Avertir le modérateur

ma ying-jeou

  • Des dizaines de milliers de Taiwanais ont manifesté contre leur président

    Manifestation Taipei, Taiwan, Chine, contrôle des médias, politique à l'égard de la Chine,Ma Ying-jeou

    TAIPEI, Taiwan – Depuis le mois de juillet, les Taiwanais sont préoccupés par le contrôle auquel sont soumis leurs programmes de télévision, effectué en lien avec les intérêts du Parti communistes chinois. Dimanche dernier, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour exprimer cette préoccupation, ainsi que leur opposition à Ma Ying-jeou, président et chef du Parti nationaliste, dont l’administration suit une politique favorable à l’égard de la Chine.

    La manifestation était organisée en partie par le Parti progressif et démocratique de l’opposition, qui a également demandé la démission de Ma, la réforme du système des retraites et a exprimé une préoccupation au sujet de la fusion de Next Media avec le groupe Want Want China Times, un conglomérat dirigé par l’homme d’affaire taiwanais Tsai Eng-Meng, largement considéré comme quelqu’un qui cherche les faveurs des autorités chinoises pour obtenir l’accès au marché lucratif de Chine continentale.

    Cette vente est particulièrement troublante pour les Taiwanais, qui y voient la perte d’un autre média indépendant, en l’occurrence Next Média qui est basé à Hong Kong. Tsai est critiqué pour sa position pro-chinoise et les critiques estiment que ses benéfices publicitaires en provenance de Chine continentale, ainsi que d’autres intérêts commerciaux conduisent à la censure de l’information.


    Un récent sondage de la station télévisée TVBS montre que 70% de la population exprime mécontentement à propos de la politique menée par Ma. Ceci est largement à mettre en relation avec l’acquisition de ce média. Chen Hsia-yi, le président de l’association des journalistes de Taiwan, a précisé que plus de 600 intellectuels et 9 membres de l’Académia Sinica, opposés à la fusion de Next Media et de Want Want , ont demandé à rencontrer le Président Ma pour aborder le problème de l’infiltration chinoise dans les médias taiwanais.


    Chen estime qu’il y a un mécontentement généralisé dû à la perte de l’indépendance des médias à Taiwan et que par ailleurs, Ma n’a presque rien entrepis pour traiter cette question.

    «Est-ce que l’opinion publique n’a vraiment aucune importance?», a demandé un étudiant lors de la récente manifestation.


    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/20/n3507821.htm

  • Vers un renforcement des liens commerciaux avec l’Union européenne

    L’Union européenne est le quatrième partenaire commercial de Taïwan. Pour renforcer les échanges commerciaux avec l’UE, le Vice-ministre de l’Économie taïwanais M. Sheng-chung Lin, était à Paris le 20 février 2012 pour rencontrer les partenaires commerciaux et gouvernementaux français. Le Vice-ministre était accompagné d’une délégation de responsables des différents départements du ministère de l’Économie notamment du Commerce extérieur et des Investissements. Plusieurs sujets étaient sur la table de discussion: droit à la propriété intellectuelle, facilitation des échanges commerciaux, simplification des investissements, des droits et des taxes entre la France et Taïwan. En proposant à l’Europe de nouveaux marchés en Asie, Taïwan veut également démontrer sa présence stratégique dans la région et son indépendance politique vis-à-vis de la Chine.

    Développer les échanges commerciaux entre l’Union européenne et Taïwan
    Introduit par Michel Ching-long Lu, le Représentant de Taïwan en France, le Vice-ministre de l’Économie taïwanais a présenté les avantages de la signature d’un accord économique renforcé entre l’Union européenne et Taïwan. Ancien délégué permanent auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et ancien directeur général des Travaux publics de la ville de Taipei, M. Lin a débuté sa tournée européenne par la France. La récente élection présidentielle du 14 janvier 2012 a vu réélire Ma Ying-jeou du Parti nationaliste pour un second mandat, avec 51,6% des suffrages contre 45,6% pour son adversaire du Parti démocratique progressiste Tsai Ing-wen, tenante d'une politique ferme vis-à-vis de Pékin. Ma Ying-jeou quant à lui, artisan du rapprochement avec la Chine, avait signé en juin 2010 l'Accord-Cadre de Coopération Économique (ACCE), accord commercial stratégique entre Taïwan et la Chine permettant des échanges commerciaux régulés et le respect de la propriété intellectuelle – la Chine devenant son premier partenaire commercial.

    Pour le Vice-ministre Lin, le but de sa visite est de transmettre un message fort aux entrepreneurs et aux gouvernements européens, sur les bénéfices pour l’Union européenne de signer un accord global de coopération économique avec Taïwan. Selon lui, cette initiative pourrait permettre de développer les exportations de l’UE non seulement concernant les échanges de produits alimentaires et industriels mais également sur des échanges de services tertiaires et des partenariats stratégiques avec la région Asie-Pacifique.
     
    Lors de sa visite en France, M. Lin a rencontré des représentants des Chambres françaises de Commerce et d'Industrie, de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie françaises à l’étranger, du CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobile) ainsi que la sénatrice Catherine Tasca, nouvelle présidente du Groupe d’Information et d’Échanges au Sénat sur la République de Chine de Taïwan. Selon lui, ce déplacement jouera un rôle important, apportera des bénéfices économiques et commerciaux à l’Europe et à la France en particulier.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Europe/Vers-un-renforcement-des-liens-commerciaux-avec-lUnion-europeenne.html

  • Le président taïwanais assiste à l’exposition artistique d’Ai Weiwei et envoie un message à la Chine

    Taiwan, Chine, ai weiwei, président taïwanais, Ma Ying-jeou, artistes chinois

    TAIPEI - Les œuvres de l’artiste chinois Ai Weiwei sont exposées à Taipei. Le président taïwanais Ma Ying-jeou a visité l’exposition puis s’est exprimé pour soutenir le droit d’Ai, en tant qu’artiste, à exprimer ses points de vue artistiques. Ma a aussi saisi l’opportunité d’envoyer un message sur les droits de l’homme de l’autre côté du détroit.
     
    «Ai Weiwei – Absence», l’exposition présente au Musée des Beaux-arts de Taipei, est la plus importante collection des œuvres d’Ai au sein de la communauté de langue chinoise.
     
    Ai a été nommé parmi les 100 artistes les plus influents par une revue artistique de publication britannique. Son art politique provocateur et la critique du régime communiste chinois l’ont brouillé avec les autorités chinoises. Il a été enlevé par la police en avril 2011 et détenu, dans un endroit inconnu, pendant plus de 80 jours, avant un voyage prévu à Taïwan afin de discuter des détails de l’exposition.

    En dépit de l’absence d’Ai, le musée a inauguré, comme prévu, l’exposition le 29 octobre. Cependant, contrastant avec le soutien des dignitaires occidentaux rassemblés à l’exposition, il y a peu de réactions de la part des trois importants partis politiques de Taïwan.

    Lors d’un récent entretien radiophonique, Ai a commenté leur absence: «J’ai entendu dire que les politiciens de Taipei sont ambitieux. En tant que nation insulaire, Taïwan est devenue complètement dominée par la Chine. Je ne suis pas le seul absent. L’absence de Taipei et de Taïwan au sein de la communauté internationale est encore plus prononcée. Ils ont dérivé très loin du courant politique principal, parce qu’ils ne sont pas suffisamment courageux pour exprimer leur droit légitime».

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-president-taiwanais-assiste-a-lexposition-artistique-dAi-Weiwei-et-envoie-un-message-a-la-Chine.html
     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu