Avertir le modérateur

paix intérieure

  • Apaiser son esprit pour trouver le bonheur

    bouddhisme, méditation, quête, bonheur, heureux, bien être, docteur, psychologie, paix intérieure

    Les psychologues confirment ce que les bouddhistes orientaux savent depuis des siècles: l’excès de pensées est l’un des plus grands ennemis du bonheur.


    Pourquoi pensons-nous trop?
    Avoir un esprit actif n’est pas propre à notre époque actuelle, mais le monde est devenu plus complexe et la quantité d’informations que nous recevons chaque jour a augmenté de façon exponentielle. Nos esprits sont alors entraînés dans une spirale de pensées à laquelle il est difficile d’échapper. La méditation peut guider l’esprit hors de cette spirale, au moins brièvement, dans un premier temps en limitant le nombre de stimuli externes auxquels nous sommes exposés.


    Il est normal que notre cerveau génère des pensées internes même lorsque les apports extérieurs sont réduits. Mais avec le temps et la pratique, le cerveau se calme, ce qui nous donne une chance de vivre des moments de sérénité que nous n’aurions probablement pas en menant une vie normale et active.


    Cette méditation peut être difficile (j’insiste sur ce point tout le temps), parce que c’est l’antithèse de la façon dont le monde fonctionne. C’est, en un sens, un autre monde intemporel.Ainsi, nous devons accepter cela afin d’aider l’esprit à penser moins, nous devons «quitter le monde» dans un sens symbolique ou littéral pour entrer en méditation.Dans cette optique, je vous suggère ce petit exercice auquel vous pourrez vous exercer durant vos vacances:


    1. Choisissez un endroit très différent de votre vie quotidienne et qui sera relativement dépourvu d’activité pour que vos sens primaires (auditifs, visuels, olfactifs) soient autorisés à se reposer. Quelques suggestions incluent une maison de culte, la plage ou une salle de repos dans un musée ou une bibliothèque.


    2. Une fois sur place, fermez les yeux et suivez votre respiration à l’aide de la respiration diaphragmatique profonde de style méditation. Durant les dix premières minutes, regardez où vos pensées vagabondent, acceptez qu’au départ, elles puissent prendre le chemin de l’épuisement pour compenser le manque d’informations externes.


    3. Durant les dix minutes suivantes, si encore plus de pensées surgissent, dites-leur doucement que vous appréciez leur présence, mais demandez-leur d’être tranquilles pour quelques instants.


    4. Après vingt minutes, décidez si vous souhaitez rester dans cette méditation ou si vous êtes prêt à partir. Chaque fois que vous quittez cet état, prenez le temps d’apprécier en tout premier lieu la manière dont vous vous sentez.


    5. Enfin, chuchotez ou parlez-vous à voix haute en vous promettant de retourner dans un mois dans un endroit tranquille pour vous asseoir et respirer à nouveau. Une recherche récente suggère que vous êtes plus susceptible de mener à bien un but si vous le dites à voix haute ou que vous vous le chuchotez plutôt que de simplement le dire en silence dans votre tête. Si vous pouvez le faire plus souvent, c’est très bien. Essayez au moins de vous accorder la permission de faire une rétrospection une fois par mois.

    Cet article est inspiré d’une question/réponse de la psychologue Sonja Lyubomirsky publié sur un site internet. Elle est l’auteure de l’ouvrage Comment être heureux… et le rester publié en français en 2008.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/8/23/n3508714.htm

  • Les danses masculines de Shen Yun incarnent l’idéal masculin

    idéal masculin, élégance masculin, paix intérieure, Yin et yang, Chine, valeurs de l'homme, danse classiqueLa compagnie Shen Yun Performing Arts, basée à New York, est actuellement l’étoile montante dans le monde du spectacle. Elle se caractérise par son inébranlable conviction que les richesses et les valeurs véhiculées par la culture traditionnelle chinoise ne sont pas simplement asiatiques mais universelles, elles appartiennent à l’humanité tout entière.

    Indépendamment de tout, avec courage, intégrité et malgré la situation en Chine contemporaine, Shen Yun est allée de l’avant pour redonner vie, pour restaurer et préserver le lien invisible et sacré qui existe entre le divin, l’homme et le monde naturel.

    Un concept inhérent à la culture chinoise, qui date de plus de 5.000 ans, est aujourd’hui bien connu: celui du yin et du yang, deux forces opposées mais complémentaires, toujours en relation dynamique (quand l’une croît, l’autre décroît) et qui interagissent profondément et non aléatoirement, avec la nature.

    Des professionnels de la danse ont souvent dit que les qualités de vigueur masculine et d’élégance féminine exposées dans les danses de Shen Yun sont un parfait exemple de l’équilibre harmonieux entre le yin et le yang de la culture traditionnelle chinoise.

    L’extraordinaire virtuosité de toutes les danses masculines de Shen Yun n’est pas passée inaperçue auprès des spectateurs européens, spécialistes de la danse. Jeanne Brabants, fondatrice et ancienne directrice du Ballet Royal de Flandres, en Belgique, également danseuse et chorégraphe, a exprimé son émerveillement face à ces nombreux danseurs, faisant l’éloge de leur discipline et de leur endurance.

    Jeanne Brabants a déclaré: «Ce qui est fantastique avec ce groupe est qu’il y ait tant de danseurs hommes. Dans notre pays,… pas en Espagne, ni en Hongrie, mais en France ou en Allemagne, nous avons beaucoup de mal à trouver des danseurs pour nos compagnies et, [dans ce spectacle] ils dansent si extraordinairement bien, ces hommes. Les nôtres ne peuvent pas être comparés à ces danseurs.»

    «Des hommes forts ayant trouvé la paix intérieure»

    Lin Xiling est une intellectuelle chinoise de renom ayant passé plus de vingt ans en France en tant qu’expatriée, après avoir été exilée de Chine, dans les années 1980, pour des raisons politiques.

    Dans une interview de NTD, Lin Xiling a partagé ses impressions sur la représentation de Shen Yun où les danseurs incarnaient des hommes de la dynastie Tang: «La grande dynastie Tang fut l’époque la plus splendide de l’histoire de Chine. Pour moi, les hommes de la dynastie Tang pouvaient "capturer un tigre dans les montagnes et saisir un dragon dans l’océan". Ils sont débordants de virilité, confiants, calmes et poursuivent d’une ferme volonté leur quête de vertu», a-t-elle déclaré.

    «Je pensais qu’en Chine contemporaine, après plus de soixante ans de règne communiste, que le courage de notre nation avait été brisé. Où pouvez-vous rencontrer des hommes forts ayant trouvé la paix intérieure? Un homme vrai pouvant "porter la vertu sur ses épaules d’acier" est difficile à trouver, pourtant les batteurs de la dynastie Tang [Batteurs de la Cour des Tang, une danse du programme de 2007] ont parfaitement exprimé l’esprit des hommes chinois et m’ont permis de retrouver l’espoir que notre nation renaisse un jour», a déclaré Lin Xiling.

    Un artiste complet

    Yungchia Chen est un manager associé, chorégraphe et danseur clé de la compagnie Shen Yun Performing Arts.

    Yungchia Chen a commencé la danse à l’âge de onze ans et a obtenu son diplôme du département de danse de l’université Minzu de Pékin. Il est devenu, par la suite, maître de conférence là-bas. Avant de partir vivre aux États-Unis, il était membre du conseil de l’Association de Danse de la République de Chine, à Taïwan.

    Lire la suite: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/26/n3507841.htm

  • Zhen-Shan-Ren. « Authenticité-Compassion-Tolérance » : Présentation du Falun Dafa

    Falun Dafa, Gong, Qigong, corps et esprit, Chine, bouddhisme, taoïsme, histoire chinoise, moralité, amélioration de soi, méditation, paix intérieure, Li Hongzhi

    Me Li HongZhi, le fondateur du Falun Dafa

    Le Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong) est une forme ancienne de qigong pour raffiner le corps et l'esprit par des exercices spéciaux et de la méditation. Comme le tai chi, le qigong est une part essentielle dans la vie de nombreuses personnes en Asie. Au lever du jour, dans presque tous les parcs chinois des gens s'installent pour pratiquer ces arts.


    L'enseignement du
    Falun Dafa utilise certaines terminologies bouddhistes et taoïstes, mais il n'est pas une religion comme le taoïsme ou le bouddhisme. Il n'y a dans le Falun Dafa ni formalisme, ni rituel, ni cérémonie dévotionnelle.


    Elle consiste en la pratique de cinq séries d'exercices (énergétiques, relaxants, aux mouvements lents et souples),  et la compréhension à travers les pensées et les actions quotidiennes de la caractéristique de l'Univers :
    ZHEN, VÉRITÉ
    SHAN, COMPASSION
    REN, TOLÉRANCE

    Depuis son lancement public (1992), le Falun Dafa est devenu la forme de qigong la plus populaire dans l'histoire chinoise. La raison principale, c'est qu'il se distingue des autres pratiques de qigong en agissant non seulement sur l'aspect physique, mais aussi sur l'aspect moral dans la vie quotidienne selon des principes très élevés enseignés par Me Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa.


    L'efficacité du Falun Dafa pour l'amélioration de la santé et ses principes profonds expliquent l'immense popularité qu'il a rapidement acquise dans le monde entier. Depuis la présentation du Falun Dafa au grand public en 1992 par Me Li Hongzhi, il a attiré des dizaines de millions de gens dans plus de 40 pays. La plupart des grandes villes et universités aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Europe ont des groupes de pratique de Falun Dafa.


    Les gens qui pratiquent le Falun Dafa proviennent de tous les milieux, car la méthode traverse les frontières culturelles, sociales, économiques et nationales. La pratique s'est répandue en grande partie de bouche à oreille, de cœur à cœur, car ceux qui l'apprennent veulent faire profiter aux autres de ses immenses bénéfices.


    1. Les livres et les exercices La pratique du Falun Dafa est simple, profonde et efficace. Elle a deux composantes principales : l'amélioration de soi-même en étudiant les enseignements de Me Li et la pratique de cinq exercices harmonieux. Ces exercices faciles à apprendre, qui comportent une méditation, sont à la fois relaxants et stimulants. Beaucoup d'étudiants du Falun Dafa aiment pratiquer en groupe au grand air dans un parc. Les enseignements sont présentés dans deux livres, Falun Gong et Zhuan Falun disponibles dans plus de douze langues.

    2. Les principes de la pratique Les bénéfices de la pratique du Falun Dafa sont nombreux et divers : meilleure santé, énergie nouvelle, clarté mentale, détente, paix intérieure. En plus, le Falun Dafa diffère de la plupart des autres qigong car son but dépasse largement la santé et la forme : il nous emmène vers la sagesse et l'éveil. Au cœur de la pratique résident les principes suprêmes de l'univers, Vérité, Compassion et Patience. En combinant l'étude des livres et la pratique des exercices, les pratiquants s'efforcent de devenir de meilleures personnes en incarnant ces principes dans tout ce qu'ils font.

    3. Est-ce que c'est pour moi ? Des millions des gens dans le monde ont choisi de pratiquer le Falun Dafa en l'intégrant dans leur vie quotidienne. Pour eux c'est simple : le Falun Dafa est manière agréable d'investir son temps pour la santé, le bonheur et une vie qui a un sens. Tout ce qu'il faut est un esprit ouvert et un cœur disposé à le faire. Chacun est bienvenu. Le Falun Dafa est apolitique, informel et complètement gratuit, il n'y a aucune obligation ni adhésion.


    Toutes les activités de
    Falun Dafa sont toujours gratuites et menées par des bénévoles. Le Falun Dafa n'a aucun rituel religieux, ni inscription, ni obligation d'aucune sorte. Les dons en nature ou en argent ne sont pas acceptés. Tous les supports d'enseignement sont disponibles gratuitement sur Internet.


    Plus d'informations sur: http://www.falundafa.org/

  • Le Dalaï Lama à Montréal


    dal_ar_051009.jpgSamedi après-midi, le dalaï-lama s'est adressé à 14 000 personnes qui s'étaient massées au Centre Bell de Montréal, dernière escale en terre canadienne après Vancouver et Calgary.
    Pendant près de deux heures, le chef spirituel tibétain a livré son traditionnel message de paix et a invité chacun à cultiver en soi la compassion envers tous les humains. Il a visiblement convaincu son auditoire que l'amour altruiste conduit non seulement à la paix intérieure, mais aussi à une meilleure santé. Prêchant pour la même compassion envers nos ennemis, ce Prix Nobel de la paix, qui fut forcé à l'exil en 1959, s'est défendu d'avoir encouragé toute forme de violence à l'égard de la Chine et d'avoir condamné la tenue des Jeux olympiques en terre chinoise. En conférence de presse, le moine bouddhiste, aujourd'hui âgé de 74 ans, a affirmé que «toutes les religions transmettent essentiellement le même message d'amour et de compassion et ont toutes le même potentiel d'apporter la paix intérieure». Le dalaï-lama a quitté Montréal pour Washington où il passera la semaine sans toutefois pouvoir rencontrer le président Barack Obama.

    Tiré de LeDevoir.com : http://www.ledevoir.com/2009/10/05/270205.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu