Avertir le modérateur

lhassa vu de l’intérieur

  • "Le vol du paon mène à Lhassa"

    100423_Le_vol_du_paon-0b127.jpg

    A l’heure ou le Tibet connaissait un nouvel épisode terrible de répression, après le soulèvement de 2008, Elodie Bernard (1), tout juste âgée de 24 ans, ose embarquer à bord d’improbables bus, de camions et parcourir le pays des neiges du Qinghaï à Lhassa, seule, discrète, attentive.

    Malgré la crainte, les rencontres finissent par avoir lieu. Tibétains et parfois Chinois lui confient leurs peines, plus fréquentes que leurs joies, et aussi leur espoir d’une vie apaisée, loin des figures imposées, de l’omniprésence de la police armée et de ses espions. Le choc des paysages, la douceur émouvante des regards, un sens naturel de la protection mutuelle, la curiosité. La jeune française vit une véritable initiation qu’elle retrace avec beaucoup de sensibilité dans un livre passionné autant que passionnant, un road movie sans clichés ni concessions. Finalement repérée par les agents du redoutable Bureau de Sécurité Publique, elle est expulsée vers... Pékin, mais emporte dans sa mémoire ce bouquet que lui glisse un jeune Tibétain, comme pour lui dire "tu seras toujours la bienvenue parmi nous".
    Ceux qui connaissent le Tibet y trouveront confirmation de leurs craintes, mais aussi de cet espoir ténu de lendemains meilleurs. Les autres y découvriront un monde, à mille lieues des stéréotypes de la propagande chinoise, qui développe une capacité de survie inimaginable.

    Un témoignage à lire absolument. En échappant autant que faire se peut à la colère ou à l’amertume.

    Jean-Paul Ribes

    (1) Journaliste et analyste politique, Elodie Bernard décide, à 24 ans, à la suite des événements survenus à Lhassa en mars 2008, de franchir la frontière himalayenne et de pénétrer au Tibet pendant les jeux Olympiques de Pékin. Sans visa de journaliste ni autorisation de séjour au Tibet, elle couvre la répression lors des manifestations sportives pour divers quotidiens (Le Monde, Rue 89, Far Eastern Economic Review…). De ce séjour clandestin à Lhassa, elle tire un récit de voyage, Le vol du paon mène à Lhassa (Gallimard, 2010) qui rassemble témoignages et expériences vécues sur le Toit du monde.

    Ce goût de l’ailleurs, Elodie Bernard l’acquiert très jeune en parcourant avec son père la cordillère des Andes puis l’Himalaya, le Karakorum et l’Hindu Kush. Née en 1984, elle fait des études de relations internationales à la Sorbonne et se spécialise sur la zone Asie du Sud en débutant son apprentissage du persan à l’Institut Dekhoda de Téhéran. Devenue journaliste en 2006 pour La Revue de Téhéran, le premier magazine culturel francophone iranien, dont elle est aujourd’hui la correspondante à Paris, elle séjourne fréquemment en Iran et dans les pays limitrophes. En 2007, elle travaille en tant qu’analyste politique, à New Delhi, puis continue cette activité à Paris l’année suivante.

    Tiré de : http://www.tibet-info.net/www/Le-vol-du-paon-mene-a-Lhassa.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu