Avertir le modérateur

liberté de la presse chine

  • NTD un réseau mondial de télévision chinoise indépendante

    Aujourdhui la Télévision New Tang Dynasty, (NTDTV), aspire, non seulement à travers ses programmes quotidiens mais aussi grâce à la création de concours et dévénements culturels, à vous présenter le meilleur de la culture traditionnelle chinoise et à vous aider à mieux comprendre les événements qui se déroulent actuellement en Chine.

    NTDTV est une chaîne de télévision indépendante, à but non lucratif, établie par des Chinois vivant à l'étranger. En fournissant des informations complètes, précises et authentiques, nous avons pour objectif de rendre service à la communauté chinoise du monde entier ainsi qu'à toute personne intéressée par la Chine afin d'agrandir leurs connaissances et d'enrichir leurs vies.

    Établie en 2001 à New York, NTDTV, qui diffuse ses programmes par satellite 24 h sur 24, couvre l'Amérique du Nord, l'Asie, l'Europe et l'Australie et peut toucher plus de 200 millions de personnes. NTDTV est aussi diffusée par câble dans plus de 16 métropoles des États-Unis, y compris New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco et Washington DC.

    Lorsque l'épidémie du SRAS s'est déclarée en Chine, NTDTV a rapporté la nouvelle trois semaines avant Pékin. Alors qu'un grand nombre de médias restent muets sur des sujets comme la persécution du Falun Gong, les chrétiens qui pratiquent en secret, les dissidents politiques et autres violations des droits de lhomme en Chine, NTDTV n'hésite pas à en parler. Lorsque des millions de personnes ont commencé à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) en 2004, NTDTV a été la seule chaîne chinoise à couvrir les faits. Depuis que les allégations concernant des prélèvements d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong vivants ont été exposées en 2006, NTDTV couvre le sujet et mène l'enquête.

    La fédération internationale des journalistes a déclaré que la Télévision New Tang Dynasty s'est créée une réputation internationale pour « ses reportages politiques, économiques et culturels objectifs » depuis sa fondation en 2001.

    Regarder les reportages en français de la télévision New Tang Dynasty: http://fr.ntdtv.com/

  • 90 millions de démissions du parti communiste chinois


    Londres : Défilé pour les 86 millions de démissions du PCC
    envoyé par NTDFrancais. - L'actualité du moment en vidéo.

    Voici la vidéo d'un rassemblement à Londres début janvier 2011, pour célebrer les 86 millions de chinois qui ont démissionné du parti communiste chinois. Ce nombre arrive maintenant aux 90 millions de démissions.

    [M. Richard Hollis, bénévole] : « Plus de 86 millions de braves chinois ont quitté le parti communiste chinois et ses organisations affiliées. Ils ont choisi un bel avenir brillant pour eux-mêmes. »

    En Chine, depuis 2004, des dizaines de millions de personnes ont démissionné du parti communiste chinois —ou PCC— et des organisations qui lui sont affiliées. Ce mouvement apolitique,populaire fait suite à la parution d'une série éditoriale publiée dans le journal «The Epoch Times" et intitulée « Neuf Commentaires sur le Parti communiste.» ( Traduction en français ICI)

    Pour montrer leur soutien et leur solidarité envers les plus de 86 millions de démissions— la branche britannique du « Service mondial pour démissionner du Parti communiste chinois (PCC) » a organisé un rassemblement devant l'ambassade de Chine et un défilé dans les rues de Londres. Le mouvement est soutenu par divers groupes qui ont souffert de la persécution aux mains du PCC. Ces groupes comprennent Falun Gong, également appelé Falun Dafa, une pratique spirituelle dont les adeptes sont arrêtés, torturés et tués par le régime chinois.
    De nombreux citoyens britanniques sont sortis pour manifester leur soutien et leur solidarité.

    [M. Anthony Archer, bénévole] : « Nous sommes venus ici pour informer le monde sur le fait que quelques 86 millions de personnes ont démissionné du Parti communiste, qui est ainsi affaibli et nous attendons impatiemment la fin de la domination du parti communiste chinois et de sa persécution, en particulier envers Falun Gong et d'autres groupes minoritaires, en Chine.» Le défilé était soutenu par une fanfare ayant un lien particulier avec le mouvement.

    [Mme Guihua Li, Service mondial pour démissionner du Parti communiste chinois (PCC)] :
    « Aujourd'hui, nous avons invité la fanfare européenne du Falun Dafa. Nous sommes très reconnaissants qu'ils nous soutiennent dans ce mouvement de démissions du PCC. »

    Les membres de la fanfare «Tian Guo» sont tous des pratiquants de Falun Gong. En raison de la persécution de leurs compagnons en Chine, ils veulent inciter les Chinois à rompre leurs liens avec le parti communiste.

    [M. Felix Hermans, fanfare Tian Guo du Falun Dafa ] : « Chacun d'entre nous pense qu'il est très important que tous les membres de la fanfare «Tian Guo» participent ici, pour montrer aux gens qu'il est important de quitter ce parti, parce que si vous ne le quittez pas, vous êtes liés au parti qui gouverne par la duperie et la torture, en Chine. »

    Début 2009, on comptait 50 millions de retraits, et aujourd'hui, deux ans plus tard, le nombre de démissions est passé à 86 millions et ce mouvement continue.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-01-18/320459686974.html

     

  • Le régime chinois bloque les recherches internet sur le mot «Egypte»

    egypte chine.jpgLe mot «Egypte» est soudainement devenu un mot sensible sur internet en Chine vendredi. Le mot a été bloqué sur tous les moteurs de recherche en Chine, y compris le micro-blog populaire, Sina.
    Certains rapports avancent que l’interdiction a été faite samedi 29 janvier du jour au lendemain. Mais un rapport d’une agence de presse a dit que des recherches sur Sina tapant «Egypte» vendredi ont été accueillies par un message expliquant que «selon les lois et les règlements de la police, les résultats de ces recherches ne sont pas présentés».

    Encouragés par la Tunisie où une protestation massive a poussé le Président Zine al-Abidine Ben Ali à fuir vers l’Arabie Saoudite, plus de 80.000 Egyptiens ont envahi les rues vendredi, demandant au Président Hosni Mubarak de démissionner. Mais en Chine Continentale, les informations concernant l’Egypte ont été successivement bloquées et tous les médias ont été obligés d’utiliser les communiqués de presse de Xinhua.

    Free More News (FMN), un site d’informations chinois non gouvernemental, a publié un article par son service de micro-blog, revendiquant qu’une interdiction commune a été proclamée par le Bureau d’Etat du Conseil de Renseignements et le département n°11 du Ministère de la Sécurité Publique.

    Selon le rapport de FMN, l’interdiction disait «concernant les émeutes en Egypte, tous les médias doivent utiliser les communiqués de presse de Xinhua. Il est interdit de traduire des rapports des médias étrangers. Les sites web doivent intensifier le contrôle des envois par le web, forums, blogs, et spécialement la section interactive de Twitter. Pour ceux qui ne sont pas correctement gérés, nous les fermerons».

    Le Département n°11 du Ministère de la Sécurité Publique est responsable de la Surveillance et de la Sécurité du Réseau Public de l’Information

    L’équipe de Radio France Internationale (RFI) a essayé de vérifier la source de ces informations via Free More News. RFI a expliqué que les informations provenaient de personnel de l’industrie des médias. La «validité est garantie», mais le nom de la source ne pouvait pas être divulgué, en raison de problème de sécurité.

    La chaîne de télévision CCTV du régime Chinois a diffusé les nouvelles de protestations anti-gouvernementales en Egypte dans l’après-midi du 29 janvier, mais d’autres médias continentaux ont essayé de minimiser les informations ou de cacher une partie des informations pour permettre à leurs chaînes de se faire difficilement une place en Chine.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-regime-chinois-bloque-les-recherches-internet-sur-le-mot-Egypte.html

  • La Chine s'inscrit toujours parmi les dix pays les plus répressifs en matière de liberté de la presse

    (NTD)
    (NTD)

    La Chine s'inscrit toujours parmi les dix pays les plus répressifs en matière de liberté de la presse, et ce, depuis la création du classement annuel, du «Press Freedom Index» en 2002, par ses défenseurs «Reporters sans frontières». Mais cette année encore elle ne fait pas exception à la règle.

    La Chine, classée au 171e rang sur les 178 pays concernés par cette enquête annuelle,  est notée au-dessus de la Corée du Nord et de la Birmanie, mais cataloguée parmi les pays les plus répressifs, elle aurait un classement  inférieur à Cuba, au Vietnam et au Laos.

    Le Secrétaire général du groupe Jean-François Julliard souligne qu'il y a peu de différence entre les dix derniers pays, ce qui prouve que le développement économique et le respect des droits fondamentaux ne vont pas forcément ensemble.

    Le rapport indique que le régime chinois censure toujours la voix des journalistes et les emprisonne, en particulier, dans les provinces de l'extrême ouest du Tibet et du Xinjiang.

    «Reporters sans frontières» fait appel, encore une fois, à la libération de Liu Xiaobo, écrivain et militant politique qui est lauréat du Prix Nobel de la Paix 2010. Il a été encore arrêté en juin 2009 et condamné à 11 ans de prison.

    Un autre journaliste chinois, Zan Aizong, militant de longue date pour des garanties législatives concernant la liberté de la presse en Chine, estime que les pays sans liberté de presse sont enchaînés au passé.

    «Si le peuple d'une nation ne peut pas jouir de la liberté d'expression et de la liberté de la presse, cette société est une société fermée, une dictature. S'il y a seulement l'économie qui soit ouverte, cela ne conduit pas à une société ouverte. L'économie et la politique doivent s'ouvrir toutes les deux et les droits fondamentaux de l'homme doivent être garantis», précise Monsieur Zan Aizong qui travaille pour le journal Oceanic.

    Pour avoir accès à cette information en vidéo:
    http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2010-11-08/730247533843.html

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/International/PCC-toujours-a-la-traine-du-classement-mondial-2010.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu