Avertir le modérateur

pianiste chinois joue un air de propagande à la maison blanche

  • Un pianiste chinois joue un air de propagande à la Maison Blanche

    pianiste chinois.jpgLes États-Unis humiliés aux yeux des Chinois par une chanson qui habituellement inspire l’anti-américanisme Le pianiste Lang Lang explique qu’il l’a choisie. Le dirigeant Hu Jintao l’a reconnue dès qu’il l’a entendue. Des internautes patriotiques chinois ont été enchantés aussitôt qu’ils ont vu les vidéos en ligne. Les téléspectateurs matinaux en Chine savaient, une ou deux heures à l’avance, qu’elle serait jouée. Au dîner d'État à la Maison-Blanche le 19 janvier, environ six minutes après le début de son interprétation, Lang Lang a commencé à jouer une mélodie de propagande antiaméricaine de la Guerre de Corée : le thème de la chanson du film Bataille sur la montagne Shangganling.

    Le film dépeint un groupe de soldats de «l'Armée populaire de volontaires» qui au début sont cernés à Shangganling (ou colline du Triangle) puis, quand les renforts arrivent, prennent leurs fusils et contre-attaquent les «chacals» américains.

    Le film et la chanson sont bien connus en Chine et la chanson est une pièce maîtresse de la propagande antiaméricaine du Parti communiste chinois (PCC) depuis des décennies. La propagande du PCC a toujours fait référence à la Guerre de Corée comme le «mouvement pour résister à l’Amérique et aider la Corée [du Nord]». Le message étant que les États-Unis sont un ennemi et que leur but dans la Guerre de Corée était en fait de conquérir la Chine. La victoire à la colline du Triangle a été célébrée comme une victoire sur les impérialistes.

    La chanson jouée par Lang Lang décrit combien la Chine est belle et, vers la fin, il y a ce couplet : «Quand les amis sont là, il y a du bon vin / Mais quand le chacal arrive / Il est accueilli par le fusil de chasse.» Le «chacal» dans la chanson se réfère aux États-Unis.
    Le titre de la chanson est Ma patrie, intitulée à l’origine Grande rivière. Dans une émission sur la chaîne Phoenix TV, Lang Lang a dit en entrevue qu'il avait personnellement choisi le morceau.

    Puis, il a ajouté : «J’ai pensé jouer Ma patrie parce que je crois que jouer cette musique au banquet de la Maison-Blanche peut nous aider, nous les Chinois, à être très fiers de nous-mêmes et exprimer nos sentiments à travers la chanson. Je crois qu'elle est particulièrement bonne. Aussi, j’aime en soi la mélodie, chaque fois que je l’entends, je suis très ému.»

    Ultérieurement, il a exprimé cette idée avec plus de franchise sur un blogue : «Jouer cette chanson en louangeant la Chine aux chefs des États du monde entier semble leur dire que notre Chine est formidable, que notre peuple chinois est uni; je me sens profondément honoré et fier.»

    Connue d’avance
    Il est impossible de confirmer si la décision de Lang Lang de jouer Ma patrie était entièrement la sienne. Toutefois, il est pratiquement impossible que son choix était inconnu des responsables du PCC, alors que chaque geste dans une rencontre diplomatique est calculé au quart de tour.

    Cheng Xiaonong a été l'assistant de l’ex-secrétaire général du PCC, feu Zhao Ziyang. Il vit maintenant dans le New Jersey et commente la politique chinoise.Cheng a dit : «La Maison-Blanche devait annoncer le programme à l'avance à la délégation chinoise qui aurait eu certainement connaissance du choix de Lang Lang.»Cependant, Cheng croit que la délégation chinoise n’aurait vu aucune raison de suggérer un changement dans le programme. «Le programme n’est pas contre les intérêts de la Chine. En fait, c’est le contraire.» En plus de la délégation chinoise qui connaissait probablement le programme en avance, les responsables du PCC reliés à Phoenix TV auraient également dû savoir.

    Phoenix TV est basée à Hong Kong, et son signal satellite peut être reçu à travers la Chine. Son interview avec Lang Lang a été diffusé à 7 heures du matin, heure de Pékin, le 20 janvier, soit 18 h, heure de Washington D.C., le 19 janvier, peu avant le dîner d'État. L'interview n'était pas en direct.

    Phoenix TV, théoriquement indépendante, est connue pour entretenir des liens très étroits avec le PCC. L'universitaire Anne-Marie Brady, dont les recherches se concentrent sur les médias et la propagande en Chine, estime que Phoenix TV est plus loyale au régime chinois que les médias officiels communistes.

    À tout le moins, le personnel de Phoenix TV savait à l’avance que Lang Lang avait prévu de jouer la chanson. Étant donné les liens entre la chaîne et le PCC, et le contrôle sur le contenu de n’importe quelle émission à propos de la visite d’État de Hu, il est peu probable que les représentants du PCC n'étaient pas au courant.

    Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/International/Un-pianiste-chinois-joue-un-air-de-propagande-a-la-Maison-Blanche.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu