Avertir le modérateur

liberté d'expression hong kong

  • Refus de la commémoration du massacre de la Place Tiananmen, treize personnes arrêtées

    (NTDTV)
    (NTDTV)

    L’activiste démocratique Richard Tsoi a crié «protestez contre la répression politique» alors qu’il était emmené, samedi, par la police de Hong Kong.

    Monsieur Tsoi est une des treize personnes arrêtées lors de la manifestation commémorant les victimes du massacre de la place Tienanmen en 1989. La police a également confisqué deux articles de l’exposition, la  statue de la «Divinité de la démocratie»: réplique d’une statue similaire érigée par les protestataires de la Place Tienanmen en 1989, ainsi qu’une tablette sculptée dépeignant l’action militaire du régime chinois contre les protestations pro démocratie. L’événement s’est déroulé à l’extérieur du centre commercial de Time Square, dans la Causeway Bay de Hong Kong, mais peu après, les agents du département de l’hygiène environnementale et de la nourriture sont arrivés. Ils ont affirmé que les organisateurs n’avaient pas d’autorisation en bonne et due forme et ont demandé à ce que la zone soit dégagée.

    Suite au refus des organisateurs, des dizaines de policiers ont été appelés pour disperser la manifestation.

    Le 4 juin 1989, le régime chinois avait ordonné une répression militaire sur les activistes pro démocratiques, réunis Place Tiananmen à Pékin, tuant au moins des centaines d'entre eux. Le sujet est encore tabou en Chine continentale, mais les résidents de Hong Kong, gouvernés par un système politique séparé, ont pu commémorer librement les victimes de cette répression.

    Cependant, cette liberté est actuellement remise en question.

    Le Président de l’Alliance pour le soutien des mouvements démocratiques en Chine, organisateur de la manifestation du samedi, a affirmé que ce type d’incident est une première à Hong Kong depuis la répression de Tienanmen. Il accuse le chef exécutif de Hong Kong pour ce renversement de situation.

    Szeto Wah, Président de l’Alliance de Hong Kong en soutien aux mouvements démocratiques patriotiques en Chine a eu cette interrogation, «Ce n’est pas la première fois que nous organisons un événement à Time Square, ainsi, pourquoi ceci s’est-il soudain déroulé?»

    «A ce propos, je veux demander à Donald Tsang, chef de l'exécutif de la région administrative spéciale de Hong Kong. Qu’avez-vous prévu de faire exactement ? D’un côté, vous vous engagez dans des discussions avec les politiciens pro démocratiques et d’un autre côté, sont engagées les actions policières d’aujourd’hui qui sont le résultat direct de vos ordres».

    Le célèbre législateur Albert Ho, président du parti démocratique de Hong Kong, pense que ce que les autorités de Hong Kong tentent de faire est évident. «Il s’agit d’une tentative très évidente de réprimer les rassemblements ou les marches dédiées à commémorer le 4 juin».

    La totalité des treize personnes arrêtées a été libérée un peu plus tard.

    Richard Tsoi déclare que les activistes ont prévu de tenir une veillée aux chandelles, le 4 juin. L’année dernière, cet événement avait attiré 150.000 participants au parc Victoria de Hong Kong.

    Actualité à voir sur :
    lien: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2010-06-09/519754034880.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu