Avertir le modérateur

musulmans turcophones

  • Répression des ouïghours dans le Xinjiang

    L'année 2008 a été l'occasion pour la justice de "frapper un grand coup" contre la minorité ouïghoure, accusée de vouloir s'en prendre aux JO : près de 1.300 personnes ont été arrêtés.

    Un marché de Kuqa frappé par une explosion dans la province du Xinjiang, le 10 août 2008 (REUTERS)

    Un marché de Kuqa frappé par une explosion dans la province du Xinjiang, le 10 août 2008 (REUTERS)

    C'est l'heure des bilans, et la police chinoise n'y déroge pas. Selon le journal officiel du parquet chinois paru dimanche 4 janvier, 1.295 personnes ont été arrêtés sur les 11 premiers mois de l'année 2008 dans le Xinjiang, ou Turkestan oriental, nord-ouest de la Chine.
    Près de 90% d'entre eux (1.154), accusés de mettre en danger la sécurité de l'Etat chinois, ont d'ailleurs été inculpés ou fait l'objet de mesures administratives.
    La justice chinoise aurait été incitée à "frapper un grand coup" avant les Jeux Olympiques. Le Xinjiang est en effet une région à majorité musulmane, où l'ethnie ouïghoure est régulièrement harcelée par les autorités.

    "Saboter" les JO


    Deux Ouïghours accusés d'avoir voulu "saboter" les JO avec une attaque terroriste qui a fait 17 morts dans le Xinjiang ont été condamnés à mort fin décembre. L'attaque avait eu lieu le 4 août, quatre jours avant l'ouverture des JO de Pékin.
    Les Ouïghours, musulmans turcophones, sont victimes à l'instar d'autres minorités chinoises de nombreuses discriminations comme l'interdiction de parler leur langue ou de pratiquer librement leur religion. Le pouvoir central qualifie les opposants ouïghours de terroristes islamistes.

    NOUVELOBS.COM
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu