Avertir le modérateur

personne de nationalité chinoise qui pratique falun gong

  • La Corée du Sud attribue le statut de réfugiée politique à une citoyenne chinoise

    La Cour suprême de Corée du Sud a confirmé la décision d'accorder le statut de réfugiée à une personne de nationalité chinoise qui pratique Falun Gong. (NTD)
    La Cour suprême de Corée du Sud a confirmé la décision d'accorder le statut de réfugiée à une personne de nationalité chinoise qui pratique Falun Gong. (NTD)

    La Cour suprême de Corée du Sud a confirmé la décision d'accorder le statut de réfugiée à une personne de nationalité chinoise qui pratique Falun Gong. Cette pratique spirituelle, aussi connue sous le nom de Falun Dafa, est persécutée par le Parti communiste chinois. La décision rendue le 24 février 2011 est une première pour la plus haute instance judiciaire de Corée du Sud. Le tribunal reconnaît ainsi que les pratiquants de Falun Gong sont susceptibles d'être persécutés à leur retour en Chine.

    La femme en question, que l'on nommera «A» a quitté la Chine en 2001. En 2004, elle a commencé à pratiquer Falun Gong en Corée et a participé à de nombreux événements pour dénoncer la persécution engagée par le régime chinois. Elle a demandé le statut de réfugiée en 2005. Ce statut lui a finalement été accordé par la Cour Suprême de Séoul en novembre dernier. En février, la Cour suprême de Corée du Sud a confirmé ce statut après avoir rejeté un appel du Ministère de la Justice du pays.

    Pour Cho Young-Sun l'avocat de «A» cette dernière décision est un soulagement.
    «J'ai senti des difficultés. Parce que, en tant que réfugiée, elle aurait été la cible de persécution politique à  son retour en Chine... Dans le cas de «A» il fallait que le Tribunal reconnaisse que ses activités liées au Falun Gong à l'intérieur de la Corée provoqueraient la répression du régime communiste. Cette décision est franchement une bénédiction selon moi», a-t-il déclaré.

    En janvier, le gouvernement sud-coréen avait expulsé trois pratiquants de Falun Gong vers la Chine, en dépit des affirmations qu'ils risquaient d'y être persécutés. Kim Nam Joon, un autre avocat, qui a déjà représenté des pratiquants de Falun Gong, affirme que cette décision établit un précédent dans ce genre d'affaires.
    «Dans tous les cas, la Cour Suprême a établi de nouvelles normes par ce précédent. Surtout pour les réfugiés de Falun Gong, j'espère qu'à l'avenir, leur dossier sera étudié avec calme et non pas selon des critères plus stricts que la normale», a-t-il précisé.

    Le Parti communiste chinois persécute brutalement le Falun Gong depuis 1999. Les pratiquants du monde entier dénoncent régulièrement les atrocités du régime. À ce jour, près de 3500 cas de décès causés par la persécution ont été attestés. De nombreuses autres personnes ont été illégalement emprisonnées ou envoyées dans des camps de travail où elles subissent des tortures et des actes de maltraitance aggravés.


    Pour avoir accès à cette information en vidéo: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-03-29/065271427982.html

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-Coree-du-Sud-attribue-le-statut-de-refugiee-politique-a-une-citoyenne-chinoise.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu