Avertir le modérateur

pirates chinois

  • Des pirates informatiques chinois attaquent Obama et McCain

    Obama donne la main
    Les systèmes informatiques des équipes d’Obama et McCain ont été compromis par des pirates informatiques, ont avisé le FBI et le Secret Service. (Joe Raedle/Getty Images)

    Les États-Unis ont lancé une enquête fédérale dernièrement après que les systèmes informatiques des candidats Barack Obama et John McCain ont été compromis par des pirates informatiques chinois.

    La nouvelle des attaques a d’abord été rapportée par le magazine Newsweek. Ce dernier indique que l’équipe de campagne d’Obama a été approchée par le FBI et le Secret Service qui lui ont dit : «Vous avez un problème beaucoup plus gros que vous ne le comprenez» et «Vous avez été compromis et une sérieuse quantité de fichiers a été soutirée de votre système.»

    Une nouvelle similaire a été publiée par le journal Financial Times le 6 novembre dernier, mentionnant que les systèmes informatiques d’entreprises américaines de défense avaient été attaqués dans le but de recueillir de l’information sur des systèmes d’armement futurs. Un haut responsable américain a également confié au journal que des pirates informatiques chinois avaient infiltré les ordinateurs de la Maison-Blanche à plusieurs occasions, mettant notamment la main sur des courriels échangés entre des fonctionnaires gouvernementaux.

    Pour faire la lumière sur ces attaques, La Grande Époque a contacté Dr Li (qui ne veut pas divulguer son prénom pour des raisons de sécurité) du Global Internet Freedom Consortium (GIFC).

    Le GIFC est l’opération anti-censure Internet la plus importante au monde et focalise sur le démantèlement des pare-feu gouvernementaux dans des pays opprimés comme la Chine et l’Iran. Il s’agit d’une campagne populaire qui mène une guerre d’information invisible avec la Chine depuis des années, cherchant des moyens d’offrir aux Chinois des outils pour contourner la censure mise en place par le régime communiste.

    Concernant les attaques contre les États-Unis, Dr Li estime que le gouvernement américain est encore «naïf» de bien des manières.

    «Les Chinois sont très intéressés par le fonctionnement des élections», affirme Li. «Ils ont la mentalité de vouloir contrôler le résultat des élections. En analysant l’information [qu’ils ont recueillie dans les ordinateurs d’Obama et de McCain] ils peuvent voir ce qu’ils peuvent faire pour la prochaine élection.»

    Dr Li avertit que l’éventail de risques des attaques cybernétiques chinoises s’étale des pirates informatiques solitaires qui veulent se faire un nom jusqu’à l’appareil militaire chinois.

    En 2007, une guerre cybernétique a éclaté lorsque l’Armée populaire de libération (APL) a lancé une attaque massive contre le Pentagone. Les États-Unis ont perdu et une quantité inconnue d’information a été soutirée. Le Département de la Défense des États-Unis a été obligé d’éteindre son système pendant plus d’une semaine. Le 3 septembre dernier, le Financial Times a rapporté que des «pirates informatiques de plusieurs endroits en Chine ont passé plusieurs mois à étudier le système du Pentagone avant de percer ses défenses».

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu