Avertir le modérateur

méthode traditionnelle chinoise

  • Le génocide des pratiquants de Falun Gong en Chine - Partie 2

    L’escalade vers l’impensable
    Les chiffres estimés (certainement en dessous de la réalité) sont édifiants : près de 100 millions de personnes privées de liberté de croyance
    trafic_organes_2.jpget d’expression. Plus de 500.000 personnes déportées, emprisonnées sans procédure légale et torturées dans des « camps de travaux forcés ». Selon le Rapporteur Spécial sur la torture de l’ONU, Manfred Nowak, « 66% des victimes de la torture en Chine sont des pratiquants de Falun Gong ». Et le pire pourrait être encore à découvrir. M. Zhang Jianhua, ancien policier de la province de Guangzhou, a révélé de l’intérieur comment le PCC fixe un quota d’exécutions et de prélèvements d’organes : « Dans ce système dirigé par le Parti communiste, si je tue, je gagne de l’argent ». D’autres témoins ont révélé l’existence de telles pratiques et d’au moins 36 camps d’extermination secrets.
    En juillet 2006, l’investigation de l’ancien Secrétaire d’Etat canadien et d’un avocat des droits de l’homme, a confirmé que les pratiquants de Falun Gong emprisonnés servent de réservoir vivant d’organes pour un vaste trafic de transplantation. Comptabilisant ainsi 41.500 greffes en Chine entre 2000 et 2005 dont la provenance reste inexpliquée. Leur rapport est disponible sur Internet : http://organharvestinvestigation.net

    Les réactions internationales
    Marco Cappato, membre du Parlement Européen, a déclaré :« Aujourd’hui le régime chinois exerce des pressions et des interférences dans les pays démocratiques. Plus on cédera à cette pression (dans le but de gagner des bénéfices politiques et commerciaux), plus le régime imposera ses violations des droits de l’homme dans son pays. » … « Le Falun Gong est la cible de persécutions les plus vicieuses du monde depuis 1945. Des millions d’innocentes personnes sont diffamées et détenues arbitrairement. » Le silence qu’observent les médias internationaux rappelle étrangement le silence qui a longtemps accompagné la diffamation et l’élimination des Juifs par les nazis. Après les Jeux Olympiques de Berlin 1936, Pékin 2008, où sont-ils, ceux qui dénonçaient haut et fort les massacres d’étudiants chinois en 1989 ? Il est plus que jamais le moment d’exiger des changements et le respect des droits de l’homme dans la plus grande dictature du monde. Espérons que de plus en plus de personnes réaliseront qu’il existe une sombre réalité derrière le “miracle” du développement économique chinois.

    Le symbole de la résistance pacifique
    Face à une répression inhumaine les pratiquants de Falun Gong ont mis en application les principes enseignés par la méthode : Vérité, Bienveillance et Tolérance. Un pacifisme qu’ils ont chèrement payé au prix de leur souffrance et pour certains de leur vie. De nombreux témoignages ont attesté des tortures physiques et psychologiques systématiquement infligées. Ils continuent depuis huit ans à informer le peuple chinois des mensonges servant à la répression, de la réalité de la torture, et de la bonté et l’innocence du Falun Gong.
    Comme le disait Confucius“L’homme de bien se révèle dans les grandes occasions” ; il faut donc croire que l’esprit des pratiquants du Falun Gong s’est manifesté de la manière la plus visible face à l’adversité : par une détermination inébranlable à faire savoir la Vérité, toujours avec un esprit de Paix.

    WesternersOnTiananmen.jpg

    Tiré de : Les Amis de l'empire du Milieu

  • Le génocide des pratiquants de Falun Gong en Chine - Partie 1

    Falun Gong ou Falun Dafa, peut être en avez-vous déjà entendu parler. Cette paisible méthode de qigong subit un déchaînement de violence du régime dictatorial du Parti communiste chinois (PCC)

    Car ce n’est rien de moins, selon le dirigeant Jiang Zemin qu’« un plan d’éradication en trois mois du Falun Gong ». Celui-ci lança l’ordre :
    « diffamez les, ruinez les financièrement et détruisez les physiquement »
    et déclara : « ceux qui seront battus à mort seront comptés comme des suicidés ».

    Le succès d’une méthode traditionnelle chinoise
    A travers cinq exercices et la mise en pratique dans sa vie quotidienne des principes universels de Vérité, Bienveillance, et Tolérance, le Falun
    le falun gong dans leur vie.jpgGong permet une amélioration de la santé et une élévation spirituelle. Enseigné à l’origine de Maître à disciple unique, il fut adapté pour être enseigné largement par Monsieur Li Hongzhi, en 1992. En Chine, très rapidement, le Falun Gong reçut le titre officiel d’“École de qigong la plus pratiquée. À travers tout le pays, 54 stages furent organisés par l’Institut National de Recherche sur le Qigong (organisme d’État chinois). En France, la première conférence fut donnée en mars 1995, sur invitation de l’Ambassade de Chine à Paris. Vers 1996, Zhuan Falun (le livre clé du Falun Gong) est devenu le livre le plus vendu en Chine. A cette même période, le Falun Gong commença à être largement pratiqué à travers le monde. Toujours transmis bénévolement et gratuitement, il est aujourd’hui pratiqué dans près de 80 pays.

    Du soutien à la répression
    En 1998, le gouvernement chinois estima la popularité du Falun Gong à quelques 80 millions de pratiquants, soit plus que de membres du Parti communiste. C’est l’annonce d’un tel chiffre qui a
    C09S0212_RT16.jpgmarqué la transition brutale, du soutien à la répression : quelques hiérarques de Pékin, incapables de concevoir autre chose que la lutte et la violence, se convainquirent que le Falun Gong, bien qu’inoffensif et apolitique, représentait une menace à leur pouvoir. Le régime communiste a toujours essayé d’imposer un contrôle absolu sur son peuple, n’autorisant pas la liberté de pensée. Il interdit le Falun Gong juillet 1999 et l’étiqueta comme “opposant politique”.

    Blocus de la presse et diffamation internationale.
    Une propagande télévisée incessante incita le peuple chinois à la haine et appela à combattre et détruire “l’ennemi intérieur” en l’accusant de tous les crimes imaginables. Non sans rappeler la Révolution Culturelle, la politique répressive impliqua la participation active de chaque ville, chaque citoyen, récompensé en cas de dénonciation d’un pratiquant de Falun Gong. Une vaste campagne de diffamation a également été propagée à travers le monde pour discréditer le Falun Gong, couvrir la vérité et justifier la persécution. Qualifiant le Falun Gong de “secte hétérodoxe”, en 2000, une macabre mise en scène “les immolations de la place Tienanmen” a été monté de toute pièce par le PCC. Une enquête présentée à l’ONU par un journaliste du Washington Post a révèlé l’imposture.
    Aujourd’hui encore, en Chine, les sites internet du Falun Gong et ceux qui en parlent sont bloqués, les email et les téléphones surveillés. Les journalistes étrangers n’ont pas l’autorisation de couvrir les évènements, ni d’avoir de contacts avec les pratiquants de Falun Gong. Dernièrement, des avocats chinois prenant leur défense, sont eux aussi persécutés et emprisonnés.

    Tiré de : Les Amis de l'empire du Milieu

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu