Avertir le modérateur

patient

  • Huit conseils favorisant la longévité et une bonne santé

    médecine, Chine, santé, vieillir, santé, tradition, longévité, se soigner, patient, culture chinoiseQuelques conseils venant de la médecine chinoise traditionnelle, un peu étrange pour un occidental, mais montrant tout de même la différence de point de vue entre la médecine moderne occidentale basée sur la guérison de la maladie et la médecine chinoise traditionnelle basée sur la prévention, et le "Vivre en bonne santé, pour être en bon santé".

    Depuis la nuit des temps, nombreux sont ceux qui ont cherché sans cesse à atteindre l’insaisissable rêve de l’immortalité. Ce désir a fait naître de nombreuses techniques traditionnelles contribuant à la longévité. Ces techniques ont été transmises de génération en génération.

    Plusieurs conseils viennent de la Chine ancestrale. Ils sont peu coûteux, simples à mettre en pratique et semblent être très bénéfiques pour la santé.

    1. La tête est le centre de l’intelligence: se coiffer trois fois par jour prévient les maladies. Selon la médecine chinoise traditionnelle, les douze méridiens du corps humain, plus de quarante points d’acupuncture et plus d’une douzaine de remarquables points d’acupuncture, se réunissent au niveau de la tête.

    Se brosser les cheveux permet de masser le crâne un peu comme l’acupuncture. Cela stimule les points d’acupuncture et peut libérer les douze méridiens, favoriser la circulation sanguine, améliorer le métabolisme cellulaire cérébral, retarder le vieillissement de cellules cérébrales, améliorer la mémoire, renforcer l’audition et la vue et rafraîchir l’esprit. Cela peut aussi éliminer la fatigue, l’insomnie, les névralgies du trijumeau et les migraines. Il peut même y avoir des effets inattendus sur la beauté.

    La tradition suggère de se peigner trois fois par jour: une fois dans la matinée, une fois après le déjeuner et encore une fois avant d’aller au lit, chaque fois pendant deux minutes, soit 60 à 100 mouvements pour des résultats optimaux. Aussi longtemps que vous persévérez dans la pratique de ce brossage régulier, vous vous sentirez plus lucide, énergique et dormirez mieux. Vos cheveux blancs pourraient même retrouver leur couleur et vous aurez un meilleur appétit.

    2. Le pied est souvent considéré comme le deuxième cœur. En frottant les pieds, on préserve souvent sa santé.

    La médecine traditionnelle chinoise révèle que le pied a plus de 60 points d’acupuncture qui sont étroitement liés aux 12 méridiens des organes internes. Toutefois, en raison de la grande distance entre le pied et le cœur, la résistance du pied est faible. C’est la zone la plus faible de l’organisme, car les pieds sont vulnérables au froid et à l’humidité. C’est pourquoi la santé du pied est censée être étroitement liée à la santé du corps humain dans son ensemble.

    La médecine ancestrale avance que le meilleur moyen de maintenir la santé des pieds est de frotter le point d’acupuncture Yongquan (au milieu du pied, entre la pulpe et la voûte plantaire). Un massage cohérent de la plante des pieds commence après les avoir trempés dans l’eau chaude. Cela peut avoir divers effets bénéfiques sur les tendons, la circulation sanguine et les muscles des pieds et même d’autres régions du corps. Cela peut soulager les maux de tête, les hernies, la néphrite, les convulsions, l’insomnie, l’hypertension, les maladies cardiaques, le mal de gorge, les pieds crevassés, l’engourdissement dû à la vieillesse et de nombreuses autres maladies.

    En raison de ses effets sur l’état de santé général, la médecine chinoise se réfère au point Yongquan comme étant le «point de remise en forme».

    3. Déglutir la salive trois cents fois par jour pour vivre plus longtemps. Le dictionnaire chinois, ou Ci Hai, définit la salive comme étant un liquide sécrété par les glandes salivaires et de nombreuses petites glandes de la paroi buccale. L’adulte moyen produit environ 1 à 1,5 litre de salive chaque jour.

    La médecine chinoise affirme que la salive, conjointement avec la rate et l’estomac, humidifie les orifices, les membres et les organes internes, régénère l’énergie, lubrifie les articulations et dégage l’esprit. La médecine moderne affirme que la salive arrête le saignement, facilite la contraction des vaisseaux sanguins, dissout les bactéries, tue les microbes, préserve la santé dentaire, combat les virus, facilite la digestion et soutient une variété d’autres fonctions.

    Ces dernières années, les scientifiques américains ont également découvert que la salive peut favoriser la croissance des cellules épidermiques et nerveuses. Selon l’Institut de recherche alimentaire japonais, «la salive peut éliminer des substances très nocives existant dans l’air et dans l’alimentation» et elle a un effet important dans la prévention du cancer.

    Des études menées à l’université de médecine de Géorgie ont conclu que l’aflatoxine, qui est parmi les substances cancérigènes les plus connues, ainsi que le benzène et le nitrite, sont désintégrés trente secondes après un contact direct avec la salive. Ils suggèrent qu’«il est préférable de mâcher chaque bouchée trente fois».

    4. Claquez des dents tous les jours afin d’éviter leur chute. Un ancien texte chinois suggère que la santé des os humains dépend de la nutrition de la moelle osseuse et que la moelle osseuse est à l’origine de l’essence de l’être humain. Si cette essence diminue, elle ne sera peut-être pas suffisante pour étayer la moelle osseuse. Les dents risquent alors de se déchausser, d’être en mauvaise santé, voire de tomber.

    La médecine traditionnelle chinoise avance également qu’en claquant souvent des dents, on peut équilibrer le yin et le yang, favoriser la circulation sanguine et le flux des méridiens énergétiques, maintenir et améliorer la fonction globale des muscles de la mâchoire et fortifier la racine des dents, ce qui en retardera l’atrophie. Souvent, mastiquer à vide peut accroître réellement la ténacité du tissu muqueux, améliorer la mastication, favoriser la circulation sanguine générale de la bouche et des gencives, augmenter la sécrétion de salive, améliorer la résistance aux caries et donc rendre les dents plus robustes, plus blanches et brillantes.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/11/10/n3509004/huit-conseils-favorisant-la-longevite-.htm

  • Aux origines du bien être dans la Chine ancienne

    chine,bien être,origine,santé,patient,médécine chinoise,acupuncture,méridiens,tradition,yin et yang,qiL’acupuncture est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise, basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps à des fins thérapeutiques.

    Selon la tradition chinoise, l'être vivant, et ici plus particulièrement l'Homme, est une organisation résultant de la combinaison de matière - le corps matériel ou physique - de nature yīn, et d'énergie - qui anime la matière - de nature yáng. L'équilibre harmonieux entre ces deux composants conditionne l'état de santé. Les perturbations de cet équilibre sont responsables de la maladie. Toute perturbation de nature à rompre cet équilibre affecte d'abord préférentiellement l'énergie. Par exemple, un excès de yáng pourra générer une douleur soudaine, une inflammation, des spasmes, un mal de tête ou encore une augmentation de la tension. Un excès de yīn pourra se traduire par des douleurs diffuses, une sensation de froid, de la rétention d'eau ou une grande fatigue.

    L'énergie (Qi) est mouvement et sa perturbation principale sera l'entrave au mouvement : le blocage. L'énergie bloquée en une région du corps matériel s'accumule en amont du blocage, alors que les régions en aval du blocage vont se trouver en déficit énergétique. En présence d'un état de pathologie ainsi décrit, l'acupuncteur va établir son diagnostic en recherchant les niveaux auxquels l'énergie est bloquée, et quelle est la raison du blocage. Il va ensuite appliquer son traitement en levant le blocage et en corrigeant, si cela se peut, la raison de ce blocage. L'aiguille, entre autres moyens, va lui permettre de diriger le cours des énergies.

    L'énergie circule notamment le long de conduits appelés méridiens, et, à partir de ces méridiens, se répand dans tout le corps pour insuffler son principe vitalisant (yáng) à l'ensemble des constituants de l'organisme. Elle a une certaine correspondance avec le sang, qui, lui-même, circule dans des conduits (vaisseaux) et se répand dans tout le corps pour l'irriguer de son principe yīn.

    Texte tiré de Wikipédia

  • Une base de données sur la médecine tibétaine sera consultable sur internet

    Chine, tibet, médecine tibétaine, base de donnée, traditionnelle, médecine, numérisation, patient, maladie

    L’institut de médecine tibétaine traditionnelle a traduit, sous forme numérique, plus de 800 ouvrages consacrés aux méthodes populaires pour traiter diverses maladies. Parmi elles, des cas rares sont répertoriés, datant du VIIe siècle.

    Des spécialistes de la numérisation du ministère de la Science et de la Technologie de la région autonome du Tibet y ont pris part. Dans un proche avenir, il existera un portail en ligne qui permettra de consulter ces textes. Une telle démarche permet de promouvoir la médecine traditionnelle tibétaine à grande échelle. Les textes seront disponibles en chinois et en tibétain.

    Au cours des dernières années, on s’est aperçu que la médecine tibétaine avait beaucoup de points communs avec les méthodes traditionnelles de la médecine chinoise. Les scientifiques croient que les techniques anciennes peuvent aider les médecins modernes dans une compréhension plus détaillée de la maladie et du patient.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/14/11/11/n3510503/une-base-de-donnees-sur-la-medecine-tibetaine-sera-consultable-sur-internet.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu