Avertir le modérateur

plus de censure sur les résultats de recherche

  • La censure du récent basculement de google.cn vers Hong Kong

     

    Deux mois seulement après avoir annoncé un possible retrait du site chinois, le géant  du moteur de recherche Google,  a basculé de la Chine vers Hong Kong.

    Mardi dernier, David Drummon, le grand patron officiel de Google a fait une déclaration au correspondant  James Fallows,  du journal « The Atlantic ».  Drummond révèle que le régime chinois exerce une surveillance répressive et une censure  telle que, citation « Nous avions l’impression de l’exercer également ».

    Il déclare aussi :

    « Depuis les Jeux Olympiques, notre expérience en Chine a empiré… Nous avons dû censurer plus, et plus encore. Davantage de pression était exercée sur nous ».

    En basculant ses serveurs vers le gouvernement indépendant de Hong Kong et en redirigeant les recherches du site chinois google.cn,   vers Google.com.hk,  Google ne sera plus désormais sous l’autorité des lois chinoises. Cela veut dire qu’il n’y aura plus de censure sur les résultats de recherche. Le régime chinois peut quand même bloquer les résultats de recherche pour les utilisateurs en Chine, mais ce n’est pas Google lui-même qui fera la censure.

    Joseph Y.S. Cheng, professeur de science politique de l’université de Hong Kong a fait une déclaration à propos de la décision de Google.

    [Professeur Joseph Y.S. Cheng, Université de Hong Kong]:

    « En bref, c’est un message au monde entier qui dit que la Chine n’a tout simplement pas de liberté de presse. Toutes les nouvelles passent à travers une censure et les informations sont filtrées ».
    .
    [Mark Palmer, Ambassadeur des Etats-Unis en Hongrie]: homme[Mark Palmer, Ambassadeur des Etats-Unis en Hongrie]:

    « Eh bien, je pense que Google fait une bonne chose. Aucune compagnie démocratique ne devrait accepter la censure de ses informations et je pense que Google dit en clair  ‘Trop, c’est trop ‘ ».

    Le bureau des Informations du Conseil d’Etat a ordonné à tous les médias chinois de censurer leurs reportages sur les actions de Google. Il a également donné l’ordre aux sites internet de surveiller de très près les internautes et de contrôler les informations qui passaient sur le moteur de recherche.


    Selon une traduction publiée sur le site internet « China Digital Times », les ordres incluent, citation : « D’utiliser seulement  les contenus du site internet chinois central gouvernemental » et « qu’il n’est pas permis de tenir des conversations ou de faire des investigations sur Google. » Les sites internet ont également reçu l’ordre de « nettoyer »  tous les termes de soutien à Google.

    Tiré de NTDTV:

    http://french.ntdtv.com/ntdtv_fra/news/2010-03-27/595367174934.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu