petit groupe de pratiquants de Falun Gong de Changchun (une grande ville du nord-est de la Chine) a intercepté le réseau de télévision câblée le 5 mars 2002, et remplacé les émissions habituelles par un contenu sur le Falun Gong et sa répression par le Parti communiste chinois. Cinq pratiquants de Falun Gong impliqués ont été torturés à mort. Un sixième, M.Sun Changjun, qui n’avait alors que 26 ans, a été emprisonné pour neuf ans dans la prison de Jilin pour son implication. Il s’est déjà retrouvé une fois à l’article de la mort suite à la torture.

    M. Sun Changjun a enduré toutes sortes de torture, comprenant le Banc du tigre, les décharges électriques, avoir des côtes fracturées et bien plus. Les longues périodes de torture sont venues à bout de sa jeune santé. Il souffre à présent de tuberculose, de cavités pleurales causées par sa tuberculose à long terme, d’une péritonite tuberculeuse, d’effusion pleurale et d’ascites (accumulation de fluide dans la cavité péritonale causant un gonflement abdominal.) Les autorités ont refusé d’autoriser sa libération malgré son besoin immédiat d’aide médicale.


    L'emprisonnement et les tortures pour des programmes de la TV câblée

    Le 5 mars 2002, un petit groupe de pratiquants de Falun Gong a intercepté les programmes de la télévision câblée de Changchun, une ville du nord-est de la Chine, une action intrépide qui a envoyé des ondes de choc à travers toute la Chine. Ils ont remplacé un programme régulier par deux courts métrages sur la persécution du Falun Gong : "Auto immolation ou Propagande" [contre le Falun Gong] ? et "Falun Gong à travers le monde. " la diffusion pirate a duré 50 minutes. Le premier court-métrage révélait les failles dans un des coups de propagande les plus connus à l’encontre du Falun Gong, la mise en scène d’auto immolation sur la place Tiananmen, avec une analyse plan par plan de la vidéo officielle du média d’état chinois. Le 6 mars, Minghui.org, le site internet officiel du Falun Gong, rapportait la nouvelle. Le 7 mars BBC, Reuters, AFP et CNN couvraient le sujet. " L’interception de la télévision a été une des manifestations les plus audacieuses de membres du Falun Gong ", commentait alors CNN.

    On dit que Jiang Zemin, alors président du Parti communiste chinois (PCC) s’est mis en furie et a ordonné de "tirer à vue" sur tous les participants. Dans les trois jours qui ont suivi [la diffusion], les forces de sécurité ont arrêté quelques 5000 pratiquants de Falun Gong à Changchun.  Durant les descentes massives de police au moins sept pratiquants de Falun Gong ont été tués. 15 autres ont été condamnés à de 4 à 20 ans de prison. Le 15 mars, Amnesty International a émis un communiqué de presse, s’inquiétant que les pratiquants détenus ne "courent de sérieux risques de torture et de mauvais traitements."

    Depuis 2002, 15 pratiquants de Falun Gong directement impliqués dans l’interception des programmes TV ont été emprisonnés. Quatre d’entre eux ont été torturés à mort et un s’est effondré mentalement pendant le lavage de cerveau. M. Sun Changjun a été emprisonné neuf ans. La torture incessante en prison l’a presque tué.

     

    Appel à la communauté internationale d’intervenir et de se faire entendre afin que M. Sun Changjun puisse être immédiatement libéré de prison.

    Lire l'article en entier sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201110/58415.html

  • La dernière "Droitière" à Paris: Shen Yun, la culture contre la barbarie - Partie2

    Quant à la qualité artistique de Shen Yun, elle a dit : "Des nouvelles de l'extraordinaire spectacle Shen Yun et les réponses chaleureuses du public outremer vont se propager en Chine et auront un grand impact sur les troupes artistiques en Chine, et donc cela va les attirer au spectacle. C'est pourquoi je dis que Shen Yun apporte de grandes contributions à la promotion de la culture et de l'art ancien chinois."
    2009-03-11-lin_xiling.jpg"En dépit des commentaires des groupes artistiques du PCC, le public est unanime sur ce qu'est un spectacle attirant et ce qu'est un spectacle qui ne l'est pas." Elle a dit encore que les groupes artistiques officiels du PCC se caractérisent par leur coût de production; ils ont investi beaucoup d'argent dans leurs costumes pour faire que leur spectacle soit somptueux et ils invitent aussi beaucoup de gens à leurs spectacles. Mais il leur manque un élément qui est: "la divinité", a-t-elle dit.
    "Je pense que 'la divinité' exprime de façon vivante toute chose. C'est de la divinité dont ils (le PCC) manquent. Amoureuse des arts , je pense que l'esprit de Shen Yun et le souci profond qu'ils ont des êtres humains et de la culture tels que la vérité, la compassion et la beauté est clairement démontré."
    "J'ai vu le spectacle Shen Yun cinq fois. Leurs caractéristiques distinctives sont la divinité, l'esprit, l'amour, la vérité, la compassion, la tolérance et l'amour fraternel. C'est ce qui manque aux spectacles des troupes artistiques du PCC."
    En ce qui concerne les raisons des interférences du PCC avec les spectacles de la DPA à l'étranger, elle a dit qu'elle était familière avec le comportement immoral du PCC, qui en même temps, illustre son manque d'assurance et sa conscience coupable.
    Elle a poursuivi: "Ils sont aliénés, luttant désespérément, et finissent par ressembler à des voyous. De mon point de vue, ils cherchent les problèmes en inversant le bien et le mal, le vrai et le faux, l'honneur et l'humiliation.."
    A la fin de son interview, elle a dit que le PCC considère les chinois d'outre mer comme leurs outils, les forçant à coopérer au moyen de menaces. S'ils refusent de suivre les ordres, ils seront accusés d'être de mauvais patriotes. En fait, le PCC essaye de cacher ses mauvaises actions en déplaçant la faute sur les autres. Selon elle, le PCC est un renégat qui trahit le pays sous couvert de patriotisme.

    Tiré de: http://www.fr.clearharmony.net/articles/200903/44410.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu