Avertir le modérateur

mort prématurée en chine

  • Les pollutions au plomb, nouvelle illustration du dilemme écologique chinois

    ALeqM5hjK-8LFyLPS06Pbo8Na7-D7plU1Q.jpgPEKIN — Les récentes affaires d'enfants contaminés au plomb sont les derniers d'une série de scandales écologiques en Chine, où le respect de l'environnement est encore souvent sacrifié sur l'autel de la croissance économique.

    Les plus de 30 ans de croissance économique, qui ont fait de la Chine la troisième économie mondiale, l'ont aussi placée au premier rang des pays les plus pollués au monde.

    De nombreuses villes sont plongées régulièrement dans le smog, alors que des centaines de milliers de citoyens n'ont plus accès à l'eau potable.

    Les pluies acides ravagent une grande partie du pays et les affaires de pollution par des usines ne cessent d'éclater.

    "Le principal problème, c'est que l'application de la loi au niveau local reste très faible. Comme ils disposent de peu de ressources pour contrôler les industries, les entreprises échappent aux sanctions", souligne Ma Tianjie, membre de Greenpeace Chine.

    Dans les deux derniers cas, des taux anormalement élevés de plomb ont été détectés chez plus de 2.000 enfants vivant près de fonderies dans le Hunan (centre) et au Shaanxi (nord). Les usines ont été fermées et les autorités ont promis de faire toute la lumière.

    Mais si ces affaires ont fait la Une des médias chinois, il pourrait ne s'agir que de la pointe de l'iceberg, en raison des vieilles habitudes de vouloir étouffer les problèmes au niveau local, selon Ma.

    "Il est très probable qu'il y ait beaucoup de cas semblables qui n'ont tout simplement pas été révélés", dit-il.

    Cependant, les militants relèvent des signes encourageants, comme ce règlement, vieux de six ans, rendant nécessaires les études d'impact ALeqM5j_77SbwlXFNrM3DONwBBr113UREw.jpgenvironnemental et un avis du public avant toute autorisation de projets industriels.

    De plus, depuis le début de l'année, la Chine a exigé des gouvernements locaux de dévoiler régulièrement les principales informations sur l'environnement.

    "C'est une bonne nouvelle. Les personnes concernées ont le droit de savoir ce qui se passe", dit Ma Jun, qui dirige à Pékin une ONG, l'Institut des affaires publiques et environnementales.

    Mais il reconnaît que faire appliquer cette règle impliquera un changement de taille dans la manière dont le système fonctionne sous la direction d'un Parti communiste peu habitué à la transparence.

    En 2007, un rapport de la Banque mondiale avait révélé que 750.000 Chinois mouraient prématurément en raison de la pollution de l'air et de l'eau, un chiffre qui a disparu de la version finale.

    Et les militants écologistes continuent à être harcelés.

    En 2007, Wu Lihong, qui s'est battu pendant des années contre la pollution industrielle d'un des principaux lacs chinois, dans l'est, a été condamné à quatre ans de prison pour fraude, une accusation que beaucoup considèrent comme un prétexte.

    Deux ans avant sa condamnation, Wu avait été loué comme un "guerrier écologiste" par le Parlement chinois.

    "Si on se replace dans une perspective historique, la Chine a fait beaucoup de chemin en cinq ans en ce qui concerne la transparence environnementale, mais elle reste rudimentaire", relève Ma Jun.

    Ce dernier relève que les ambitions de Pékin pour une économie moins polluante ne sont pas forcément suivies par les autorités locales.

    "Les priorités gouvernementales ont peut-être changé, mais venir à bout des intérêts acquis au niveau local n'est pas une tâche facile", dit Ma Jun.

    Selon les médias chinois, ces résistances locales avaient amené il y a deux ans le pouvoir central à abandonner son projet de mettre en place un PNB "vert", qui devait prendre en compte les dégâts de la pollution.

    Tiré de: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iu4YX1u9MxRSiawkqz71rvHicgJw

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu