Avertir le modérateur

moralité en chine

  • La plus jolie fille de Linfen

    Chine.jpgSes camarades de classe l’appellent la fille la plus belle de Linfen et ce, pour une bonne raison. Ils pensent qu’elle est unique et très spéciale. Agée de 20 ans, Meng Peijie a été, dès l’âge de 8 ans, la tutrice unique de sa mère adoptive paralysée, pendant les 12 dernières années.

    L’histoire de Peijie a fait la une de Xinhua du 21 juin et a été mise en ligne par ses camarades de classe du collège de Shanxi à Linfen, lesquels ont été touchés par sa gentillesse et son abnégation envers sa mère adoptive. Peijie est née en 1991 dans la Province de Shanxi. Elle a été orpheline dès l’âge de 5 ans car, suite à l’accident de voiture de son père, sa mère l’envoya dans une famille adoptive et décéda peu de temps après. Trois ans plus tard, la mère adoptive de Peije, Liu Fangying, est devenue invalide suite à une maladie, et son père adoptif a abandonné la famille, laissant une enfant de 8 ans prendre en charge sa mère adoptive paralysée, ainsi que courses, cuisine et cours à l’école.

    En 2009, Peijie a été admise au Collège de Linfen, assez éloigné de sa maison, mais cela ne l’a pas empêché de continuer à prendre soin de sa mère adoptive. Liu a décrit le programme chargé de sa fille durant ces 12 dernières années. Elle a expliqué que Peijie se lève à 6 heures du matin, l’aide à changer ses draps, la lave et l’habille, lui donne son petit-déjeuner. Ensuite elle court à l’école. Pendant sa pause déjeuner, elle revient en courant faire la cuisine, lui fait à manger, lui donne une douche et lui fait un massage, s’occupe du linge à laver, change les draps si besoin, et part en courant à l’école. Après l’école, elle se dépêche de rentrer chez elle pour préparer le diner et faire le ménage. A 21 heures, en général elle commence à faire ses devoirs.

    «Tu ne me connais pas, mais je te connais. Gardes la tête haute et reste forte!»

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-plus-jolie-fille-de-Linfen.html

  • La richesse des expressions de la langue chinoise

    chinois-bonne-journ-e.jpgL'utilisation riche et variée des expressions dans la culture chinoise (1ère partie)

    Les expressions chinoises ont été développées et raffinées tout au long de la longue histoire de la langue chinoise. Elles sont succinctes et concises. La plupart des expressions contiennent quatre caractères chinois, tels que, "You (ayant) Sheng (son) You (ayant) Se (couleur)." (有声有色) Cela signifie littéralement "ayant du son et ayant de la couleur"; c’est-à-dire, "vif" et "impressionnant."

    Certaines expressions sont composées de seulement trois ou quatre caractères au maximum, tels que," Tao (pêche) Li (prunes) Man (plein de) Tian Xia (le monde)", qui contient cinq caractères. (桃李满天下) Ceci signifie littéralement "Les pêches et les fleurs de prunier fleurissent partout dans le monde." Cette expression est utilisée pour décrire un enseignant qui a beaucoup d'étudiants (les pêches et les prunes).

    Un autre exemple comprend, "You (ayant) Zhi (volonté) Zhe (les personnes) Shi (entreprise) Jing (finalement) Cheng (réussir)." (有志者事竟成) Cette expression est utilisée pour montrer qu'une personne ayant de grandes aspirations peut finalement réussir ce qu'il ou elle entreprend

    Ces expressions reflètent le monde coloré et varié de la Chine du passé. À partir de là, les gens peuvent améliorer leur compréhension sur de nombreux aspects de la culture chinoise comme l'astronomie, la géographie, l'histoire, la littérature, l'art, la moralité, l'éthique, etc. Ces expressions reflètent les tendances et les critères de différentes sortes de pensées et de comportements de la culture chinoise. Ces expressions décrivent la culture de manière vivante et tangible.

    Cet article traite de la connotation culturelle des expressions chinoises de la perspective des relations entre les expressions et la culture, c’est-à-dire, en combinant le phénomène linguistique et le phénomène culturel.


    Les sources d'influence

    Les expressions chinoises ont plusieurs sources. L'une est la mythologie. En voici quelques exemples:

    "Kai (créer) Tian (le ciel) Pi (former) Di (la terre)."
    (开天辟地)

    "Jing Wei (un oiseau mythique) Tian (remplir) Hai (océan)" (精卫填海), parle d'un oiseau mythique essayant de remplir l'océan avec des brindilles et des cailloux.
    "
    Kua Fu (une figure mythique) Zhu (chassant) Ri (le soleil)." (夸父逐日)

    "Ba (huit) Xian (immortels) Guo (traversant) Hai (la mer)" (八仙过海) que l'on peut traduire par "huit immortels traversant la mer avec leurs capacités divines uniques" se référant à chacun des six immortels utilisant ses talents uniques pour atteindre le but.

    "Tian (divin) Yi (vêtements) Wu (ne pas avoir) Feng (couture)" (天衣无缝) se réfère à "faire quelque chose impeccablement."

    "Dian (changer) Shi (la pierre) Sheng (en) Jin (or)" (点石成金) se réfère à rendre quelque chose soit parfait en y mettant une touche de maître.

    De nombreuses expressions viennent aussi des fables. En voici quelques exemples:

    "Ke (marquer) Zhou (un bateau) Qiu (chercher) Jian (une épée)." (刻舟求剑) Cette expression évoque quelqu’un qui a laissé tomber une épée dans l'eau alors qu’il voyageait en bateau; il fit une marque sur le bateau à l'endroit où l'épée tomba, de manière à pouvoir la retrouver. Cette expression est utilisée pour se référer à quelqu'un qui fait les choses de la mauvaise façon, qui est entêté, ou qui ne change pas sa façon de travailler malgré le changement de la situation.

    "Shou (attendre) Zhu (un arbre) Dai (attendre) Tu (un lièvre)" (守株待兔), décrit quelqu’un qui vit un lièvre courir, heurter soudain un arbre et mourir, il alla sous cet arbre attendre qu'un autre lièvre fasse de même.

    "Ba (tirer) Miao (les pousses) Zhu (aide) Zhang (grandir)" (拔苗助长) décrit quelqu'un qui a tiré sur les pousses pour les aider à grandir.

    "Lan (inférieur) Yu (un instrument de musique) Chong Shu (composer le numéro)" (滥竽充数) est issu d'une histoire authentique dans laquelle une personne qui ne pouvait pas jouer du Yu, s'intégra lui-même dans un groupe de musiciens experts qui jouaient de l'instrument en question, et prétendit qu'il était lui aussi un expert de cet instrument.

    Dans "Wang (mourir) Yang (mouton) Bu (réparer) Lao (la barrière)" (亡羊补牢), après avoir perdu un mouton dévoré par les loups à cause d'une barrière cassée, on doit fixer la barrière pour empêcher d'autres pertes de moutons, ce qui signifie aussi qu'il n'est pas trop tard pour prendre des précautions pour l'avenir.

    Une troisième source des expressions chinoises sont...

    Lire la suite sur:

    http://fr.clearharmony.net/articles/201103/55452.html


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu