Avertir le modérateur

parlement

  • Des hommes politiques israéliens réclament la fin des prélèvements d’organes en Chine

    politique, israel, Knesset, Chine, prélèvements d'organes, prisonniers de conscience, parlement

    Le 24 Avril, les membres du parlement israélien, nommé la Knesset, ont visionné la projection du film Free China: le courage de croire, un documentaire qui relate l’histoire de deux anciens prisonniers de conscience en Chine communiste pratiquant le Falun Gong, et entendu des témoignages en direct sur la torture en Chine. Ils ont ensuite appelé le régime chinois à cesser le prélèvement d’organes forcés sur les prisonniers de conscience.

    Le film a été présenté à la première session du Lobby libéral des membres de la Knesset, un groupe de membres de la Knesset qui impulsent le débat et essaient  d’influencer la politique.

    Un pratiquant de Falun Gong, Lizhi He, a rejoint la session et fait part de son témoignage sur la torture sévère qu’il a subie pendant près de quatre années dans des camps de travaux forcés chinois et des prisons.

    «Au cours des sept premiers mois de mon incarcération, ils m’ont fait asseoir tous les jours sans bouger sur une planche dans ma cellule. Tout mouvement menait droit au passage à tabac», s’est-il souvenu, ajoutant que sa peau pourrissait lentement et collait à ses vêtements.

    «Cet hiver-là, ils m’ont déshabillé et ont versé de l’eau glacée sur moi pendant de longues périodes. J’avais du mal à respirer et à rester en vie.»

    Moshe Feiglin, le chef du lobby libéral a déclaré que c’est probablement en raison de la forte pression politique subie par les membres du parlement que seuls 9 membres de la Knesset sur 120 ont pu assister à la projection.

    «Je tiens à féliciter les membres qui n’ont pas permis aux vagues de coercition et d’intimidation venues de Chine –employées ici même sur les personnes et ayant actuellement infiltré également la Knesset israélienne– de les impressionner. Beaucoup ont tout simplement eu peur de se présenter», a déclaré Feiglin.

    «Nous, les participants à cette conférence, appelons le régime chinois à cesser les prélèvements d’organes, à respecter l’image de Dieu partagée par nous tous et à cesser toute persécution et outrage sur des personnes en raison de leurs croyances.»

    Roy Bar-Ilan, le porte-parole du centre d’information du Falun Dafa israélien, a déclaré qu’il n’y avait plus aucun doute concernant la persécution brutale contre le Falun Gong et l’exercice de prélèvements d’organes forcés en Chine. Il a évoqué plusieurs témoignages, montrant un rapport de David Matas avocat des droits de l’homme et militant contre les criminels antisémites et nazis, et David Kilgour, un ancien ministre canadien et Procureur de la Couronne.

    De nombreux autres parlements ont déjà appelé à mettre fin à la pratique de prélèvement d’organes sur les pratiquants de Falun Gong, notamment le Congrès américain, le Parlement européen et le Parlement d’Australie.

    Le rabbin Uri Sharki a déclaré qu’il était inacceptable qu’Israël soit en retard sur d’autres pays concernant cette question éthique de la politique étrangère. «La puissance d’un pays réside d’abord dans sa morale», a-t-il ajouté. «Si le gouvernement n’a pas de fondement moral, il peut être fort temporairement, mais finira par s’affaiblir, perdant sa légitimité.»

    Le rabbin Eliakim Levanon a déclaré qu’Israël se devait de jouer un rôle de premier plan pour prévenir cette violation «choquante» des droits de l’homme et cette «corruption inexprimable».

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/5/1/n3508297.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu