Avertir le modérateur

mouvement

  • L’indépendance du système éducatif de Hong Kong remis en question

    Chine, Hong Kong, système éducatif, parapluie, éducation, école, étudiant, mouvement, conscience nationaleUn conseiller chinois a récemment suggéré que Pékin devrait intervenir dans le secteur éducatif de Hong Kong, ce dernier ayant selon lui favorisé le développement du mouvement pro-démocratie dit des parapluies.

    Chen Zuo-er, président de l’Association chinoise des études de Hong Kong et de Macao, a déclaré lors d’un forum organisé jeudi dernier par ce groupe de pensée semi-officiel que Hong Kong doit considérer les «intérêts nationaux» du régime chinois dans la mise en œuvre des politiques d’éducation.

    «Pourquoi le secteur éducatif était-il dans un tel désordre lors du mouvement Occupy Central? Comment de jeunes hommes, qui n’étaient que des bébés lors de la rétrocession, sont-ils devenus ceux qui en ligne de front brandissaient le drapeau national britannique et se sont précipités dans nos camps militaires et au gouvernement?» a interrogé Chen Zuo-er.

    «De nombreuses personnes ont un manque évident de conscience nationale démocratique et civique, de buts dans la vie et de connaissances en géographie, histoire et culture», a-t-il ajouté. Ainsi, a déclaré Chen Zuo-er, la jeunesse de Hong Kong a subi un «lavage de cerveau» en rejoignant le mouvement pro-démocratie lors des près de trois mois d’occupation des rues.

    Chen Zuo-er a aussi déclaré que le haut responsable à l’éducation de Hong Kong est soumis à la «supervision des autorités centrales», citant les articles 48 et 104 de la Loi fondamentale, la mini-constitution de Hong Kong. Produit de la Déclaration jointe sino-britannique de 1984, la Loi fondamentale dicte la façon dont Hong Kong, à qui un «degré d’autonomie élevé» pour les cinquante ans suivant le retour à la Chine en 1997, a été garanti, se dirigera elle-même sous le modèle «un pays, deux systèmes».

    Les commentaires de Chen Zuo-er ont été rapidement critiqués par de nombreuses personnalités du système éducatif de Hong Kong.

    Le législateur Ip Kin-yuen, qui représente l’Union des enseignants professionnels de Hong Kong, avance que l’éducation est un domaine hors du contrôle direct de Pékin, citant les clauses 136 et 137 de la Loi fondamentale. Ip Kin-yuen a déclaré que le secrétaire de l’éducation ne répond  qu’aux hauts dirigeants du territoire de Hong Kong et à personne d’autre.

    De plus, la jeunesse de Hong Kong est devenue moins «patriotique» envers la Chine ces derniers temps, non pas à cause d’une défaillance ou d’une lacune dans le système éducatif de Hong Kong, mais à cause des changements sociaux en Chine et des informations provenant d’Internet, ajoute Ip Kin-yuen.

    Cheung Yui-fa, professeur d’études libérales dans une école locale, affirme que les étudiants de Hong Kong seront davantage éloignés du gouvernement local et du régime chinois si Pékin insiste pour passer en force grâce aux classes de «lavages de cerveau» de l’éducation nationale.

    Le gouvernement de Hong Kong et le régime chinois ont tenté d’instiller plus tôt le «patriotisme» dans les écoles de Hong Hong, en vain.

    En 2012, des dizaines de milliers de Hongkongais sont descendus dans les rues pour protester contre la proposition d’un programme d’étude basé sur l’«éducation morale et nationale» – histoire chinoise contemporaine étroitement liée avec le nationalisme chinois et influencée par un Parti communiste prochinois. Après des semaines de manifestations, de grèves de la faim et une occupation des bureaux du gouvernement, le très impopulaire chef de l’exécutif Leung Chun-ying a fait marche arrière et donné aux écoles l’option d’adopter le programme d’étude pendant une «période test» de trois ans avant de décider s’il sera rendu obligatoire en 2015.

    Le leader du mouvement étudiant Joshua Wong – le manifestant le plus célèbre du mouvement des parapluies en 2014 – a accédé à la notoriété lors des manifestations de 2012 et a fait un retour spirituel sur la proposition de Chen Zuo-er d’imposer à nouveau «l’éducation nationale» aux Hongkongais et de laisser l’autorité de Pékin exercer sur le système éducatif de la ville.

    «Franchement, sans la proposition du programme d’étude ‘sur l’éducation morale et nationale’, Joshua Wong ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui», a-t-il déclaré, selon le journal Apple Daily.

    «Pourquoi Chen Zuo-er veut-il inspirer plus de ‘Joshua Wong?’»

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/15/1/15/n3510757/lindependance-du-systeme-educatif-de-hong-kong-remis-en-question-.htm

  • Un visa pour la Chine continentale refusé à un étudiant de Hong Kong

    Chine, Scholarism, Hong Kong, mouvement, pro-démocatrie, visa, Occupy central

    Un étudiant membre de Scholarism, une des organisations à la tête du mouvement pro-démocratie à Hong Kong, s’est récemment vu refuser un visa d’entrée par les agents des douanes dans la ville de Shenzhen à la frontière de Hong Kong avec la Chine continentale.

    Le 8 novembre, Scholarism a posté un message sur Facebook disant que les agents des douanes avaient accusé un collégien d’avoir «participé à des activités violant la sécurité de l’État» et lui ont refusé l’entrée à Shenzhen le 7 novembre.

    Cet étudiant est un bénévole de Scholarism, il n’est pas très connu et n’a été interviewé par aucun média, précisait la déclaration de Scholarism. Son voyage en Chine avait pour but des achats personnels et n’avait pas de lien avec la politique.

    Joshua Wong, le dirigeant de Scholarism, a exprimé sa profonde inquiétude de voir que des informations sur les membres de l’organisation ont été dévoilées. Selon lui, la liste de noms des membres de Scholarism n’a jamais été accessible au public et peu de personnes dans l’organisation ont cette liste, précise le message sur Facebook.

    Joshua Wong a indiqué que l’organisation serait plus attentive et prudente en engageant des bénévoles à l’avenir.

    Selon le journal hongkongais Apple Daily, Lester Shum, vice-président de la fédération des étudiants de Hong Kong, a exprimé son désaccord envers la décision des autorités de Chine continentale de refouler un sympathisant du mouvement pro-démocratie Occupy Central.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/14/11/12/n3510509/un-visa-pour-la-chine-continentale-refuse-a-un-etudiant-de-hong-kong.htm

  • Anonymous divulgue les numéros de téléphone de 250 policiers de Hong Kong

    chine,anonymous,policiers,hong kong,mouvement,parapluie,hacktiviste,régime

    Le groupe hacktiviste Anonymous a divulgué les noms, numéros de téléphone et de fax ainsi que les adresses électroniques de plus de 250 policiers hongkongais.

    Cette  fuite survenue le 25 octobre s’inscrit dans une importante campagne lancée par Anonymous à l’encontre du régime chinois afin de soutenir les manifestations pro-démocratie à Hong Kong.

    En même temps que la publication de ces informations, le groupe de pirates informatiques a aussi divulgué les bases de données de 47 sites Internet des autorités chinoises. Puis ils ont rendu toutes les bases de données disponibles dans un grand fichier téléchargeable de 72,64 MB. Ces bases contiennent souvent les données essentielles des sites Internet, ainsi que des identifiants et des mots de passe.

    Anonymous promet des actions similaires chaque samedi jusqu’à ce que les manifestations pro-démocratie de Hong Kong atteignent leur objectif.

    Un communiqué d’Anonymous annonce: «Attendez-nous samedi prochain et puis chaque samedi jusqu’à ce que les citoyens de Hong Kong obtiennent leur liberté.»

    Au cours des trois derniers samedis, Anonymous a lancé des attaques informatiques similaires de grande ampleur contre les sites officiels chinois. Les actions comprennent souvent des divulgations de données de sites, des cyberattaques coordonnées pour mettre ces sites hors ligne ou encore de grandes campagnes Twitter pour promouvoir la démocratie à Hong Kong.

    Le groupe affirme avoir jusqu’à présent fermé 50 sites des autorités chinoises, divulgué plus d’une centaine de bases de données de sites et en avoir détourné plusieurs autres.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/14/11/5/n3510457/anonymous-divulgue-les-numeros-de-telephone-de-policiers-de-hong-kong-.htm

  • Le Parti lance la répression contre un groupe de citoyens

    parti, chine, répression, communiste, citoyen, activitiste, chinois, juristes, économistes, mouvement,Xi Jinping

    Xu Zhiyong, récemment arrêté en chine pour son activisme.

    Alors que Xi Jinping prononce des discours au sein du Parti sur la nécessité d’éradiquer et de sévir contre la corruption, et institue de nouvelles règles, tel qu’un délai de cinq ans pour la construction de nouveaux bâtiments officiels, il aura envoyé un signal clair sur le fait qu’un autre aspect de la politique du Parti n’est pas prêt de changer: la violence de la police envers les militants.

    Appelant à un gouvernement démocratique qui favorise «la liberté, la justice et l’amour», le Nouveau mouvement des citoyens fait écho à la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis: de par sa conviction reposant sur le fait que le devoir d’un gouvernement est de protéger les droits de l’homme et de servir les intérêts du peuple.

    Dans un message sur un blog en mai, Xu Zhiyong, un militant des droits de l’homme réputé, avec d’autres personnes, être à l’origine de ce mouvement, a écrit: «La Chine a besoin d’un mouvement pour se sortir de tous ses problèmes sociaux: corruption, abus de pouvoir, et l’écart de richesse, pour n’en nommer que quelques-uns».

    Pour l’instant le régime a réagi en arrêtant dès le 26 juillet, au moins 15 militants, en plaçant Xu en résidence surveillée en avril et en détention le 16 juillet. Xu a été inculpé pour avoir «ameuté la foule et troubler l’ordre dans un lieu public», et parqué dans une pièce avec onze suspects pour vol.

    «Arrêter Xu est une violation flagrante de la liberté d’expression», a déclaré le militant des droits de l’homme Hu Jia, vivant à Pékin, lors d’une interview pour Epoch Times.

    «Les autorités pensent que le Mouvement des citoyens aura un impact énorme sur la société, ils harcèlent donc et terrifient les membres dans l’espoir d’entraver cette action», a-t-il déclaré. «Tout le monde devrait prendre la parole pour soutenir ces activistes, parce que la protection de leurs droits c’est la protection de vos propres droits.»

    À partir du 23 juillet des chercheurs chinois bien connus, des juristes, des économistes et des hommes d’affaires ont établi une lettre publique appelant à la libération de Xu et d’autres membres du Mouvement des nouveaux citoyens, réunissant 446 signatures.

    Le Mouvement des nouveaux citoyens se place d’un côté du fossé qui divise les militants dans leurs opinions concernant le Parti communiste chinois et les meilleurs moyens de traiter avec lui, avec notamment un point de vue qui considère que le régime est encore en mesure de réparer de nombreux problèmes. De l’autre côté, des protestataires comme Ai Weiwei ont perdu leurs illusions envers le Parti. Ai se moque de certains des militants les plus optimistes dans sa chanson mêlée de grossièretés intitulée «Idiot» diffusée en mai, avec un clip le montrant en prison, surveillé par la police jusque dans les toilettes.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/8/1/n3508636.htm

  • 138 millions de démissions du parti communiste chinois

    démissions, Chine, parti communiste, mouvement, citoyen, nouvelle Chine, non violence, New York

    New York – Les membres du Parti communiste chinois démissionnent du Parti par dizaines de milliers, comme des grains de sable qui s’écoulent du sablier du PCC.

    Le 17 mai, un rassemblement a eu lieu devant le bâtiment des Nations Unis à New York en soutien aux 138 millions de Chinois qui ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Des centaines de personnes, pour la plupart des Chinois, ont rempli la place de Dag Hammarskjold en tenant tranquillement des bannières, tandis que des orateurs se sont relayés à la tribune en expliquant au public ce que signifie actuellement pour la Chine le mouvement «Démissionner du PCC».

    Le mouvement «Tui Dang» ou «Démissionnez du Parti» est une manifestation de non-violence et d’un éveil de la conscience qui est en train de changer la Chine. Après le lancement de ce mouvement en novembre 2004, suite à une série d’éditoriaux de l’édition chinoise d’Epoch Times révélant l’histoire non censurée du PCC, les gens ont commencé à démissionner du Parti par dizaines de milliers, enregistrant leurs décisions sur un site tenu par des partisans du mouvement.

    Yi Rong, président du Bureau mondial pour démissionner du PCC a déclaré: «De cette façon, l’organisation communiste est en train de s’effondrer tranquillement».

    Parmi les orateurs il y avait des dirigeants d’organisations pour la défense des droits de l’homme, mais aussi des personnes qui ont eu à vivre une expérience directe avec le système des camps de travaux forcés et des prisons du PCC, où les pratiquants de Falun Gong sont fréquemment torturés.

    Selon le Centre d’information du Falun Dafa, le bureau de presse officiel du Falun Gong, beaucoup de participants au rassemblement étaient des pratiquants de la méthode chinoise du Falun Dafa (appelée également Falun Gong), qui est durement persécutée par le PCC depuis 1999. Les orateurs ont parlé des crimes du PCC – dont plus de cent formes de tortures – contre les membres de ce groupe.

    Chris Smith, membre du Congrès américain et co-président de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine, a envoyé une lettre de soutien à cette manifestation. Il a précisé qu’il soutient les 8.000 pratiquants de Falun Dafa venus à New York pour les activités de ce week-end, et a appelé à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

    Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/5/27/n3508390.htm

  • Proverbe bouddhiste sur l'action

    Proverbe, citation, Chine, Inde, Hindouiste, Bouddhisme, Ghandi, Action, changement, Mouvement


    Sois le changement que tu veux voir dans le Monde

    - Mahatma Gandhi -


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu