Avertir le modérateur

nu jie

  • Etre une femme dans la Chine Antique

    Ban Zhao, aussi appelée Ban Huiban, était une historienne et une personnalité littéraire de la Dynastie Han de l'Est de la Chine (206 av. J.C. – 220 ap. J.C.). A 70 ans, elle a fini d'écrire le premier livre complet en Chine traitant des normes de l'étiquette pour des femmes, Nu Jie (ou Préceptes des femmes). Dans le livre, elle a expliqué la signification des Quatre Vertus Féminines – disposition, parole, forme et capacité. Son travail a eu une influence extrêmement profonde et durable dans l'histoire.

    Dans Préceptes des femmes, elle a déclaré "qu'être respectueuse, aimable et agréable" est pour une femme le rite et le devoir le plus 5842.jpgimportant. C'est seulement avec des attributs réciproques comme le yin et le yang, ainsi que le respect mutuel entre le mari et la femme, que leur relation peut devenir harmonieuse et parfaitement satisfaisante.

    Elle a déclaré dans Préceptes de femmes que, les caractères yin et yang sont différents, et que par conséquent le comportement de l'homme et de la femme devait aussi être différent. Yang est caractérisé par la force et yin est symbolisé par la délicatesse. Aussi, alors qu'on honore un homme pour sa force et sa robustesse, une femme sera considérée comme belle par son amabilité et sa délicatesse. C'est pourquoi il y a un vieux dicton qui dit, "Avoir un fils fort comme un loup, et cependant toujours s'inquiéter qu'il ne soit trop faible; avoir une fille timide comme une souris, et cependant toujours s'inquiéter qu'elle ne soit trop féroce." Rien n'est plus important dans la cultivation d'une femme que d'être respectueuse. Être aimable et agréable est la clé pour ne pas devenir trop forte et agressive. Aussi, être respectueuse, aimable et agréable est pour une femme le rite et le devoir le plus important.

    Être respectueuse requiert uniquement de la patience et de la persévérance. Être aimable et agréable requiert uniquement de la tolérance. Celle qui est respectueuse envers les autres sur une longue période de temps sait quand est-ce qu'il faut s'arrêter avant d'aller trop loin. Celle qui est tolérante réussit à être respectueuse et docile.

    Si le mari et la femme sont excessivement intimes, et ne se quittent jamais mais vivent en circuit fermé sous le même toit pendant leur vie entière, alors plus cela va durer, plus il leur sera facile de se traiter sans un réel respect. Dès que les relations intimes deviennent incorrectes, la parole dépassera la limite appropriée. Dès que la parole va au-delà de la limite, des actes indécents et non réfrénés se produisent, et des pensées d'insultes envers son mari se multiplient. Ceci est la conséquence de ne pas réussir à s'arrêter avant d'aller trop loin!

    Les choses ont du bon et du mauvais, et les paroles ont du mérite et du démérite. La personne qui pense qu'elle a raison trouve qu'il est impossible de ne pas argumenter, et la personne qui a tort trouve qu'il est impossible de ne pas se défendre. Dès que les arguments et les réfutations prennent place, un esprit de colère va apparaître. Cela se produit quand on a échoué à être respectueuse et docile envers son mari!

    Si une femme ne peut s'empêcher d'offenser son mari, alors les reproches et les semonces s'ensuivent. Si l'esprit de colère ne s'arrête pas, alors les coups et les gifles s'ensuivent. En tant que mari et femme, le couple devrait harmoniser ses relations grâce au respect mutuel et à la bonne volonté, bien coopérer avec une intimité et un amour réciproque. Avec les coups et les gifles, où sont le rite et le devoir? Avec les reproches et les semonces, où sont l'intimité et l'amour? Sans rite et sans amour, le mari et la femme ne sont pas loin du divorce

    Tiré de ClearHarmony

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu