Avertir le modérateur

masanja

  • Un groupe d’avocats chinois passés à tabac après avoir visité un centre de lavage de cerveau

    avocats chinois, Chine, centre extrajudiciaire, lavage de cerveau, masanja, prison, police, centre de rééducation, travail

    Le 13 mai, un groupe de près d’une douzaine d’avocats chinois des droits de l’homme essayant d’enquêter sur un centre extrajudiciaire «de lavage de cerveau» dans le sud-est du pays a été violemment contrecarré par les gardes, avant d’être remis aux mains de la police, qui les a battus et maintenus en détention toute la nuit, avant de les relâcher.

    Les avocats étaient allés visiter le Centre d’éducation judiciaire Er’ehu dans la ville de Ziyang, province du Sichuan. Le terme «centre d’éducation judiciaire» est un euphémisme employé par les autorités chinoises pour se référer à des endroits qui effectuent «la réforme de la pensée», aussi connu sous le nom de lavage de cerveau, sur des pratiquants de la discipline spirituelle du Falun Gong. Le site du Falun Gong nommé Minghui.org, couvre une histoire longue et détaillée concernant la torture mentale et physique utilisée à Er’ehu contre les pratiquants de Falun Gong.

    Sept avocats ont d’abord été arrêtés à l’extérieur d’Er’ehu pour «obstruction d’affaires officielles», selon le CHRD (China Human Rights Defenders), un réseau de recherche et de défense juridique.

    Quatre autres avocats ont été arrêtés, après s’être rués à Ziyang pour intervenir dans les arrestations, selon les rapports CHRD ceux-ci ont été détenus et interrogés avant d’être relâchés.

    Jiang Tianyong, un des premiers individus touchés par l’incident, a déclaré lors d’un entretien accordé le 14 mai à Epoch Times: «Nous venions tout juste d’arriver au centre d’éducation judiciaire et nous ne nous attendions pas à ce qu’ils soient si agressifs et si violents. Ils ont bondi sur nous et ont commencé à nous frapper. Plus tard, ils nous ont emmenés dans la cellule de la police locale – sur place se trouvaient de nombreux policiers en civil et des agents de la sécurité intérieure. Pendant tout ce temps, ils ont été extrêmement violents, nous sommes restés dans la cellule jusqu’aux premières heures de la matinée, ensuite ils m’ont emmené moi, Li Heping, et Tang Hao Tian, dans la cellule du poste de police de la route de Binjiang. Ils ont conduit les cinq autres avocats dans un autre endroit pour les garder encore toute la nuit – c’est seulement aujourd’hui à 11h40 qu’ils ont été libérés».

    La version chinoise de Deutsche Welle a demandé à Liu Weiguo, un autre avocat des droits civiques, de fournir ses réflexions concernant la violence du traitement subi par le groupe. Liu a déclaré qu’elle était probablement liée à l’identité du groupe détenu dans le centre et que «les avocats ont écorné le trou noire de l’appareil d’application de la loi en Chine- à savoir le système des détentions arbitraires, des prisons noires, de la torture et des disparitions forcées ainsi que la persécution du Falun Gong qui a lieu au coeur de la structure destinée au maintien et à la stabilité»

    Alors que...

    Lire la suite sur:http://www.epochtimes.fr/front/13/5/22/n3508375.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu