Avertir le modérateur

maison blanche

  • Un survivant du 4 juin dépose une pétition à la Maison-Blanche

    massacre, place Tiananmen, 4 Juin 1989, étudiant, pétition,Mouvement prodémocratique, 24e anniversaire, maison blanche

     

    Tang Baiqiao, un étudiant leader lors du massacre de la place Tiananmen le 4 Juin 1989, prévoit d’attirer l’attention du Président des États-Unis sur la question, espérant que son influence va enfin rendre justice aux victimes du massacre et à tous ceux qui ont été persécutés depuis lors, pour leur implication dans ce mouvement pour la démocratie.

    Pour ce 24e anniversaire du Mouvement prodémocratique suite au massacre du 4 juin de la place Tiananmen, Tang,  le président de l’Académie pour la démocratie en Chine, a initié une pétition sur le site de la Maison-Blanche, invitant le public à la signer. La pétition appelle le Président Obama à faire une déclaration pour le Mouvement Démocratique du 4 juin, et de demander au Parti communiste chinois (PCC) de mettre fin à la persécution du Mouvement pour la démocratie et de libérer ses membres emprisonnés.

    Selon les exigences du site Web de la Maison-Blanche, si le nombre de signatures sur une pétition atteint les 100.000, la Maison-Blanche devra faire une déclaration officielle en réponse à la pétition.

    Tang a indiqué dans sa requête que comme survivant du massacre, il porte sur ses épaules le devoir de travailler pour obtenir  justice au nom de ceux qui sont morts lors du massacre et de ceux qui ont été persécutés depuis par le PCC, un objectif qui doit maintenant être atteint. Il a également affirmé que c’était ce qu’espéraient un milliard de Chinois dont les voix ont été réduites au silence.

    En tant qu’étudiant leader du mouvement du 4 juin, Tang a été arrêté, puis condamné à trois ans de prison et vit en exil depuis 1992. Il a été impliqué dans de multiples mouvements qui travaillent pour une Chine démocratique, et est l’auteur de deux livres.

    Chaque année, à l’approche de l’anniversaire de la répression sanglante, les manifestants occupent les mémoriaux à travers le monde en hommage aux victimes. Parmi les grands événements pour commémorer le 4 juin cette année, la veillée annuelle de Hong Kong qui attirera des milliers de personnes et à Taiwan un groupe d’étudiants tiendra une veillée à Taipei.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/6/3/n3508423.htm

  • Signer la pétition contre les prélèvements d'organes en Chine

    Maison blanche, nous le peuple, Obama, pétition citoyenne, prélèvements d'organes, ChineLe prélèvement forcé d’organes en Chine, certains l’ont qualifié de crime contre l’humanité d’autres n’en ont jamais entendu parler. Le 2 décembre, trois médecins américains, parmi lesquels le célèbre spécialiste de la bioéthique, Arthur Caplan, ont lancé cette pétition. Elle a été soumise sous l’initiative " Nous les citoyens »" du Président Obama qui aide chaque à exercer leur droit à pétitionner.

    La campagne attire l’attention sur les allégations que le régime chinois tue des prisonniers de conscience, en particulier des pratiquants du Falun Gong, pour leurs organes. La question avait été soulevée, pour la première fois en 2006, mais elle a été largement éludée par les médias internationaux.

    Signer la pétition sur le site de la Maison Blanche: https://petitions.whitehouse.gov/petition/investigate-and-publicly-condemn-organ-harvesting-falun-gong-believers-china/HX5KRPjh?utm_source=wh.gov&utm_medium=shorturl&utm_campaign=shorturl

    ou ici: http://organpetition.org/

  • Une pétition sur le site de la Maison Blanche appelle à une enquête sur la récolte d’organes

    Maison blanche, chine, pétition contre les prélèvements d'organes, Falun Gong, Obama, Arthur L. Caplan, université de New York

    Le 2 décembre 2012, Arthur L. Caplan, professeur et chef de la Division de bioéthique au Centre médical Langone de l'Université de New York a lancé une pétition sur le site "Nous les citoyens" de la Maison Blanche appelant le gouvernement américain à "enquêter et condamner publiquement la récolte d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine.” Si la pétition reçoit au moins 25 000 signatures avant le 1er janvier 2013, le gouvernement sera obligé de prendre position sur la question, chose qu'il n'a pas faite à ce jour.

    Le Dr Caplan a publié une lettre ouverte sur le site de la Maison Blanche qui déclare: “des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong illégalement emprisonnés ont été utilisés comme banque d’organes, tués à la demande, pour approvisionner la lucrative industrie des greffes d’organes en Chine comme souligné dans cette video http://goo.gl/CcHPe.” Il a ajouté : “En tant que leader mondial dans la protection des droits de l'homme, les États-Unis ont une obligation morale d'exposer ces crimes, d'y mettre fin, et d’assurer que les auteurs soient traduits en justice.

    Le Dr Caplan a occupé des positions prestigieuses dans nombre de comités nationaux et internationaux dont : Président du Groupe de Travail du National Cancer Institute Biobanking Ethics; Président du Comité consultatif des Nations Unies sur le clonage humain; Président du Comité consultatif au ministère de la Santé et des Services sur la sécurité transfusionnelle et la disponibilité; membre du comité consultatif présidentiel sur les maladies de la guerre du Golfe; conseiller spécial auprès du Comité international olympique sur la génétique et la thérapie génique; membre du Comité d'éthique de la Société américaine de thérapie génique, et plus récemment, co-directeur du Conseil Europe/Nations Unies d'étude sur le traffic d'organes et de parties du corps.


    Le Dr Caplan a été élu personnalité de l'année en 2001 par USA Today. Il a été décrit comme l'une des 10 personnes les plus influentes dans le domaine de la science par le magazine Discover en 2008, l'une des 50 personnes les plus influentes en matière de soins de santé américains par le magazine Modern Health Care, l'une des dix personnes les plus influentes d' Amérique en biotechnologie par le National Journal, et l'une des dix personnes les plus influentes dans l'éthique de la biotechnologie par les éditeurs de la revue Nature Biotechnology.


    Récolter des organes à vif est un déshoneur pour l’humanité

    En février 2012, Wang Lijun ancien directeur de la Sécurité publique de la ville de Chongqing , en Chine, a demandé l’asile au consulat des états Unis dans la ville de Chengdu. Parmi d’autres choses Wang a remis des documents secrets au consulat détaillant la récolte systématique d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le PCC. Cette preuve combinée avec les enquêtes en cours sur les crimes de prélèvements d’organes par le PCC a causé un véritable émoi au sein des cercles gouvernementaux, médicaux et académiques à travers le monde.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201212/111177.html

    Signer la pétition sur: http://organpetition.org/

  • Xi Jinping, futur leader Chinois

    Xi Jinping, futur leader Chinois, Maison Blanche, Chine, parti communiste chinois, campagne politiqueLe 14 février, le Président Obama a rencontré à la Maison Blanche Xi Jinping vice-président actuel de la République Populaire de Chine et probable futur dirigeant du Parti Communiste Chinois (PCC) pour la prochaine décennie.

    De manière générale, l'Occident connait très peu les leaders du PCC lorsque ces derniers accèdent au pouvoir, car leurs actions les plus marquantes sont souvent  réalisées dans l'ombre. La personnalité publique de ces dirigeants est soigneusement lissée pour soutenir la propagande du régime.     

    Xi Jinping ne s'est pour sa part pas clairement positionné comme porte-drapeau des programmes du PCC et cette apparente neutralité semble plaire au chefs d'un Parti qui  se déchire  dans des conflits de clans. Le passé de Xi montre un homme aux traits difficilement compatibles -  d'un côté un théoricien et un pragmatique et de l'autre, malgré de fortes connexions américaines, des prises de position anti-américaine.

    Le trait de caractère le plus clairement discernable chez Xi Jinping est certainement son ambition, comme le révèle un câble diplomatique de Jon Huntsman, ancien ambassadeur américain en Chine et  candidat républicain malheureux à l'élection présidentielle américaine 2012. Le câble publié par wikiLeaks en 2010 avait été écrit fin 2009.

    Celui-ci, écrit après l'interview de plusieurs personnes qui connaissent Xi, le décrit comme «extrêmement ambitieux» et oeuvrant depuis sa jeunesse pour obtenir le plus haut poste de dirigeant du Parti . Au moment de la Révolution Culturelle, afin de survivre aux purges politiques, Xi serait devenu «plus rouge que rouge» et aurait fait de grands efforts pour adhérer au Parti Communiste.

    En 2009, cette ambition dévorante a probablement été décisive lorsque Xi a été choisi comme chef du «Projet 6521», un groupe de travail créé pour réprimer les pratiquants du Falun Gong, les Tibétains et les militants pro-démocratie, d'après des documents officiels et les associations militantes. Les hauts responsables du Parti faisaient certainement de l'implication directe de Xi dans la campagne, une condition de son accession au sommet du Parti – lui coupant ainsi toute possibilité de critiquer les campagnes de répression similaires de ses pairs.

    Selon le câble diplomatique, Xi est persuadé que le pouvoir exercé par «une direction engagée du Parti Communiste»  est la clé pour asseoir une stabilité sociale à long terme et une certaine puissance nationale.  Xi qui est fils d'un chef de file de la première génération des révolutionnaires du Parti Communiste, se perçoit comme «un héritier légitime»  du trône du Parti. Il est convaincu qu'il mérite de gouverner la Chine, poursuit le câble.

    Xi est actuellement le vice-président de la Commission Militaire Centrale, le chef de l’École Centrale du Parti et le vice-président de la République Populaire de Chine. Lors du 18eme Congrès du Parti qui aura lieu à la fin de l'année, sa nomination pressentie comme Secrétaire Général du Parti Communiste Chinois sera confirmée. Conformément aux rituels et aux traditions du Parti, son statut officiel et ses titres militaires seront également augmentés.

    En tant que chef de l’École du Parti, Xi est le chef idéologique du groupe pour le régime. Il donne régulièrement des discours dans lesquels il exhorte les jeunes communistes à étudier les théories de Karl Max ; et la plupart du temps il cite les contributions idéologiques des anciens chefs du Parti pour appuyer ses positions. Ses discours ont pour but de glorifier le PCC et son autorité sur la Chine, qui est invariablement décrite comme «magnifique et glorieuse.»

    Dans un récent discours, Xi recommandait aux nouveaux membres du Parti une étude dite cruciale de l'histoire.  Il s'agit évidemment de la version de l'histoire remaniée par le régime,  qui omet largement les campagnes politiques et les famines qui ont tué plus de 80 millions de chinois sous le joug du PCC.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Xi-Jinping-futur-leader-Chinois.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu