Avertir le modérateur

lettre d'un camp de travail chinois

  • Une lettre d'un prisonnier chinois découverte dans une décoration pour Halloween

    Il y a plus d'un an, Julie Keith, originaire de l'Oregon aux États-Unis, a acheté un ensemble de décoration d'Halloween au magasin Kmart local. Elle l'a ensuite laissé pendant un an sans l'utiliser. Elle s'apprêtait à le donner pour l'empêcher de prendre de la poussière, puis a soudain décidé de l'utiliser pour le cinquième anniversaire de sa fille qui tombe juste avant Halloween.

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « Lorsque j'ai ouvert l'emballage, une note sur un papier est tombée. J'ai ouvert ce papier et cela venait d'une personne qui demandait de l'aide dans un camp de travail en Chine. Je ne savais pas trop quoi en faire. »
    La lettre, rédigée dans le camp de travail de Masanjia à Shenyang dans le nord-est de la Chine, décrit un environnement sordide.

    La lettre commence par : " Si vous achetez ce produit, veuillez renvoyer cette lettre à l'Organisation mondiale des Droits de l'homme. Des milliers de personnes se trouvent ici et subissent la persécution du parti communiste chinois. Je vous remercie et me souviendrai de vous à jamais. "

    Selon cette lettre, les détenus travaillent 15 heures par jour, sous la contrainte et sont payés moins de 2 dollars par mois. Des milliers de personnes sont détenues dans ce camp et la plupart sont des pratiquants de Falun Gong.

    Mais ce n'est pas tout. La lettre continue en disant : " Les gens qui travaillent ici sont punis, en moyenne, entre 1 et 3 ans sans aucune décision du tribunal. La plupart d'entre eux sont des pratiquants de Falun Gong qui sont des personnes innocentes qui ont des croyances différentes de celles du PCC. Ils endurent des punitions plus dures que les autres. "

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « J'ai commencé par faire des recherches sur Google et cela m'a horrifié, certaines des histoires qui viennent de là-bas. Mais j'étais vraiment heureuse de ne pas vivre dans un pays où ce genre de choses se produit. »

    Le système chinois de rééducation par le travail est connu pour ses abus des droits de l'homme. Ce système est largement utilisé par le régime communiste pour persécuter la pratique spirituelle du Falun Gong. En 2008, le Département d'État américain a estimé que la moitié des 200 000 détenus chinois enregistrés dans les camps de travail chinois sont des pratiquants de Falun Gong.

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « J'étais au courant de l'existence de ces camps de travaux forcés, mais je ne pensais pas que c'était si horrible. »

    La jeune femme a parlé au Bureau des Enquêtes pour la Sécurité intérieure et l'Immigration, qui étudie le dossier. Le groupe Sears Holdings, à qui appartient Kmart, a aussi ouvert sa propre enquête.

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=gCYQTUwJVyM&list=UUIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA&index=5

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu