Avertir le modérateur

pratiquants de falun gong persécutés en chine

  • L'artiste Mei Xuan rencontre le rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture

    Mei Xuan, à gauche, soliste d’erhu de la Shen Yun Performing Arts, a rencontré le professeur Manfred Nowak, Rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture. Mei Xuan a expliqué que ses jambes avaient doublé de volume au cours de soixante-dix jours de torture.
    Mei Xuan, à gauche, soliste d’erhu de la Shen Yun Performing Arts, a rencontré le professeur Manfred Nowak, Rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture. Mei Xuan a expliqué que ses jambes avaient doublé de volume au cours de soixante-dix jours de torture.

    Le 11 mars 2010, Mme Mei Xuan, soliste d’erhu de la Shen Yun Performing Arts s’est rendue à Genève, lors de la tournée européenne de Shen Yun en Europe. Le professeur Manfred Nowak, rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture a rencontré Mei Xuan pour entendre son témoignage des tortures subies par les pratiquants de Falun Gong en Chine, ainsi que des informations sur la disparition forcée de son époux.

    Mei Xuan a conduit plus de dix heures après avoir joué devant une salle pleine en Belgique. Elle a dit beaucoup s’inquiéter pour la sécurité de son époux, tous deux ayant été enlevés de nombreuses fois, au cours des dix quelques dernières années. A chaque fois, ils ont été soumis à des tortures à la fois mentales et physiques. ‘’Je sais ce qu’ils font subir aux pratiquants de Falun Gong, je m’inquiète beaucoup pour sa sécurité, et j’espère que les Nations Unies pourront aider à le ramener sain et sauf. Je veux aussi saisir cette opportunité pour demander aux fonctionnaires des Nations Unies d’aider à secourir tous les pratiquants de Falun Gong persécutés en Chine.’’

    Le professeur Nowak a appris le cas de Mei Xuan par une récente soumission concernant le cas de disparition forcée de Feng Jiang. Ce dernier étant l’époux de Mei Xuan. En tant que rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture, le professeur Nowak s’est entretenu directement avec Mei Xuan, qui est une des victimes de torture.

    Mei Xuan était une artiste accomplie de la province d’Anhui et une pratiquante de Falun Gong Durant dix ans de persécution, elle n’a pas beaucoup vu son époux, puisque tous deux ont été enlevés à plusieurs reprises. Nouvellement mariés en 1999, ils n’ont été ensemble que quelques mois au cours des dix dernières années.

    Dans la soirée du 20 juillet 1999, deux dizaines de policiers en civils sont entrés par effraction à leur domicile et l’ont emmenée sans respect de la moindre procédure. Elle était supposée jouer ce soir-là pour un engagement important et personne ne savait ce qui lui était arrivé. Ceci s’est produit à maintes reprises. Elle a été détenue pendant sept jours cette fois-là. Depuis, elle a été emmenée plusieurs fois. La seconde fois, pendant quarante-deux jours, la troisième fois pendant soixante jours, et la quatrième fois pendant soixante-quinze jours. Elle a été condamnée à quatre ans de prison, après un simulacre de procès.

    En 2002, alors qu’elle attendait un taxi, un de ses pieds déjà dans la voiture, quatre agents de police l’y ont poussé et lui ont bandé les yeux, puis ont ordonné au conducteur de les emmener à un hôtel, où elle a été ligotée sur une chaise, pendant soixante-quinze jours.

    En tant que rapporteur spécial, M. Nowak était très intéressé de connaître les détails des tortures, qui étaient les tortionnaires, la façon dont été perpétrés les sévices, et les moments où ils ont été commis.

    M. Nowak a demandé quel type de torture elle avait enduré avant et après avoir été condamnée à la prison. Mei Xuan a répondu : ‘’Ces personnes m’ont simplement ligotée sur une chaise, comme celle sur laquelle je suis assise, avec des accoudoirs. Mes mains étaient menottées sur l’accoudoir, et mes pieds étaient enchainés ensemble. Il y avait quatre groupes de personnes à tour de rôle, et ils ne m’ont pas autorisée à dormir. Au cours de ces soixante-quinze jours, je suis restée assise sur la chaise. Après les 75 jours, le coussin de la nouvelle chaise était arraché et avait perdu son élasticité. Lors des repas, ils détachaient une de mes mains, et après le repas, j’étais menottée à nouveau. J’avais seulement quelques minutes de repos lorsque je devais me rendre aux toilettes. Tout cela s’est passé dans un hôtel, et la peau de mes fesses était éclatée suite à la longue assise. Chaque doigt était enflé, parce que les menottes étaient serrées. Mon corps entier était gonflé. Mes jambes étaient enflées de plus du double de leur taille originale, suite à la longue assise et à une faible circulation. Ces agents de police m’ont torturée à tour de rôle, tentant de me forcer à abandonner ma croyance. J’étais si fatiguée et avais tellement sommeil, mais ils ne m’ont pas autorisé à dormir et ont utilisé une forte lumière devant mon visage. Ils venaient n’importe quand dans la journée, pour m’interroger.’’

    Voici un extrait de leurs échanges :
    M. Nowak :"Pourquoi vous ont-ils traitée de la sorte?’"
    Mei Xian :"Simplement parce que je pratique Falun Gong. Ils ont tenté de me forcer à y renoncer."

    M. Nowak: "Vous n’avez pas abandonné Falun Gong…"
    Mei Xuan: "…ainsi, j’ai été condamnée à la prison. Ils ont dit que si j’abandonnais Falun Gong, ils me libéreraient immédiatement."

    M. Nowak: "Connaissez-vous le nom de cet hôtel ?"
    Mei Xuan: "Je connais l’endroit. Plus tard, j’ai appris que 38 autres personnes avaient été détenues de la même façon que moi."

    M. Nowak: "Avez-vous déposé une plainte?"
    Mei Xuan: "J’ai protesté. Plus tard, devant les tribunaux, j’ai préparé une déclaration de deux pages et j’ai tenté d’exposer leur détention illégale et leur torture, mais le juge m’a privé de mes droits."

    M. Nowak a demandé si elle avait soumis le cas aux Nations Unies. Mei Xuan a répondu que c’était la première fois qu’elle parlait de sa propre souffrance avec un fonctionnaire des Nations Unies. M. Nowak a assuré Mei Xuan et les autres témoins qu’ils pourraient rapporter tous les cas de persécution en grand détail, ainsi le bureau du rapporteur spécial pourra donner suite et demander des réponses au gouvernement chinois, même si certains des crimes se sont produits plusieurs années plus tôt.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Lartiste-Mei-Xuan-rencontre-le-rapporteur-special-des-Nations-Unies-contre-la-torture.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu