Avertir le modérateur

les bureaux locaux de la télévision new tang dynasty et du journ

  • Le spectacle de Shen Yun à Hong-Kong annulé en raison d’un refus de visas

    Les organisateurs du spectacle de Shen Yun à Hong-Kong ont tenu une conférence de presse le 23 janvier 2010 pour protester contre les autorités de Hong-Kong qui aurait cédé aux pressions politiques de Beijing. (Li Ming/The Epoch Times)
    Les organisateurs du spectacle de Shen Yun à Hong-Kong ont tenu une conférence de presse le 23 janvier 2010 pour protester contre les autorités de Hong-Kong qui aurait cédé aux pressions politiques de Beijing. (Li Ming/The Epoch Times)

    HONG KONG- Les représentations de Shen Yun à Hong-Kong vont être annulées cette année suite au refus des autorités de Hong-Kong de délivrer des visas à six membres clés de l’équipe de production, ont annoncé les organisateurs locaux le 23 janvier à midi.

    Les personnalités publiques de Hong-Kong ont critiqué cette décision prétendant que c'était le résultat des pressions politiques faites par Pékin. Parmi les artistes de Shen Yun, il y a des pratiquants de Falun Gong, une pratique spirituelle interdite et persécutée en Chine. Certaines des performances contiennent des représentations artistiques de citoyens chinois se mettant debout pour en finir avec la persécution en Chine.

    Six jours avant le début du spectacle, prévu le 27 janvier, les Services de l'Immigration de Hong-Kong ont informé la compagnie que sept membres de la production se verraient refuser leur visa, en disant qu’ils pouvaient être remplacés à Hong-Kong par des ouvriers locaux. Plus tard, ils ont accordé le visa à un membre supplémentaire, après que l’organisateur ait demandé plusieurs fois une réévaluation.

    Kan Hung Cheung, un des porte-paroles des organisateurs, a fait remarquer que quatre de ces six membres de la production ont des rôles irremplaçables dans le spectacle comprenant l'éclairage, les effets sonores et le support technique. Leurs rôles étaient spécifiés dans leur demande de visa, a-t-il ajouté.

    «Avoir une équipe au complet est essentiel pour n'importe quelle compagnie des arts du spectacle. Cela tient du bon sens,» a dit M. Cheung. «Il est évident que les Services de l'Immigration ont refusé leur entrée parce que Beijing voulait nuire au spectacle.»

    Les organisateurs du spectacle, l'Association Falun Dafa de Hong-Kong, les bureaux locaux de la télévision New Tang Dynasty et du journal La Grande Époque, ont dit que le gouvernement de Hong-Kong devait «assumer les conséquences de leur décision». «Malheureusement le gouvernement de Hong-Kong a voulu coopérer avec le Parti communiste chinois pour annuler le spectacle,» a dit M. Cheung. «Nous protestons fortement contre cela.»

    Albert Ho Chun-yan, membre du Parti Démocrate de Hong-Kong et du conseil législatif, condamne les autorités de Hong-Kong pour ce qu'il croit être un alignement sur les ordres de Pékin avec la suppression de la liberté d'expression à Hong-Kong. Il a exigé une explication pour savoir comment était-il possible que la compagnie trouve des remplaçants à Hong-Kong en dix jours. Mais les Services de l'Immigration n'ont pas répondu.

    Indignation des membres de Conseil général

    Certains des membres des Conseils des différents quartiers de Hong-Kong avaient déjà acheté leurs billets pour Shen Yun et attendaient le spectacle avec impatience, ont-ils précisé.

    Chui Pak-Tai, un membre du Conseil général du district de Wong Tai Sin de Hong-Kong, a condamné le gouvernement de Hong-Kong dans les mêmes termes qu'Albert Ho. «Le gouvernement de Hong-Kong est si incompétent,» a-t-il dit. «Ils ont humilié Hong-Kong. Leurs sales combines sont juste épouvantables.»

    Le membre du Parti Démocrate du Conseil général du district de Sao Kung, Lam Wing-Yin, a dit qu’il se sentait concerné par l'indépendance de Hong-Kong vis-à-vis de la Chine, en voyant l'interférence de la politique dans ce cas.

    «La Chine avait promis que Hong-Kong resterait inchangée pendant 50 ans,» a-t-il dit en se référant au Pacte de 1997 entre la Grande-Bretagne et la Chine, quand Hong-Kong a été rendu aux autorités chinoises, ce qui stipulait que Hong-Kong resterait sous le système de gouvernance britannique pendant 50 ans. «Rien dans notre vie ne devrait avoir changé ici, y compris notre liberté, notre culture et nos arts,» a dit Lam. «C’est exactement grâce à cela que nous pouvons montrer que la Chine a fait des progrès et s’est ouverte et que Hong-Kong peut continuer à être un endroit unique au monde.»

    «Mais, malheureusement, au cours de la dernière décennie, Hong-Kong a subi trop de restrictions sur les questions politiques, culturelles et médiatiques,» a-t-il dit. «Tout cela fera finalement que Hong-Kong va se détériorer pour devenir une des villes régulières de la Chine.» Il a dit que la population de Hong- Kong devrait demander à la Chine de montrer des progrès significatifs quant à la préservation de la démocratie à Hong-Kong, de la liberté et des droits de l'homme.

    Un journaliste renommé exprime sa préoccupation

    Le journaliste senior bien connu, Ching Cheong, a dit que les actions du gouvernement de Hong-Kong étaient malheureuses. «Hong-Kong a été un endroit où le droit d’entrée et de sortie était protégé et la population de Hong-Kong devrait chérir une telle liberté,» a dit Ching, qui a été emprisonné pendant plus de trois ans en Chine pour avoir «révéler des secrets d'état» à Taïwan. «Je ne veux pas voir une telle liberté être remise en question par des pouvoirs politiques," a-t-il dit.

    M. Cheong recommande vivement aux citoyens de Hong-Kong de faire attention à cet incident.

    Tiré de La Grande Epoque: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Le-spectacle-de-Shen-Yun-a-Hong-Kong-annule-en-raison-dun-refus-de-visas.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu