Avertir le modérateur

pratiquants de falun dafa

  • Témoigner pour l’histoire : 25 avril 1999

    L’appel auprès du Bureau des appels du conseil d’état à Pékin
    Par un pratiquant de Dafa à Pékin

    L’appel du 25 avril se distinguait non seulement par sa taille mais aussi parce qu’il était remarquablement pacifique et ordonné. Quelques 10.000 pratiquants se sont rassemblés au centre de Pékin ce jour là, protestant pacifiquement pour leurs droits civils. La machine de propagande du PCC, cependant, dans son désir d’écraser le Falun Gong à la requête du président du Parti d’alors Jiang Zemin, a déformé les faits pour servir ses propres mobiles. A ce jour, la propagande du PCC accuse le Falun Gong d’avoir " assiégé le complexe gouvernemental de Zhongnaihai " le 25 avril 1999, alléguant mensongèrement que les 10 000 rassemblés posaient une violente menace à la nation et à ses dirigeants. Rien ne saurait être plus loin de la vérité, bien-sûr, comme cette série d’articles le documente sous différents angles.

    Des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Dafa sont allés pacifiquement, faire appel auprès du Bureau des appels du conseil d’état de Pékin. Par cet acte pacifique, les disciples de Falun Dafa ont confirmé leur fermeté en ‘’Authenticité, Compassion et Tolérance,’’ et démontré leur confiance dans le gouvernement chinois.

    Le régime politique de voyous contrôlé par Jiang Zemin et Luo Gan a transformé cet appel pacifique en quelque chose qui ne l’était pas, déclarant mensongèrement que les pratiquants avaient ‘’fait le siège’’ de Zhongnanhai, complexe du gouvernement central. Et pourquoi ? Ils voulaient détourner l’appel pacifique à leurs propres fins, l’utilisant comme ‘’justification’’ pour la persécution brutale de Falun Dafa.


    La police a rassemblé les pratiquants de Falun Dafa vers le Bureau des appels du conseil d’état

    Le 25 avril 1999, aux alentours de 7 heures, avec d'autres pratiquants nous avons pris un bus pour nous rendre rue Fuyou. Nous avons noté que de nombreux policiers gardaient l’accès de la rue Fuyou, ainsi que les rues tout autour. Les policiers ont alors commencé à bloquer la rue Fuyou pour empêcher les pratiquants de Falun Dafa de se rendre au sud de la rue. En conséquence, ceux-ci ont patiemment attendu sur le trottoir. Au-delà de cela, le trafic n’était pas gêné.

    Aux alentours de 8 heures, les policiers ont dirigé les pratiquants vers l'extrémité sud de la rue Fuyou. Comme je me tenais prés du blocus, je marchais devant la foule. Une fois arrivés au milieu de la rue Fuyou, nous avons fait halte et avons fusionné avec un autre groupe de pratiquants de Falun Dafa que la police avait dirigé depuis l’extrêmité sud de la rue Fuyou. Nous avons attendu à nouveau notre tour pour faire appel auprès du Bureau des appels du conseil d’état, sur les deux cotés de la rue Fuyou. A part cela, la circulation dans la rue n’était pas gêné. Le bus numéro 14 y passait comme d’habitude. Les passants marchaient sur les trottoirs comme d’habitude [parce que nous occupions intentionnellement seulement une petite partie du trottoir.]

    Après un moment, la police a dirigé les pratiquants de Falun Dafa de l’est vers l’ouest du trottoir. Peu de temps après, la police a redirigé tous les pratiquants pour qu’ils se déplacent vers le coté est. En moins d’une demi-heure, la police a demandé à chacun de se déplacer vers le coté ouest, et nous sommes restés là jusqu’à ce que l’appel soit terminé.

    Peu après être arrivés sur le coté ouest, la police a bloqué le coté est avec différents types de véhicules de police. Plus tard, la police a formé une ligne sur le coté ouest. Ils restaient seulement à quelques pas les uns des autres, faisant face aux pratiquants de Falun Dafa sur le trottoir est. En conséquence, le bus numéro 14 a du faire un détour. Excepté ce fait, les gens marchaient encore ou passaient à bicyclette dans la rue Fuyou. Toutes les activités normales continuaient.

    Maintenant, réfléchissez y, c’était la police qui contrôlait la situation. Ils ont synchronisé le timing, la route, et la zone d’attente pour les pratiquants de Falun Dafa qui venaient faire appel auprès du Bureau des appels du conseil d’état, le 25 avril 1999. Cependant, le régime politique de voyous contrôlé par Jiang Zemin et Luo Gan a informé le public que cet appel pacifique était un siége de Zhongnanhai.’’ Ils ont utilisé ceci comme excuse pour persécuter Falun Dafa.

    Ce mensonge fourbe est donc déclaré ici comme la preuve que le gouvernement contrôlé par Jiang et Luo a organisé, comploté et préarrangé ce complot pervers pour persécuter le Falun Gong.

    Je me souviens clairement que la police qui a arrêté les pratiquants de Falun Dafa à Tianjin leur a dit: ‘’Si ce problème n’est pas résolu à Tianjin, vous pourrez toujours vous rendre au Bureau des appels du conseil d’état à Pékin pour le résoudre.’’ N’est-ce pas logique que le gouvernement contrôlé par Jiang et Luo ont arrêté les pratiquants de Falun Gong à Tianjin pour leur tendre un piège? Ils ont attiré les pratiquants de Falun Dafa à Pékin pour avoir l’excuse d'une persécution perverse sans précédent contre Falun Dafa et les pratiquants de Falun Dafa.


    Les pratiquants de Dafa étaient patients, paisibles et ordonnés durant l’appel

    Les pratiquants de Falun Dafa prenant part à l’appel du 25 avril était un groupe divers, provenant de différents environnements. C’était des personnes âgées, soixante-dix ans ou plus âgées, futures mamans, étudiants adolescents, employés gouvernementaux, officiers militaires, policiers, médecins, professionnels de la haute technologie, ouvriers agricoles, employés gouvernementaux retraités, etc.

    Certains d’entre eux étaient des résidents de Pékin, alors que les autres venaient de l’extérieur de Pékin. Ils étaient de différents ages, professions et environnements académiques. La majorité ne s’était pas rencontré auparavant, cependant, ils partageaient un lien commun : Ils cultivaient dans Falun Dafa et venaient au Bureau des appels du conseil d’état. Leurs cœurs étaient purs et bons. Ils voulaient seulement expliquer au gouvernement central chinois la vérité au sujet de Falun Dafa. Ils voulaient parler de leurs expériences personnelles et la façon dont ils avaient bénéficié de leur 'cultivation' dans Falun Dafa. C’était une expression de la confiance et de l’espoir qu’ils avaient dans leur gouvernement.

    Chaque pratiquant de Falun Dafa attendait calmement sur le trottoir son tour pour faire appel pour Falun Dafa. Il n’y avait pas de slogans ni de bannières déployées tout au long de l’évènement. Il n’y avait pas de comportement agressif. Comme il y avait un espace limité sur le trottoir, les pratiquants de Falun Dafa se tenaient debout, serrés les uns contre les autres. Ils voulaient laisser suffisamment d’espace pour que les gens puissent passer sans être gênés sur le trottoir. Les pratiquants de Falun Dafa ont enduré les conditions de surpeuplement et attendu toute la journée sur le trottoir. Bien qu’il y avait une pelouse prés du trottoir, personne n'a marché dessus ni ne s'y est assis.

    En dépit de ce terrible renversement d’attitude du gouvernement chinois envers Falun Dafa, les pratiquants de Falun Dafa sont restés calmes. Ils ont montré dans leur comportement, la magnificence de Falun Dafa. Par exemple, ils avaient apporté des sacs à ordures pour s’assurer que les rues soient maintenues propres pendant toute la période de l’appel. Ils ont maintenu la rue propre de leur propre initiative. Toute la journée, ils ont nettoyé derrière les policiers qui jetaient mégots et saletés dans la rue. De leur côté les pratiquants n'ont pas sali et ont nettoyé pendant toute la journée.

    Bien que ne se connaissant pas, ils ont tous ont agi comme un seul corps. De jeunes pratiquants de Falun Dafa se tenaient dans le périmètre de la foule à tour de rôle, de sorte que les femmes, les enfants, et les personnes âgées soient protégées. En fait, beaucoup de ces pratiquants sont restés sur le périmètre tout au long de la journée.

    Les pratiquants de Falun Dafa ont tout du long fait preuve de patience, et ont eu un comportement pacifique et ordonné. Bien que de nombreux pratiquants de Falun Dafa étaient présents, on a entendu aucun bruit désagréable, pas de papotage ou de paroles fortes. De nombreux pratiquants ont saisi l’opportunité d’étudier la Loi ou de réciter calmement les livres de Dafa. Afin de réduire la circulation inutile dans et à l’extérieur de la foule, [afin d’éviter toute incompréhension de la part de la police due à un mouvement soudain] ils ont étudié calmement au même endroit, sans prendre aucune nourriture, tout au long de la journée. De nombreux pratiquants de Falun Dafa ont utilisé cette opportunité pour clarifier les faits au sujet de Falun Dafa aux policiers. Certains pratiquants ont même partagé leur eau avec les policiers, qui ont été touchés par cette action et les ont remercié de façon répétée.

    Aux alentours de 16 ou 17 heures, la police a distribué des prospectus demandant à chacun de partir. Chacun est resté fermement en place et a maintenu un cœur pur. ‘’ Une seule pensée droite terrasse cent esprits mauvais’’ ( in ‘’Exercer une méthode perverse’’ conférence cinq de Zhuan Falun). Notre comportement bon et innocent a lentement adouci l’attitude rude des policiers. En fait, de nombreux policiers ont commencé à discuter avec des pratiquants. Au début, les policiers étaient postés à quelques pas. Alors que la journée avançait, les policiers il étaient présents seulement tous les vingt mètres. L’atmosphère sur la rue Fuyou s’était progressivement harmonisée. Aux alentours de 21 heures, les représentants des pratiquants de Falun Dafa sont revenus du Bureau des appels du conseil d’état, et chaque pratiquant est parti rapidement et de façon ordonnée. Après cet appel, tous ces innocents pratiquants de Falun Dafa, artibrairement arrêtés à Tianjin ont été relâchés. L’incident de Tianjin a été ainsi résolu pacifiquement.


    Le sinistre complot de Jiang Zemin

    Le 25 avril 1999, les camions TV de la police, le personnel des agences d’élite et la police militaire ont été sont fréquemment passés rue Fuyou. Ils ont photographié et fait des enregistrements vidéo des pratiquants de Falun Dafa tout au long de la journée. De même, de nombreux policiers en civils se sont mêlés aux pratiquants de Falun Dafa qui faisaient appel auprès du Bureau des appels du conseil d’état, dans cette atmosphère étroitement contrôlée, de façon droite et honorable.

    Plus tard, j’ai pris conscience d’un complot sinistre. Une voisine, médecin dans un hôpital de Pékin nous a dit que la police militaire avait averti son hôpital, le 25 avril, de se préparer pour une urgence non révélée. On leur a dit de libérer toutes les salles d’hôpital et de préparer d’importants approvisionnements pour des blessures externes lors d’une mission d’urgence. Elle a dit que certains de ses camarades de collège, qui travaillaient dans des hôpitaux, dans les alentours de Pékin ont reçu des ordres similaires. Jusque tard dans l’après-midi du 25 avril, les équipes de véhicules des commandos de la police militaire ont gardé la rue Fuyou sous surveillance continue. Apparemment, le régime voyou de Jiang avait prévu de réprimer notre appel pacifique par les armes et la violence. Cependant, Falun Dafa et les pratiquants de Falun Dafa ont transformé la situation, grâce à leur comportement droit et bienveillant, et ont changé pacifiquement, une rencontre potentiellement sanglante et violente.

    Tiré de Clearharmony

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu