Avertir le modérateur

mariage traditionnel

  • Le mariage est prédéterminé – Mari et femme doivent se respecter

    Mariage, relation homme femme, mariage traditionnel, Chine, amour en ChineDurant la dynastie des Tang, il y avait un homme nommé Wei Gu qui vivait à Duling en Chine. Il était devenu orphelin très jeune. Arrivé à l'âge adulte il voulût se marier et avoir une famille aussi vite que possible. Il demanda à quelqu’un de lui trouver une épouse mais sans succès. La deuxième année de Yuanhe ( 806-820 Av J.C), traversant la région de Qinghe il descendit dans une auberge au sud de la ville de Songcheng. Un pensionnaire de l’auberge suggéra qu’il demande la main de la fille de Sima Panfang, qui vivait à Songcheng. Ils se donnèrent rendez-vous le lendemain à l’entrée du temple Longxing pour en discuter.

    Pour prouver sa sincérité concernant le mariage, Wei attendait au lieu dit avant même le lever du soleil. En y arrivant, il vît un vieil homme assis sur les escaliers du temple feuilletant une liste de livres à la clarté de la lune. Wei jeta un regard rapide sur la liste des livres mais ne pût pas reconnaitre les caractères des titres .

    Wei demanda au vieil homme : “Quel livre cherchez-vous ? J’ai beaucoup étudié depuis mon jeune âge et il est rare que je ne reconnaisse pas des caractères. Je peux même lire le Sanskrit. Cependant, je ne suis pas familier avec les livres que vous cherchez. Que sont-ils ?’’ Le vieil homme sourit et répondit : “ Ce sont les livres du monde des ténèbres. Parce qu’ils n’appartiennent pas à ce monde, il est normal que tu ne les aies jamais vus. Je viens du monde des ténèbres et suis responsable des affaires là-bas. Je ne suis pas supposé te rencontrer, car nous sommes séparés par le yin et le yang mais tu es arrivé ici tôt et je ne t’attendais pas.’’

    Wei lui demanda : “De quoi êtes-vous responsable?” Il répondit : “Je suis chargé des mariages de ce monde.’’ Wei devint tout excité et lui demanda : “J’ai été orphelin petit, donc je voulais vite me marier de façon à ce que je puisse avoir des descendants. J’ai demandé la main de plusieurs femmes au cours de ces derniers dix ans mais sans succès. Je vais rencontrer un ami ici aujourd’hui pour discuter d'épouser la fille de Sima Pancheng qui vit à Songcheng. Cela marchera-til?’’

    Le vieil homme dit à Wei: “Non. Si tu n’es pas destiné à te marier avec quelqu’un, même si cette personne est d’un statut social inférieur et que tu daignes l'épouser, cela ne marchera pas. Ta femme vient juste d’avoir trois ans. Elle se mariera avec toi quand elle aura 17 ans.’’

    Wei demanda alors au vieil homme: “Que portez-vous dans votre sac?’’ Il répondit : “Des fils rouges. Je les utilise pour nouer les pieds du mari et de la femme dans le monde humain. Lorsqu’une personne nait, il ou elle a déjà un fil sur son pied attaché à celui de son/sa futur époux/épouse. Peu importe si tous les deux sont ennemis ou que l’un soit riche et l’autre pauvre ou qu'ils vivent dans les deux coins les plus éloignés du monde. Une fois que ce fil rouge les lie ensemble, ils ne peuvent pas désobéir à leur destinée. Ton pied est attaché à quelqu’un. Rien ne va changer ça, malgré ton enthousiasme à chercher à te marier plus tôt.’’

    Wei demanda : “Où est ma femme? Que fait sa famille ?’’ Le vieil homme lui dit : “Ta femme est la fille d’une femme dont le nom de famille est Chen. Elle vend des légumes sur le marché au nord de l’auberge.’’ “Puis-je la voir’’ demanda Wei. “Chen emmène souvent sa fille au marché. Suis-moi, je peux te la montrer’’ répondit le vieil homme.

    Lire la suite de l'histoire sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201203/60134.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu