Avertir le modérateur

liberté religieuse

  • Le Ministère canadien des Affaires étrangères se déclare préoccupé pour les pratiquants détenus en Chine

    Chine, canada, liberté religieuse, droits de l'homme, stephen harper, repression, intimidation, réunion bilatérale, homologue

    Le Ministère canadien des Affaires étrangères a récemment écrit aux parents de pratiquants de Falun Gong détenus, Jiang Yuemei et Zhang Yuliang, exprimant ses inquiétudes persistantes concernant la persécution du Falun Gong en Chine.

    La lettre, datée du 5 janvier 2015 et signée par le ministre des affaires étrangères John Baird, déclarait : "Je regrette d'apprendre la récente détention de vos parents Jiang Yuemei et Zhang Yuliang.

    "Le gouvernement du Canada saisit toutes les occasions pour exprimer ses préoccupations au gouvernement chinois en utilisant des canaux bilatéraux et multilatéraux. Le Premier ministre Stephen Harper et moi-même avons abordé les questions de droits de l'homme et de la liberté religieuse, y compris à l'égard des pratiquants de Falun Gong, directement avec nos homologues chinois au cours de visites en Chine et dans nos réunions bilatérales.

    " Le premier ministre a également exprimé ses préoccupations à propos de l'intimidation et la répression du Falun Gong et d'autres groupes religieux lors de son annonce publique sur la création du Bureau de la liberté religieuse en février 2013. »

    Historique

    M. Zhang Yuliang, son épouse Mme Jiang Yuemei et Mme Jin Fengying ont été illégalement arrêtés le 14 septembre 2014. Ils distribuaient une information révélant la persécution de la pratique. La police a perquisitionné le domicile de M. Zhang et confisqué plus de dix exemplaires du livre Falun Gong, un ordinateur et une imprimante, et des documents liés à la persécution du Falun Gong.

    M. Zhang, âgé de 70 ans, a été brutalement battu en garde à vue au centre de détention de Mudanjiang dans la province du Heilongjiang. Au cours d'un interrogatoire illégal, le policier Zhu Chenghua a claqué les oreilles de M. Zhang des deux mains et frappé violemment ses jambes .

    M. Zhang a été arrêté en 2001 par des agents du commissariat de Nanshan pour avoir simplement parler aux gens du Falun Gong et de la persécution. Le policier Miao Qiang l’a battu au point de blesser ses organes internes . M. Zhang a eu du sang dans ses urines bien longtemps après le passage à tabac.

    La cour de Yangming a tenu un procès contre lui et quatre autres pratiquants le 12 décembre 2001. Le procès a duré cinq heures. Lorsque les avocats ont souligné que la police avait interrogé les pratiquants et les avait forcés à des aveux, le juge a ajourné le procès, mais ne l'a jamais repris.

    Peu de temps après, le tribunal a secrètement condamné les pratiquants. M. Zhang a écopé d'une peine de cinq ans de prison.

    Avant cela, son épouse, Mme Jiang Yuemei a été jetée dans un camp de travail le 13 juin 2000, pour avoir pratiqué les exercices du Falun Gong en public.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a116990-Le-Ministere-canadien-des-Affaires-etrangeres-se-declare-preoccupe-pour-les-pratiquants-detenus-en-Chine.html

  • Le Canada se montre préoccupé par la persécution du Falun Gong durant la réunion du Conseil des Nations Unies

    multiculturalisme,liberté religieuse,communautés religieuses,falun gong,tibet,ouighours,canada,ben harper,chine,droits humains

    La 23ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies a eu lieu le 5 juin 2013. Durant le débat général sur la situation des droits de l’homme, la délégation canadienne s’est encore une fois montrée préoccupée par la persécution religieuse dans le monde, en particulier la persécution du Falun Gong en Chine.


    La délégation du Canada a entre autres déclaré : "Le Canada est profondément préoccupé par l’accroissement de la persécution des communautés religieuses dans le monde entier." " Il est d’une extrême importance que chaque individu soit capable de pratiquer sa foi en toute sécurité." Falun Gong est parmi les huit communautés religieuses persécutées pour leur fois dans le monde.


    Nullement découragé par les pressions du PCC, le Bureau de la liberté religieuse du Canada continue à se montrer concerné

    The Globe and Mail , un journal diffusé à l'échelle nationale au Canada, a publié un article le 7 juin intitulé : “Le nouvel observateur de la liberté religieuse fait face à une bataille en puissance.” L'article révélait que Zhang Junsai, l'ambassadeur chinois au Canada, avait exprimé son mécontentement auprès du gouvernement canadien après que le Premier ministre canadien ait pointé la persécution religieuse en Chine, en février, lors de son annonce concernant la création du Bureau de la Liberté religieuse.


    Andrew Bennet, Ambassadeur du Bureau de la Liberté religieuse, a déclaré lors d'une discussion avec Zhang Junsai qu' "il serait ferme sur la nécessité de parler ouvertement de la [liberté religieuse en ) Chine si nécessaire."


    "S'agissant des droits humains et en particulier de la liberté de religion, nous continuerons à exprimer nos préoccupations dans ce domaine," a affirmé M. Bennet, selon The Globe and Mail , Je lui ai dit [à Zhang Junsai] à ce moment que je rencontrerai des groupes comme les Bouddhistes tibétains, le Falun Gong, les Chrétiens," a dit M. Bennet. "Je ne pense pas qu'il en ait été particulièrement satisfait."


    M. Bennet a rencontré des membres de l'Association Falun Dafa du Canada à la mi-mai cette année afin d'en apprendre davantage concernant la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois.


    Le Bureau de la Liberté religieuse du Canada préoccupé par la persécution du Falun gong continuera à en parler ouvertement
    Le Premier ministre canadien Stephen Harper, a annoncé le 19 février 2013, l'établissement du Bureau de la Liberté religieuse au sein du Département des Affaires étrangères et du Commerce internationale. Dans ses remarques à la conférence de presse marquant l'ouverture officielle du nouveau bureau, le Premier ministre mentionnait la persécution du Falun Gong en Chine comme une des préoccupations du gouvernement canadien.

    Le Premier ministre a spécifiquement mentionné la persécution religieuse en Chine. "En Chine, les Chrétiens exerçant leur culte en dehors des limites approuvées par le gouvernement sont contraints à la clandestinité et leurs leaders sont arrêtés et détenus, tandis que les Musulmans ouighours, les Bouddhistes tibétains, et les pratiquants de Falun Gong sont soumis à la répression et à l'intimidation."


    "La liste, malheureusement, ne s'arrête pas là,"a-t-il dit. "Face à ces injustices et ces atrocités, le Canada ne restera pas silencieux."
    Jason Kenney, Ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, a dit aux journalistes à la conférence de presse, comme souligné par le Premier ministre, que les pratiquants de Falun Gong en Chine, de meme que les Chrétiens clandestins, les Bouddhistes tibétains et les Musulmans Ouighours sont des groupes ayant besoin de protection. Il a affirmé "Nous parlerons en leur nom.”

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201306/113285.html

  • Félicitation d'un membre du Congrès américain pour la conférence annuelle de partage d'expérience du Falun Dafa à New York

    Falun Dafa, Li Hongzhi, Congrès américain, conférence, New York, député, Christopher H. Smith, Chine, droits de l'homme, liberté religieuse,
    M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa, lors de la Conférence de partage d’expériences 2013, le 19 mai, dans la région métropolitaine de New York.

    Le 17 mai 2013, le Président de la sous-commission de la Chambre des représentants sur l'Afrique, les droits de l'homme dans le monde et les opérations internationales, co-président de la Commission sur la sécurité et la coopération en Europe, co-président de la Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine, l'éminent membre du Congrès américain Christopher H . Smith du New Jersey, a adressé la lettre de bienvenue suivante aux pratiquants de Falun Dafa et ses félicitations à la Conférence internationale de Partage d'Expérience de Falun Dafa qui allait se tenir à New York.


    Dans la lettre, le député Smith a fermement condamné le Parti communiste chinois pour sa persécution du Falun Gong au cours des 14 dernières années. Il a indiqué qu'il avait l'intention de réintroduire la législation qui refusera l'entrée aux États-Unis à n'importe quel dirigeant du gouvernement chinois et aux membres de leur famille ainsi qu’aux membres de n'importe quelle branche de la police de sécurité qui ont commis des violations graves des droits humains.

     

    Falun Dafa, Li Hongzhi, Congrès américain, conférence, New York, député, Christopher H. Smith, Chine, droits de l'homme, liberté religieuse,Congrès des États-Unis
    Chambre des représentants

    17 mai 2013,

    Chers amis,

    Je tiens à souhaiter la bienvenue aux plus de 8000 pratiquants de Falun Dafa des différentes villes des États-Unis et de plus de 100 pays dans le monde, dont la Chine, venant à la Conférence internationale de partage d’expériences de Falun Dafa et aux activités de sensibilisation sur les violations des droits de l'homme en Chine du 17 au 19 mai 2013 dans la région de New Jersey / New York Métropolitain .


    Les millions de pratiquants de Falun Dafa en Chine - et même jusqu'à un certain point ceux qui sont ici aux Etats-Unis - ont été soumis à des actes de violence et d'agression, vol de biens et destruction, écoutes illégales, harcèlement, intimidation et persécution. En Chine des milliers de pratiquants cette paisible pratique ont été tués. Des centaines de milliers de personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 personnes ont été condamnées aux camps de travaux forcés, généralement sans procès. Aujourd'hui, le gouvernement chinois utilise des tactiques similaires contre sa société civile en plein essor.


    Soyez assurés, que je vais continuer à travailler pour exposer la brutale persécution de 14 ans du gouvernement chinois contre le Falun Gong et à travailler afin d'assurer leurs droits inaliénables à la liberté religieuse. En décembre, j'ai organisé une audition du CECC sur la persécution du Falun Gong, et une séance conjointe du sous-comité concernant le prélèvement d'organes, en septembre dernier. Afin de poursuivre nos efforts, j'ai l'intention de réintroduire la législation qui refusera l'entrée aux États-Unis à tout haut responsable du gouvernement chinois et aux membres de sa famille qui ont tiré profit des politiques ou actions ciblant les activistes démocratique, persécutent des minorités ethniques, ou ont participé au trafic et au retour forcé des réfugiés nord-coréens ou à la politique coercitive de limitation des naissances.

    Ma législation va également interdire l'entrée aux membres de toute branche des forces de sécurité qui ont participé à la répression violente de tout individu ou responsable de pratiques religieuses, de défenseurs de la démocratie, d' avocats des droits de l'homme, de défenseurs des droits des travailleurs ou de médias indépendants, de journalistes et d' utilisateurs d'Internet. je vais continuer à me battre pour la liberté et les droits fondamentaux du 'Falun Gong et de tous ceux en Chine qui continuent à avoir leurs droits humains et leurs libertés fondamentales bafoués par la dictature communiste chinoise.


    Je souhaite sincèrement à tous une conférence fructueuse et réussie. Sincèrement

    Christopher H. Smith


    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201305/113015.html

  • Le Canada crée un Bureau de la liberté religieuse, le Premier ministre préoccupé par la persécution du Falun Gong

    Falun Gong, premier ministre canadien, canada, Stephen Harper, démocratie en Chine, droits de l'homme en Chine, liberté religieuse

    Le Premier ministre canadien Stephen Harper annonce la création d’un Bureau de la liberté religieuse

    Le 19 février 2013, le Premier ministre canadien Stephen Harper a annoncé la création du Bureau de la liberté religieuse au sein du département des Affaires étrangères et du commerce international. Dans ses remarques à la conférence de presse marquant l’ouverture officielle du nouveau bureau, le Premier ministre a mentionné la persécution du Falun Gong en Chine comme étant une des préoccupations du gouvernement canadien.

    Le gouvernement canadien favorise la liberté religieuse

    Le nouveau bureau s’attachera à promouvoir la liberté de religion et de croyance à travers le monde. Le bureau surveillera les abus et encouragera la liberté religieuse. Il fournira aussi des analyses et créera des programmes pour protéger les minorités religieuses menacées et s’opposera à la haine religieuse. Le nouveau bureau deviendra la première voie pour promouvoir la liberté, la démocratie, les droits humains et l’état de droit, selon une déclaration du gouvernement.
    Plusieurs centaines de représentants de différents groupes religieux assistaient à la conférence de presse. Le Premier ministre a déclaré à la conférence :" Partout dans le monde, les violations de la liberté religieuse sont largement répandues et en augmentation." Il a souligné que le gouvernement canadien privilégie la liberté religieuse et la tolérance, parmi les plus importantes valeurs du Canada.
    Le Premier Ministre a spécifiquement mentionné la persécution religieuse en Chine. "En Chine, les Chrétiens qui pratiquent en dehors des limites approuvées par le gouvernement sont contraints à la clandestinité et leurs dirigeants sont arrêtés et détenus tandis que les Musulmans ouighours, les Bouddhistes tibétains et les pratiquants de Falun Gong sont soumis à la répression et l’intimidation. "
    “La liste, épouvantablement, continue,” a-t-il dit. “Face à ces injustices et atrocités, le Canada ne demeurera pas silencieux.”
    Lorsqu’un journaliste a demandé au Premier ministre comment le Canada développerait les relations avec la Chine alors que le Parti communiste persécute le Falun Gong, le Premier ministre Harper a souligné les trois priorités dans les politiques diplomatiques : la démocratie et les valeurs canadiennes ; la sécurité et la paix intérieures et internationales ; et le commerce, les échanges et la prospérité.
    Il a dit que tous ces buts pouvaient être accomplis avec une gestion adéquate. Il a indiqué qu’une attention devait être exercée car les valeurs canadiennes pouvaient être compromises dans le commerce et les échanges internationaux.
    "Nous parlerons pour ces groupes persécutés "

    La persécution du Falun Gong par le Parti communiste (PCC) est incessante et cruelle. Au début de ce mois, le 5 février 2013, une audition sur le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine a été tenue au Sous-comité des droits internationaux de la personne du Comité permanent des Affaires Étrangères et du Développement international du Parlement canadien. L’avocat des droits humains internationaux David Matas et l’ancien représentant politique David Kilgour y ont assisté et ont fourni des preuves des atrocités en cours.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201302/111970.html

  • Des centaines d'emprisonnement illégaux en Chine

    Depuis 1999, le régime chinois mène une campagne systématique contre la pratique spirituelle du Falun Gong. La détention arbitraire est souvent utilisée contre les pratiquants de Falun Gong et nombre d'entre eux ont été condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement prononcées à l'issue de faux procès. Un site Internet basé outre-mer, qui dénonce régulièrement la persécution du Falun Gong, rapporte que des centaines de ces condamnations illégales ont été prononcés sur la seule année 2010.

    Le régime chinois viole toujours ses propres lois en poursuivant sa persécution à l'encontre de la pratique spirituelle du Falun Gong, selon les organismes défenseurs des droits humains outre-mer. Le site Internet Minghui fournit une plate-forme aux pratiquants de Falun Gong où ils peuvent poster des rapports sur la persécution. La semaine dernière, le site rapportait qu'au moins 550 pratiquants de Falun Gong en Chine avaient été illégalement condamnés à la prison.
    Chen Shizhong, porte-parole du Groupe de travail des droits de l'homme du Falun Gong, affirme que de nombreuses victimes sont enlevées et jugées sans aucune formalité légale

    Tiré de: http://www.youtube.com/user/NTDFrench#p/u/56/_BrfYH6nFKA

    NTD French.jpg
  • Song from a prison cell

    La chanteuse d'opéra Jiansheng Yang chante « Song from a prison cell » (Chanson d'une cellule de prison), au sujet des pratiquants de Falun Dafa souffrant de la persécution du régime communiste en Chine, depuis les débuts de la répression le 20 Juillet 1999, lorsque des dizaines de millions de Chinois ont été interdit d'exercer leur croyance spirituelle dans le Falun Gong.

    Tiré de: http://www.youtube.com/watch?v=oQmtWRSJUTI&feature=watch_response

  • Le rapport des Etats Unis sur la liberté religieuse internationale note que la répression et les abus de la liberté de religion par le PCC continuent

    Commission sur la Liberté de religion internationale des états-unis

    Le Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail du département d’état des EU a diffusé son Rapport annuel 2009 sur la liberté religieuse internationale le 26 octobre 2009. Le chapitre sur l’Asie de l’est et du Pacifique se focalise tout spécialement sur la restriction et les abus de la liberté de religion en Chine. Le rapport soutient que les groupes du Falun Gong, les Tibétains bouddhistes, les Ouighours musulmans et les membres des groupes non enregistrés protestants et catholiques on leur liberté religieuse le plus gravement violée. Les abus contre ces personnes continuent au moment même de la diffusion du rapport.

    La section du "Statut de la liberté religieuse” rend compte de la situation des pratiquants du Falun Gong en Chine. Le rapport souligne qu’avant le lancement de la persécution du Falun Gong en 1999 " on estimait qu’il y avait 70 millions d’adhérents ". "Les sources du Falun Gong estiment que des dizaines de millions continuent à pratiquer en privé ".

    À propos de l’interférence du PCC sur l’emploi de certains individus du fait de leur croyance religieuse, spirituelle ou leurs activités, le rapport déclare : «" Il y a eu de nombreuses informations que des employeurs, à la fois chinois et étrangers, ont été découragés d' embaucher des membres du Falun Gong."

    Le rapport met en lumière le calvaire de l’avocat des droits de l'homme chinois Gao Zhisheng. "Le 4 Février 2009, une dizaine de policiers ont arrêté par la force l’avocat chrétien Gao Zhisheng dans sa ville natale dans le Shaanxi. Gao avait défendu les chrétiens des églises familiales et les membres du Falun Gong. Le ministère de la Justice le plaçait parmi les dix premiers avocats du pays en 2001. Après son arrestation, des ONG ont publié une lettre qu'il aurait écrite, détaillant plus de 50 jours de tortures brutales aux mains des policiers lors d'une détention en 2007. Gao a affirmé avoir été torturé en représailles pour avoir écrit une lettre ouverte au président Bush et au Congrès américain décrivant les abus des droits de l’homme par le gouvernement, y compris les violations de la liberté religieuse à l'encontre du Falun Gong et des églises familales. Il avait également contesté le choix de Pékin comme hôte des Jeux olympiques de 2008. Au moment de la diffusion du rapport on ne savait toujours pas où se trouve Gao. L’épouse de Gao, installée avec ses enfants aux Etats-Unis à cette même période, a déclaré que les responsables de la sécurité les ont gardés sous constante surveillance à la maison et à l'école lorsqu'ils vivaient à Pékin. Pendant les périodes sensibles, ils les transféraient de force dans d'autres parties du pays ".

    Le rapport donne une brève introduction de la persécution du Falun Gong en Chine et énumère quelques cas spécifiques:

    “Selon des pratiquants de Falun Gong à l’étranger, depuis 1999 plusieurs centaines de milliers de pratiquants ont été détenus parce qu’ils pratiquent le Falun Gong, admettent qu’ils adhérent aux enseignements du Falun Gong ou refusent de critiquer l’organisation ou son fondateur. L’organisation a rapporté que ses membres ont été sujets à de graves coercition, abus, viols,détention, traitements psychiatriques forcés (y compris médication contre la volonté et traitements par chocs électriques) et torture et que certains membres, y compris des enfants sont morts en détention. Les pratiquants qui refusent de renoncer à leur croyance ont été parfois mis dans des centres d’ " éducation légale " sans procédure légale après avoir terminé leur peine. Selon d'anciens détenus de camps RTL [Ré-éducation par le travail forcé] les pratiquants du Falun Gong constituent un important pourcentage de la population de tels camps.

    “Les organisations des pratiquants du Falun Gong outremer allèguent une forte augmentation d’arrestations et de décès de pratiquants du Falun Gong afin d’empêcher toute perturbation durant les Jeux olympiques. Ils prétendent que les autorités ont arrêté des milliers d’adhérents et en ont emprisonnés des centaines et que 100 pratiquants sont morts en 2008 suite à la persécution. Les rapports d'abus ont été difficiles à confirmer, car le gouvernement a empêché les membres du Falun Gong de rencontrer des journalistes étrangers et des fonctionnaires du gouvernement. Ces organisations ont également signalé que le gouvernement a harcelé leurs membres dans d'autres pays, y compris aux États-Unis, par des appels téléphoniques menaçants et un harcèlement physique. Le gouvernement a fréquemment utilisé une rhétorique dure contre le Falun Gong. En mai 2009, plusieurs avocats qui ont représenté les pratiquants de Falun Gong n'ont pas pu faire renouveler leur licence par les associations de juristes de leur localité.

    Lors de l’examen de la politique du gouvernement américain, le rapport déclare que “les fonctionnaires des EU ont vigoureusement protesté chaque fois qu’il y a eu des rapports crédibles de harcèlement ou de discrimination religieuse en violation des lois et des normes internationales et ils ont demandé des informations dans les affaires de maltraitance alléguées dans lesquelles les faits étaient incomplets ou contradictoires. À de nombreuses occasions le Département d’état, l’Ambassade et les consulats généraux ont protesté des mesures prises par le gouvernement visant à restreindre la liberté religieuse et la liberté de conscience, y compris les arrestations des pratiquants du Falun Gong, des bouddhistes tibétains, des musulmans ouighours et des membres du clergé catholique et protestant et des laïcs. "

    «Depuis 1999, le Secrétaire d'Etat a désigné le pays comme un "pays de préoccupation particulière»(CPC) en vertu de la Loi sur la liberté religieuse internationale pour les violations particulièrement graves de la liberté religieuse. La dernière re-désignation en tant que CPC date du 16 janvier 2009. "

    Tiré de:

    http://www.fr.clearharmony.net/articles/200911/48161.html

  • Appel à la paix à l'occasion du 60ème anniversaire de la prise de pouvoir du PCC

    Voir la vidéo sur:
    http://english.ntdtv.com/ntdtv_en/ns_french/2009-10-03/567609704783.html



    Ils étaient devant le consulat chinois à New York, mercredi soir, 12 heures après le début des célébrations du Parti communiste. Le 1er octobre marque le 60ème anniversaire de la prise du pouvoir par le Parti communiste en Chine.
    Ici à New York, pour ces personnes c'est un jour qu'ils se remémorent avec une émotion particulière.
    [Jeremy Taylor, L'Eglise libre pour la Chine] :
    " Ce n'est pas une célébration, c'est plutôt un deuil – pour les 100 millions de Chinois qui ont perdu la vie de circonstances non naturelles à cause du Parti communiste chinois. Il y a plus de Chinois qui ont péri à cause du PCC que sous les régimes d'Hitler et de Staline additionnés. C'est pour ça qu'on est tous ici. "
    [Ann Noonan, L'Eglise libre pour la Chine] :
    " Parmi les autres groupes qui sont là ce soir, il y a les partisans de la démocraties, les pratiquants de Falun Gong, les survivants de la place Tiananmen et les défenseurs des droits de l'homme. "
    En Chine, sous le régime communiste, il n'existe pas de liberté religieuse.
    Ann Noonan, L'Eglise libre pour la Chine] :
    " L'église catholique est sévèrement persécutée en Chine. Le prêtre Jia est un citoyen âgé qui prend soin des orphelins handicapés. S'il était aux Etats-Unis, il aurait reçu des récompenses pour les bénéfices apportés aux nécessiteux, mais en Chine il est régulièrement arrêté, puis incarcéré. C'est vraiment triste. "
    Le prêtre Jia pratique clandestinement dans le canton Zhengding de la province Hebei. Son arrestation en mars dernier a coïncidé avec la réunion au Vatican d'une Commission plénière sur l'Eglise en Chine.
    [Ann Noonan, Free Church for China]:
    " Je me joins à toutes les voix de mes compagnons catholiques à travers le monde pour demander à la République populaire de Chine de libérer le prêtre Jia dans un effort de bonne volonté. "
    Lorsque Louie Russo, un pratiquant de Falun Gong originaire de Long Island, a appris que l'Empire State Building serait illuminé aux couleurs rouge et jaune pour marquer la révolution communiste, il a été choqué.
    [Louie Russo, pratiquant de Falun Gong] :
    " Honnêtement, en tant que pratiquant de Falun Gong et citoyen Américain, je suis vraiment triste et déçu. "
    En Chine, les pratiquants de Falun Gong sont systématiquement persécutés, torturés et emprisonnés dans des camps de travaux forcés, des prisons et des hôpitaux psychiatriques.
    Louie Russo, pratiquant de Falun Gong] :
    " Ces dix dernières années le Falun Gong a souffert d'une persécution systématique et particulièrement brutale dans laquelle aujourd'hui d'innombrables personnes ont trouvé la mort. Beaucoup de victimes ont été torturées au point de devenir infirmes, d'autres ont été torturés ou harcelés au point où leur vie est ruinée - leur nombre peut s'élever à des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes. C'est très dur d'obtenir des informations dessus, mais nous savons ce qui se passe et c'est en train d'être un fait connu. Ca continue depuis 10 ans. "
    NTD News, New York.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu