Avertir le modérateur

libération de ai weiwei

  • La mère d’Ai Weiwei s’exprime sur la détention de son fils

    aiweiwei.jpgLe 3 avril; l’artiste et dissident chinois Ai Weiwei a été arrêté à l’aéroport de Pékin alors qu’il se préparait à embarquer dans un avion à destination de Hong Kong. Plus tard, il a été accusé d’évasion fiscale: une accusation que ses sympathisants pensent n’être simplement qu’un prétexte pour le réduire au silence.

    Alors qu’Ai Weiwei était détenu, aucun fonctionnaire chinois n’a daigné expliquer à sa famille où il était détenu, encore moins, ne lui a laissé des opportunités pour lui rendre visite.

    Cette incertitude a ajouté à l’épreuve que Gao Ying, la mère d’Ai Weiwei, 77 ans, a subi. Dans son entretien avec NTD, elle a remercié les médias du monde pour leur soutien alors que son fils était détenu. Elle affirme que les 81 jours pendant lesquels Ai a été détenu ont été la période la plus douloureuse de sa vie, mais l’attention des média dans le monde lui a fourni la force et lui a fait ressentir qu’elle n’était pas seule.

    Ci-dessous,l’entretien:

    Journaliste: Veuillez, s’il vous plait, expliquer comment, dés lors, vous continuerez, parce qu’Ai doit encore affronter les accusations des autorités. Vous pouvez choisir les thèmes à aborder. Merci

    Gao Ying: Laissez-moi vous dire, je peux dire tout ce que je dois dire dans chaque situation, je pense que ce que je dois dire est correct et je n’ai pas d’hésitation.

    Je ne connais rien des médias mais je pense que tous ont le sens de la justice. Ainsi, je sens, après ce qui est arrivé à mon fils, pour être honnête, beaucoup de média se sont exprimés. Je pense réellement que je ne suis pas seule. Que tant de média s’expriment pour la justice est très réconfortant pour moi.

    A cette époque, je ne pouvais pas voir le gouvernement, et personne ne prêtait attention à moi, même si je perdais mon fils et ne pouvais le retrouver. Ainsi, lorsque tous ces média m’ont fourni des informations,  j’ai vu les différentes formes par lesquelles les médias ont cherché la justice pour mon fils. J’ai entendu leur voix. Tant de personnes ont protesté contre la répression exercée contre mon fils, appelant à sa libération. Ainsi, je ne me sens pas seule dans cette situation.

    Entre son arrestation et avant sa libération, aucun policier, agent de la procurature, agent judiciaire, quiconque l’a arrêté, ni aucun bureau gouvernemental ne m’a dit où mon fils se trouvait ; pourquoi il était détenu; pourquoi il n’était pas libéré et la raison de sa détention. Pour moi, ce n’était pas clair du tout. J’ai simplement entendu toutes sortes d’informations, en particulier par les média d’état qui affirment une chose aujourd’hui et une autre demain. Je ne pouvais dire ce qui était vrai et ce qui était faux.

    Mais dans mon cœur je sais. Je sais que ce qu’à fait mon fils est correct. Il s’exprime pour le peuple et défend ses droits. Il ne tente pas d’obtenir justice pour notre famille, mais pour le peuple. Cela  la mené à son incarcération. Il a été libéré le 22 juin. C’était le jour que nous attendions. Nous ne savions pas qu’il viendrait si rapidement, bien que j’y étais mentalement préparée. Je m’attendais à attendre indéfiniment, mais j’avais cette confiance qu’ils le relâcheraient, et lorsque cela arrivera, il aura la chance de s’exprimer, n’est-ce pas?

    Ainsi, lorsqu’il a été soudain libéré, je me sentais comme dans un rêve, je ne savais pas si c’était vrai ou non, parce qu’il y a toujours des rumeurs. Mais je pense que puisque de nombreux média—avant que le média d’état, Xinhua ne publie son reportage, les autres médias le savaient—ainsi, ils m’ont appelé, ils devaient avoir des informations de l’intérieur. Ainsi, je sentais que cela pourrait être vrai, mais cependant, ce n’était pas officiel, et je ne pouvais le croire. Seulement, lorsque j’ai vu mon fils, je l’ai cru—que c’était réel et qu’il est sorti. J’étais très heureuse. Je pense que tous les médias qui ont soutenu la justice, ses amis, ses sympathisants et ses amis en ligne sont tous très heureux, et auront de nombreuses histoires à raconter. Ils sont plus enthousiastes que je ne le suis.
    Journaliste: Comment va t-il? Quel est son état d’esprit ?

    Gao Ying: C’est comme cela, lorsqu’il a été libéré, il a du acquiescer à certaines restrictions. Il ne peut quitter le pays ou Pékin. Il ne peut contacter les média. Il y a eu des conditions imposées avant sa libération. Ainsi, de nombreux média ont voulu l’approcher et l’interroger mais ce n’est pas possible. Son état d’esprit ? Bien, pensez à ceci, il n’a pas vu sa famille pendant 81 jours, il ne connaît pas les changements qui se sont produits dans me monde, ou ce qui s’est produit du fait de son arrestation. Il n’a pas d’idée. Il ne savait même pas que son chauffeur, Zhang Jinsong avait été arrêté.

    Journaliste: Il n’en avait aucune idée?

    Gao Ying: Non, aucune idée. Il était juste dans une pièce. Elle était gardée par des agents de la sécurité publique. A l’intérieur, en effet, il a été bien traité, il était bien nourri et les médecins surveillaient tous les jours sa santé et il prenait ses médicaments. Il était simplement privé de liberté.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com

  • Ai Weiwei libéré après 81 jours de détention

    Ai Weiwei avait été emprisonné le 03 avril 2011 et ensuite accusé de fraude fiscale. Il s'est souvent exprimé contre le régime chinois dans le passé.
    Ai Weiwei avait été emprisonné le 03 avril 2011 et ensuite accusé de fraude fiscale. Il s'est souvent exprimé contre le régime chinois dans le passé. (NTD)

    Après deux mois et demi de détention, l'artiste chinois Ai Weiwei a été libéré sous caution. Ai Weiwei est brièvement apparu à la porte de son studio de Pékin. Mais il n'a pas répondu aux questions des journalistes. Sans doute une condition de sa libération.

    Ai Weiwei, artiste, a déclaré: «Je ne peux pas donner d'interviews, merci. Je suis désolé».
    Selon les médias officiels, Ai Weiwei a été libéré, je cite, «en raison de sa coopération dans la confession de ses crimes ainsi que pour une maladie chronique dont il souffre».

    Ai Weiwei avait été emprisonné le 03 avril 2011 et ensuite accusé de fraude fiscale. Mais ses supporters avancent que les autorités chinoises l'ont arrêté dans le cadre d'une grande campagne de répression des dissidents. Cette arrestation était survenue au moment où les activistes appelaient à une Révolution du Jasmin inspirée des soulèvements du printemps dernier dans le monde arabe.

    Gao Ge, la sœur de Ai Weiwei s'est adressée aux journalistes par téléphone: «Nous ne savons vraiment pas pourquoi il a été libéré et ce n'est pas à nous de le dire. Lui seul peut répondre. Mais qu’elle que soit la raison de sa libération, nous sommes tous très heureux».

    Ai Weiwei s'est souvent exprimé contre le régime chinois dans le passé. Après le tremblement de terre qui avait touché le Sichuan en 2008, il a enquêté sur les mauvaises constructions qui avaient provoqué l'écroulement de bâtiments d'école et pointé la corruption des responsables. Il a souvent critiqué la corruption et les abus de pouvoir à travers ses créations artistiques, ainsi que sur son compte Twitter.

    Les États-Unis, l'Allemagne et la Grande-Bretagne avaient tous exprimé leurs inquiétudes au sujet de la disparition de Ai Weiwei.

    TIré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Ai-Weiwei-libere-apres-81-jours-de-detention.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu