Avertir le modérateur

répression des journalistes en chine

  • NEWS CHINE: Dette USA-Chine et censure des oeuvres créatives


    « Asie à la Une » toute l'actualité du 21... par NTDFrancais

     

    New Tang Dynasty Television (NTD) est une chaîne de télévision indépendante et à but non lucratif, créée en 2002. Basée à New York, NTD a ses journalistes et correspondants dans plus de 70 villes du monde.

    NTD comprend un réseau de volontaires et d’équipes issus de tous milieux et connaisseurs à la fois des sociétés asiatiques et occidentales. La chaîne s’est engagée à apporter aux téléspectateurs des programmes de la plus grande qualité – des programmes non seulement distrayants mais aussi percutants.

    Au-delà de la programmation télévisée, NTD se distingue par son rôle majeur dans la promotion de l’art et de la culture traditionnelle chinoise. Chaque année, la chaîne organise et sponsorise une série de représentations, de compétitions et de programmations locales.

  • Droits de l'Homme/JO : la Chine n'a jamais tenue ses promesses

    beijing-2008.jpgLa Chine n'a pas respecté ses promesses d'améliorer la situation des droits de l'Homme qu'elle avait faites pour accueillir les jeux Olympiques en août dernier, estime l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans son rapport annuel publié aujourd'hui.
    L'organisation dénonce dans son rapport 2008 la campagne du régime communiste pour faire taire les voix dissidentes afin de présenter une image d'"harmonie" au moment des JO.

    "Les mois précédant les jeux Olympiques ont été marqués par un renforcement significatif des restrictions sur la liberté d'association, d'expression et de religion", a estimé HRW.

    Pour l'organisation, l'emprisonnement en avril du dissident Hu Jia à Pékin a été l'exemple parfait de cette vague de répression contre ceux qui ont osé évoquer les sujets sensibles.

    "Les défenseurs des droits de l'Homme ont affronté des difficultés encore plus grandes que d'habitude en 2008", note l'organisation.

    "La police a mis en garde les défenseurs et les dissidents contre tout contact avec les médias étrangers, a mis sur écoute leurs téléphones et contrôlé leurs communications sur l'internet, surveillant leurs mouvements et les soumettant à des degrés divers à un régime de résidence surveillée", poursuit HRW.

    Dans le même temps, au moins 26 journalistes chinois étaient emprisonnés l'année dernière pour avoir publié des articles critiques ou transmis des
    2005-02-02-2005-2-1-manhua-1.jpginformations à l'extérieur.

    Les minorités ont également été l'objet de répression, affirme l'organisation, au Tibet ou au Xinjiang.

    Selon HRW, on est sans nouvelles de centaines de personnes arrêtées après les émeutes de mars au Tibet et dans les régions environnantes.

    Dans la province musulmane du Xinjiang (nord-ouest), affirme l'organisation, les autorités ont accentué le contrôle sur les mosquées et la répression "a renforcé la polarisation" entre les Ouïghours, minorité musulmane turcophone, et les autres groupes de population, dont les Han, ethnie majoritaire en Chine.

    Enfin, sur le plan international, HRW regrette que la Chine, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, "reste hostile au respect des droits de l'Homme" en s'opposant aux sanctions, en particulier pour protéger des régimes comme le Zimbabwe ou la Birmanie.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu