Avertir le modérateur

les méthodes du parti communiste chinois

  • Lorsque le système légal est utilisé à des fins politiques

    Shen Deyong, vice-président de la cour suprême du Parti communiste chinois (PCC), a reconnu lors d’une réunion à la mi-août de cette année: ‘’Actuellement, la méfiance de quelques citoyens envers le système judiciaire est en train de devenir une opinion publique largement répandue. Il s’agit d’un phénomène très effrayant.’’

    En Chine, le ‘’système légal’’ a toujours servi d’outil politique pour le régime communiste. De plus en plus de personnes ont vu que tel était le cas. Ainsi, il n’est pas surprenant d’apprendre que de nombreuses personnes ne croient plus dans le système judiciaire en Chine.

    Le système judiciaire a été foulé aux pieds lors de la persécution de Falun Gong
    Sous le régime du PCC, le système judiciaire a toujours été un outil pour contrôler la nation. Durant la persécution du groupe spirituel Falun Gong, pendant plus de dix ans, le système judiciaire chinois a été totalement bafoué par la ‘’politique d’ordre’’ du régime. Je veux juste en donner ici un exemple. Au cours des dix années passées, le régime a dépensé beaucoup d’argent et de ressources dans la création de soi-disant ‘’Centres d’éducation du système légal’’ dans toute la Chine. Ces ‘’centres d’éducation’’ sont essentiellement des centres de lavage de cerveau utilisés par le PCC pour forcer les nombreux citoyens chinois qui croient en Authenticité-Compassion-Tolérance’’ à abandonner leur foi, priver les citoyens de leurs libertés personnelles et mettre en œuvre une brutale torture physique et mentale, afin de les forcer à abandonner leur croyance.

    Selon un reportage récent sur le site Internet Minghui, la cour du district de Zhenxing, agglomération de Dandong a prononcé secrètement des condamnations allant de trois à sept ans à l’encontre de Zhang Shujie, Zhang Shuxia, et Zhao Guangshun (pratiquants de Falun Gong de l’agglomération de Dandong, province de Liaoning), parce qu’ils parlaient de la persécution de Falun Gong avec d’autres personnes. Ma, juge en chef de la cour du district Yianbao, agglomération de Dandong a déclaré : ‘’Plus vous engagerez des avocats pour vous défendre, plus vous serez condamnés sévèrement. Nous ne permettons pas aux avocats de plaider non coupable.’’ Sa seule ‘’base légale’’ pour dire cela étaient les‘’idées venant de plus haut.’’

    On peut imaginer combien de cas d’injustices ont été crées dans toute la Chine par ce type de tribunaux illégaux, où les pratiquants de Falun Gong sont régulièrement privés de leurs droits humains basiques.

    Sous la direction du PCC, le système judiciaire n’est pas capable de jouer le rôle de sauvegarder les droits humains basiques, et ne détient ni l’impartialité ni la dignité fondamentales à un système judiciaire.

    La ‘’question politique’’
    Qiu Mingwei, journaliste du Quotidien du Peuple (principal porte-parole du PCC) et directeur adjoint de la rubrique ‘’Forum du peuple’’ du journal, s’est récemment enfui à Hong Kong. Il a parlé aux médias hors de Chine continentale, de la terreur ‘’politique’’ qu’il a expérimenté en Chine. Pour s’être récemment rendu à Hong Kong et avoir participé à la marche du ‘’1 juillet’’, il a subi des représailles à son retour à Pékin.

    Qiu a affirmé: ‘’Une fois qu’on vous a affublé d’une étiquette politique, vous n’aurez aucun moyen de vous disculper. C’est inutile même en engageant un avocat pour vous défendre. Même s'agissant de choses très simples, dans Le Quotidien du Peuple ils veulent encore en faire des questions politiques. C’est très effrayant. Ceci peut me priver de ma liberté personnelle.’’

    La soi-disant’’ élévation des choses en questions politiques’’ signifie simplement que lorsque les citoyens chinois lambda offensent le Parti communiste, le régime les catalogue comme criminels de façon à pouvoir les persécuter à volonté. Lorsque la situation de Qiu Mingwei a été ‘’élevée en question politique,’’ même sa ‘’relation’’ au haut niveau (une personne parmi les autorités supérieures) était effrayée d’être impliquée, et n’a pas pu par conséquent l’aider.

    Une fois qu’une chose est cataloguée comme étant une question politique, le ‘’système judiciaire’’ deviendra synonyme de ‘’torture cruelle’’ et de ‘’torture mentale’’. Un ami de Qiu Mingwei au sein du système politique et judiciaire lui a révélé : ‘’Sais-tu comment ils peuvent te soutirer des aveux ? Ils giflent ton visage pendant sept jours et nuits sans arrêt, et font gonfler ton visage comme une pâte fermentée.. Pourras tu résister sept jours ? Si tu le peux, pourras-tu résister huit jours et nuits ? Si tu le peux, ils ont encore le banc du tigre (un moyen de torture brutal) ; pourras-tu tenir ?’’

    Durant les dix années de la persécution de Falun Gong par le PCC, plus d’une centaine de moyens de torture physiques et mentaux, y compris le banc du tigre, ont été utilisés, ils le sont encore contre les pratiquants adhérant à leur foi. En un certain sens, le ‘’système légal’’ à cette époque, est déjà devenu le violent exécuteur de la dictature du PCC.

    Avoir l'esprit politique et être impliqué dans la politique
    Le régime communiste a fait de son mieux pour que les gens lui obéissent inconditionnellement. Pour ceux que le régime apprécie, il déclare qu’ils ont ‘’l’esprit politique.’’ Pour ceux que le régime n’aime pas ou veut réprimer, il préfère utiliser le terme ‘’être impliqué dans la politique’’ en ce qui les concerne. De même que le ‘’système légal’’, le mot ‘’politique’’ a été utilisé de façon sélective par le régime, et il est devenu un outil par lequel le régime peut tromper, contrôler et asservir le peuple chinois.

    Au sein du système du PCC, le système légal ne peut jamais être au-dessus du système politique et exercer indépendamment son pouvoir de manière juste alors que le système politique utilisera toujours le système légal pour renforcer le pouvoir du régime. La méfiance largement répandue des Chinois et leur résistance au système légal s’est développée de ce fait.

    L’existence même du régime communiste a déterminé que le peuple chinois est voué à expérimenter des épreuves incessantes. N’importe quelle sorte de réforme ne peut cibler que les symptômes et non la cause des symptômes. Ce n’est qu’en choisissant de démissionner du Parti communiste et l’effacer de son esprit que les gens pourront avoir un espoir pour eux-mêmes et pour la société.

    Par Zhong Yan  Le 21 août 2009

    Tiré de: http://www.vraiesagesse.net/news/0909/10/E110571_20090904_fr.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu