Avertir le modérateur

liberté de la presse france chine

  • NTDTV à l’Assemblée Nationale suite à l’expertise demandée à l’encontre d’Eutelsat

    Paris, France, le 6 juillet 2010- Me Joseph Breham avocat de la chaîne NTDTV prend la parole lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale suite à la décision de la Cour de Justice de Paris d’une expertise à l’encontre d’Eutelsat (Zhang Yue, The Epoch Times)
    Paris, France, le 6 juillet 2010- Me Joseph Breham avocat de la chaîne NTDTV prend la parole lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale suite à la décision de la Cour de Justice de Paris d’une expertise à l’encontre d’Eutelsat (Zhang Yue, The Epoch Times)



























    France, Paris - Après la décision de la Cour d’appel de Paris demandant  la nomination d’un expert indépendant suite à la coupure par Eutelsat de la télévision NTDTV avant les jeux Olympiques de Pékin en 2008, les principaux acteurs ont donné une conférence de presse à l’Assemblée Nationale le mardi 6 juillet 2010. Le député UMP Françoise Hostalier, Vincent Brossel responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters Sans Frontières, Me Joseph Breham avocat de la chaîne NTDTV et Isabelle Meyer  la représentante de NTDTV en France, ont exposé aux journalistes pourquoi cette décision était importante en termes de jurisprudence et en termes de respect du pluralisme des médias par les opérateurs satellitaires.

    NTDTV ou la liberté d’une presse objective

    Questionnée par les journalistes présents, Mme Meyer représentante de la télévision New Tang Dynasty (NTDTV) en France a rappelé que NTDTV a été la première télévision à révéler en temps réel l’épidémie du Sras et plus récemment le scandale du lait contaminé à la mélanine. La chaîne propose des reportages sur  les dizaines de milliers de manifestations qui ont lieu actuellement en Chine, sur toutes les exactions des droits de l’homme, sur les avocats aux pieds nus, la persécution du Falun Gong, la répression des Tibétains, des Ouïghours, des catholiques, etc. tout ce qui ne peut pas être diffusé par les autres médias en Chine.
    Mme Meyer a expliqué que NTDTV possède environ 60 bureaux dans le monde entier et est diffusée en  chinois 24/24h sept jours sur sept, par satellite, internet et par câble, également en anglais et en japonais. Elle bénéficie d’un réseau de journalistes à travers le monde fournissant des informations sur l’actualité locale de leur pays. C‘est ainsi le cas en Chine où des journalistes au péril de leur vie  envoient des reportages au siège de NTDTV à New York qui les diffusent ensuite dans le monde entier.  NTDTV cherche à faire « le lien entre les populations chinoises de Chine et les diasporas dans le monde entier » et également le lien « entre les diasporas chinoises et les populations locales, de telle façon que les chinois comprennent le pays dans lequel ils vivent».  

    «Nous sommes une chaîne généraliste, notre objectif est d’informer les chinois de la même façon que l’on informe ici les téléspectateurs avec une information libre et objective. » a précisé Mme Meyer,  «c’est pourquoi on estime à NTDTV que la priorité est que la chaîne soit rediffusée en Chine pour que les chinois ait accès à une information objective»

    Paris, France, le 6 juillet 2010- Mme Hostalier, député UMP, a soutenu vivement cette décision du Tribunal de Paris à l’encontre d’Eutelsat. (Zhang Yue, The Epoch Times)
    Paris, France, le 6 juillet 2010- Mme Hostalier, député UMP, a soutenu vivement cette décision du Tribunal de Paris à l’encontre d’Eutelsat. (Zhang Yue, The Epoch Times)
    Le député UMP Mme Hostalier, ancienne secrétaire d’état à l’Education, a soutenu vivement cette décision du Tribunal de Paris à l’encontre d’Eutelsat. «C’est extrêmement important de voir que malgré les difficultés administratives, le droit réussit toujours à se faire valoir», en ajoutant «je pense que c’est une grande victoire pour la démocratie.». Lorsqu’une journaliste de la radio Sound Of Hope (SOH) – radio chinoise interrompue par Eutelsat en même temps que NTDTV- lui demande pourquoi les médias français ne parlent pas de ce cas de censure, la député fait un clin d’œil à l’actualité du moment en répondant que de temps en temps les médias français gagneraient à ne pas polémiquer sur des choses accessoires, et à s’intéresser aux vrais problèmes qui mettent en cause les libertés individuelles et la démocratie.

    Vincent Brossel, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters Sans Frontières (RSF), a suivi l’affaire entre Eutelsat et NTDTV depuis les premiers épisodes de censure présumée en 2005, suite aux premières pressions chinoises. Selon lui l’arrêté de la Cour de Justice de Paris va faire jurisprudence.

    « L’industrie du satellite est une industrie relativement nouvelle qui n’a pas de règles et qui n’est pas régulé par des lois. Il existe un règlement européen sur l’Information mais il n’y a pas de cadre juridique international assez bien défini ». C’est pourquoi selon lui, depuis des années, les différents opérateurs satellitaires sont souvent, soit directement contrôlés par certains pays, soit sous leurs influences financières. Ils suppriment ainsi des télévisions indépendantes en lorgnant la promesse de plus gros contrats commerciaux plutôt que de défendre le droit d’accès à l’information.

    «Ce qui s’est passé entre Eutelsat et NTDTV est assez représentatif de cette situation  de   «Far West» dans l’industrie du satellite, et ce qui est assez choquant de la part d’Eutelsat c’est qu’ils ont essayé de cacher cette décision derrière un argument technique» a dit le représentant de RSF en rappelant le contexte politique de juin 2008, juste avant les Jeux olympiques de Pékin. En juin 2008, Eutelsat est en train de se développer en Chine, ils ont même le projet de signer un contrat avec le gouvernement chinois pour que certains satellites d’Eutelsat soient tirés par les lanceurs chinois Longue Marche, « il y a donc tout un contexte politique qui est évidemment très pesant et qui depuis le début paraissait suspicieux.»

    RSF suit ces questions depuis plusieurs années. En 2005 NTDTV avait  déjà eu des problèmes  en étant supprimée par Eutelsat suite à des pressions chinoises. Cela avait débouché sur un nouveau contrat grâce notamment à l’intervention de personnalités aux Etats Unis et de parlementaires français et européens.

    «Cela va faire jurisprudence, parce que qu’Eutelsat va devoir s’expliquer vis à vis de l’expert indépendant qui a été nommé» a précisé Vincent Brossel.

    Paris, France, le 6 juillet 2010- Vincent Brossel, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters Sans Frontières (RSF), a suivi l’affaire entre Eutelsat et NTDTV. (Zhang Yue, The Epoch Times)
    Paris, France, le 6 juillet 2010- Vincent Brossel, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters Sans Frontières (RSF), a suivi l’affaire entre Eutelsat et NTDTV. (Zhang Yue, The Epoch Times)
    En effet, d’autres dossiers concernant Eutelsat ont semble t’il subi le même sort, comme  le cas de la chaîne de télévision géorgienne Première Caucase apparemment censurée suite à des pressions russes. Cette  chaine qui devait commencer à être diffusée par Eutelsat a été supprimée au même moment où Eutelsat signait un gros contrat avec Gazpromn contrôlé par l’Etat russe. Cette situation s’est reproduite également dans des circonstances similaires en Tunisie, en Iran, en Lybie, en Syrie et en Birmanie.  

    Pour Me Breham, avocat de la chaîne NTDTV ayant défendu cette affaire auprès du Tribunal de Justice de Paris, «dans ces dictatures plus ou moins  fortes, des gouvernements plus ou moins contraignants craignent la communication et la liberté de l’information. En effet, ces pays craignent que l’information se déplace librement d’une personne à une autre et que chaque personne apprenne à réfléchir par elle-même»

    Selon lui, il faut bien comprendre l’intérêt majeur de cette décision. En effet cette décision est pour NTDTV la possibilité d’obtenir, soit une indemnisation face au comportement d’Eutelsat, soit la remise en service de la chaine c'est-à-dire la possibilité de rediffuser en Chine. «Il y a eu un refus catégorique du juge français de laisser Eutelsat faire n’importe quoi sous prétexte qu’il n’est pas le signataire des contrats direct avec les chaines. » a-t-il précisé quant à la décision du juge.

    « Ce qu’il faut comprendre c’est qu’un satellite est un mode de diffusion libre puisqu’il ne dépend pas du territoire sur lequel les chaines sont reçues»  mais ce qui semble être un vecteur de liberté  est en fait un vecteur très facilement contrôlable par des pressions politiques et financières. C’est pourquoi selon Me Breham, cette décision de justice va permettre de contre balancer la pression des pays à tendance dictatoriale en mettant en place des sanctions auprès des opérateurs qui ne jouent pas le jeu du pluralisme des médias.

    Un satellite pour la liberté


    Comme l’a dit l’avocat de NTDTV «si des régimes dictatoriaux réussissent à bloquer internet, à bloquer le satellite, les seuls moyens qui existent de diffusion de l’information  de masse disparaissent». C’est pourquoi le 1er septembre 2008, NewTang Dynasty Television (NTDTV) a annoncé le lancement du programme du Satellite de la Liberté pour la Chine (Freedom Satellite for China, FSC). Ce programme vise à lever des fonds pour acquérir les moyens techniques satellitaires en vue d’assurer la diffusion de programmes télévisés et radiophoniques indépendants en Chine libres de toute interférence politique.

    Interruption de la diffusion NTDTV par Eutelsat, la Cour demande une expertise

    Eutelsat : pas de capacités techniques pour les médias libres

    Eutelstat censure la chaîne en chinois NTDTV pour satisfaire les autorités de Pékin

    http://fr.rsf.org/chine-eutelstat-censure-la-chaine-en-10-07-2008,27817.html

    NTDTV lance le satellite de la liberté pour la Chine
    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/NTDTV-lance-le-satellite-de-la-liberte-pour-la-Chine.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu