Avertir le modérateur

les grèves se multiplient en chine

  • Les grèves se multiplient en Chine

    CONTESTATION | Partis d’usines appartenant à des groupes étrangers, les conflits sociaux s’étendent dans l’Empire du Milieu. Un phénomène qui inquiète le pouvoir et démontre la détermination d’une nouvelle génération de travailleurs.

     

    Déterminés. Ces ouvriers d’un sous-traitant de Honda, à Foshan, n’ont pas hésité à bloquer toute la production du groupe pour faire aboutir leurs revendications.

    Il y a quelque temps encore, la nouvelle aurait été considérée comme totalement incongrue au pays du Parti et du syndicat unique. Mais voilà, avec la croissance débridée dont ils sont les principaux artisans, les ouvriers chinois s’enhardissent et n’hésitent plus à revendiquer de meilleurs salaires. C’est ainsi qu’hier, le groupe japonais Honda a annoncé que la production reprendrait aujourd’hui dans deux de ses usines chinoises mises au chômage technique cette semaine en raison d’une grève chez un fournisseur.

    La grève. Le mot est lâché. Le mois dernier, à Canton, c’est l’unité d’embrayages de chez Honda qui avait lancé le mouvement, paralysant toutes les chaînes du groupe. C’était en soi surprenant que l’action puisse avoir lieu et que la presse en parle, car la grève n’est pas autorisée en Chine. Mais la véritable révolution tenait au résultat: Honda cédait et, après une semaine de paralysie, octroyait de 24 à 32% d’augmentation des salaires: c’était sans précédent dans l’Empire du Milieu!

    Suicides chez Foxconn

    Quelques jours plus tôt, l’affaire Foxconn, à Shenzhen, avait servi de déclencheur. Cet énorme groupe produisant (entre autres) les iPhones pour Apple souffrait d’une terrible perte d’image après qu’un dixième suicide a endeuillé ses usines. Guo Tai-ming, son PDG taïwanais, avait d’abord recruté des escouades de moines bouddhistes puis des psychologues pour rendre le moral aux troupes, puis avait fini par doubler les salaires à 335 fr. par mois et 670 fr. après primes. Ce faisant, il annonçait la mort des «ateliers de la sueur» en Chine, du fait de l’importance de son groupe. Foxconn, c’est 400 000 employés à Shenzhen et 800 000 à travers le pays! A peine la hausse connue éclatait le débrayage chez Honda.

    Les cas se multiplient en avalanche. Mardi dernier, à Huanggang (Hubei), la laiterie Taizinai, en faillite, était occupée par les maçons. Ailleurs, chez KOK à Kunshan, 250 ouvriers du caoutchouc débrayaient. Puis la presse avouait la quatrième semaine de grève de 3000 ouvriers de coton à Pingdingshan (Henan). La censure renonçait à faire croire que ces conflits se limitaient aux seuls groupes étrangers.

    Tous ces conflits présentent des traits communs. Bien qu’ils aient à faire face à un syndicat unique de structure stalinienne, fait plus pour protéger les emplois et la production, ces derniers sont désormais très déterminés.

    Traits communs

    Autre innovation, ce sont les jeunes, impatients et conscients de leur valeur, qui arrêtent le travail. Et quand ils réussissent, ils arrachent les anciens à une vie d’obéissance. D’autre part, enfreignant la loi, les grévistes élisent leurs négociateurs, créant de facto une structure de défense, ce qui, dix ans plus tôt, vous envoyait en camp. Or, depuis des années, discrètement, ces ouvriers se retrouvent sur Internet, y échangent, dénoncent, affinent leurs revendications. La censure ne voit rien ou ne peut rien faire dans la jungle anarchique de l’internet chinois, aux 384 millions de membres.

    Face à ces bouleversements, le gouvernement de Wen Jiabao se tait mais agit. Il vient de prendre une décision qu’il repoussait depuis des années: encourager des hausses systématiques des salaires, de 10 à 20% en moyenne, pour acheter la paix sociale. Au risque d’une inflation généralisée cet été. Quant aux patrons, ils broient du noir: «Coincés entre l’envol des prix de nos produits et cette inflation, avoue ce chef d’une PME textile du Jiangsu, nous ne savons pas si nous serons encore là l’année prochaine!»

    Tiré de la Tribune de Genève: http://www.tdg.ch/actu/monde/greves-multiplient-chine-2010-06-10

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu