Avertir le modérateur

pinochet et jiang zemin

  • Une action juste qui soutient la justice: L'acte d'inculpation de la Cour espagnole

    Un juge espagnol a récemment inculpé cinq hauts fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC) pour leur rôle dans les crimes de torture et de génocide commis contre des pratiquants de Falun Gong en Chine. Les fonctionnaires incluent Jiang Zemin, Luo Gan, Bo Xilai, Jia Qinglin et Wu Guanzheng. Ils ont quatre à six semaines pour répondre aux accusations et pourraient alors faire face à une extradition s'ils voyagent dans un pays qui a un traité d'extradition avec l'Espagne. L'avocat des droits de l'homme Carlos Iglesias a dit de la décision, « Quand quelqu’un met à exécution un crime de génocide ou de torture, c'est un crime contre la communauté internationale dans son ensemble et pas seulement contre les citoyens chinois. »

    La persécution du Falun Gong est un crime contre l'humanité

    En 1985, l'Espagne a passé une loi permettant à ses cours de juger des individus pour le génocide et les crimes contre l'humanité sous le principe de la juridiction universelle. La juridiction universelle affirme qu’indépendamment de la nationalité de l’accusé, du pays de résidence ou de la relation avec le pays ou le procès sera tenu, la nature du crime quand elle va à l'encontre des valeurs communes de l'humanité et est particulièrement honteuse, donne juridiction à n'importe quel pays de juger cet accusé responsable.

    De tels crimes incluent le génocide, le terrorisme et la piraterie. Cet acte d'inculpation est basé sur la persécution subie par des pratiquants de Falun Gong, qui a été confirmée par des sources multiples, y compris des témoignages de première main ainsi que des investigations officielles.

    Quand Jiang Zemin et sa bande ont lancé et ont répandu la persécution contre les pratiquants de Falun Gong, sa portée ne se limitait pas aux mauvais traitements physiques et à la confiscation de biens financiers. Elle se concentrait sur la croyance spirituelle des pratiquants de Falun Gong y compris les principes fondamentaux d « Authenticité-Compassion-Patience », et mettait en péril tous les éléments de la moralité. Les crimes de Jiang Zemin et de sa bande ne se limitent pas au génocide et à la torture de personnes innocentes, mais sont également un outrage à la moralité collective et au système de valeurs de l’humanité.

    Un précédent établit avec Pinochet au Chili

    L'ancien dictateur du Chili Augusto Pinochet se considérait au-dessus de toute poursuite internationale après avoir été chef d'Etat du Chili pendant plus de dix ans. Quand il est allé pour traitement médical en Angleterre en 1998, Pinochet n’avait certainement aucune idée de ce qui l'y attendait. Il a subi une opération en septembre 1998 et en octobre de la même année, un juge espagnol a lancé un mandat pour son arrestation pour motifs de conspiration de meurtre et de torture et pour avoir commis des tortures. Pinochet a été plus tard arrêté et les actions de l’Espagne ont reçu un appui retentissant dans l'Union européenne.

    Le gouvernement du Chili a protesté deux fois en Angleterre, réclamant l'immunité diplomatique pour Pinochet ainsi que l'immunité comme ancien chef d'Etat. Cependant, en se basant sur la gravité de ses crimes, les cours britanniques ont refusé ses demandes d'immunité. Bien qu'on ait permis à Pinochet de retourner au Chili par la suite pour des raisons médicales, ce cas a créé un précédent pour la validité de la juridiction universelle.

    La puissance politique ne signifie pas l'immunité juridique

    Dans toute l'histoire chinoise, c'est un fait généralement admis que les bonnes actions et les mauvaises actions recevront la rétribution qui leur est due et que personne n’échappera pour toujours à la justice. Quand Jiang et sa bande ont exécuté la persécution contre le Falun Gong et contre l'Authenticité-Compassion-Patience, ils ont scellé leur propre destin. Ils peuvent échapper à la justice humaine pendant un certain temps, mais ils ne peuvent pas échapper à la justice du ciel pour toujours, quelque soit la forme qu’elle prendra.

    Jiang a essayé toutes sortes de manœuvres diplomatiques, économiques et d'autres pour échapper à la justice au cours de ces dernières années. Cet acte d'accusation par la Cour espagnole est une perte énorme pour Jiang et sa bande et est un autre signe que même si le PCC tient encore son équilibre en Chine pour le moment, il ne peut pas échapper à la justice pour toujours. Si les chefs du PCC ne peuvent pas échapper à la justice, alors il incombe certainement à ceux aux niveaux inférieurs du PCC de reconsidérer leurs actions avant qu'il ne soit trop tard. Ce n'est donc pas surprenant que de plus en plus de personnes se réveillent au vrai visage du PCC et de la persécution, cessent de commettre ces crimes, se retirent du PCC et de ses organismes affiliés et se choisissent un bon futur.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu