Avertir le modérateur

le dictateur mao

  • Mao Tsé-Toung: l'histoire inconnue.

    Mao Zedong -- dit aussi Mao Tsé-Toung -- a tué pendant ses 27 ans de pouvoir quelque 70 millions de personnes, soit plus de monde que Hitler et Staline réunis et ce en temps de paix, selon la romancière d'origine chinoise Jung Chang et l'historien anglais Jon Halliday, auteurs de Mao, l'histoire inconnue, la dernière biographie consacrée au Grand Timonier chinois.
    Mao, l'histoire inconnue (éditions Gallimard), volumineux bilan des années Mao Zedong et fruit de plus de dix années d'enquête et de 20080519PHOWWW00050.jpgrecherches approfondies, accumule les témoignages et les chiffres tous plus accablants et effrayants les uns que les autres. Par exemple que pendant la seule campagne du "Grand bond en avant" (1959-1961), pas moins de 35 millions de Chinois moururent de faim, que trente mille procès de masse eurent lieu qui firent des millions de victimes fusillés en place publique à Pékin ou encore que l'auteur du célèbre Petit Livre rouge était prêt à sacrifier 300 millions de personnes (soit la moitié du peuple qu'il dirigeait) s'il le fallait pour mener la Chine au terme de sa grande marche vers le communisme.

    Les auteurs ne font pas dans la dentelle, dépeignant un Mao Zedong plus monstre cruel et despote totalitaire que révolutionnaire et théoricien politique au service du peuple et de la modernisation du pays. Selon eux le leader du Parti Communiste Chinois n'était mû ni par l'idéalisme ni par l'idéologie. Comme tout dictateur qui se respecte Mao Zedong ne poursuivait qu'un but: augmenter sans cesse son pouvoir et dominer le monde. Terreur et manipulation sont ses modes de gouvernance tant sur le peuple chinois qu'il méprisait que sur son entourage proche, épouses, enfants et maîtresses. Sadique, machiavélique, manipulateur, cynique, égocentrique, paranoïaque, mégalomane, cruel, sale et pervers, le personnage historique qui a régné pendant un quart du XXe siècle sur le dernier empire du monde en détenant un pouvoir absolu sur un quart de la population du globe n'a, sous la plume de Jung Chang et Jon Halliday, rien à envier à Néron. Leur portrait est une sorte de livre noir, de réquisitoire entièrement à charge contre le leader chinois dont ils retracent en le démythifiant le parcours depuis sa naissance dans la province du Hunan le 26 décembre 1893 jusqu'à son décès à Pékin le 9 septembre 1976, en passant par toutes les étapes de son adhésion au marxisme-léninisme, de la Longue Marche et de la Révolution culturelle. Chacune des nombreuses révélations de Mao: l'histoire inconnue dessine le portrait d'un monstre sanglant tel que l'Histoire n'en a jamais connu, même si ce champion toutes catégories en matière d'atrocités a longtemps fait illusion sous couvert idéologique, notamment en France pendant les années '60 et '70 où nombre d'intellectuels fascinés par la Révolution culturelle maoïste ont participé à la création de l'icône, de Jean-Paul Sartre à Jean-Luc Godard en passant surtout par toute une frange militante de la gauche "révolutionnaire" comme Philippe Sollers, Serge July, Gérard Miller, Alain Geismar, Alain Finkielkraut, André Glucksmann ou Bernard-Henri Lévy entre autres, pour la plupart devenus aujourd'hui de vieux barons réactionnaires et ultra-libéraux reconvertis dans les médias, la politique et/ou la littérature.


    normal_mao.jpgLa biographie de Jung Chang et Jon Halliday, publié en 2005 en Angleterre et aux États-Unis, est devenu un best-seller dans sa version originale. Très controversée, elle a lancé une polémique sur le rôle et la personnalité exacts de Mao Zedong. Si la plupart des historiens s'accordent pour reconnaître -- notamment depuis la publication d'ouvrages récents comme les Mémoires de Li Zhisui, La grande famine de Mao de Jasper Becker, Le livre noir du communisme d'un collectif d'historiens sous la direction de Stéphane Courtois ou encore le Mao Tsé-toung de Philip Short -- que l'ancien employé de bibliothèque amateur de poésie devenu en 1949 Grand Timonier de la République populaire de Chine n'est ni le héros révolutionnaire ni l'humaniste visionnaire de la radieuse imagerie romantique colportée par la propagande, plusieurs rappellent toutefois l'indéniable évolution de la Chine passée en quelques décennies d'un Moyen Âge féodal à l'ère moderne post-industrielle. On reproche aux auteurs de ne présenter, par ailleurs sur un ton de procureur par trop vindicatif et caricatural, que les côtés les plus sombres de la personnalité et de la politique menée par Mao Zedong, en évacuant tout ce qui pourrait présenter un aspect positif. Surtout on leur demande de fournir plus de précisions sur la documentation en partie anonyme et circonstancielle à la base de ce livre. En apparence puisée dans des fonds d'archives sérieux accessibles depuis peu à Moscou et à Pékin, et recoupée par des entretiens auprès des meilleurs sources (fille de Mao Zedong, proches employés, dirigeants politiques de l'époque, etc), les références citées semblent pour certains spécialistes nécessiter quelques vérifications avant d'être entérinées comme des documents fiables sur Mao Zedong et l'histoire de la Chine.
    Jung Chang, ancienne Garde rouge dans sa jeunesse, est née en Chine populaire en 1952. Elle a suivi des études d'anglais et a enseigné à l'Université de Sichuan avant de quitter la Chine en 1978 pour l'Angleterre, où elle y devint docteur en linguistique à l'université d'York. Elle est l'auteur d'un roman best-seller international, Les Cygnes sauvages (éditions Plon, 1992), qui raconte les souffrances d'une dynastie de femmes chinoises entre 1909 et 1978, inspirée par l'histoire de sa propre famille dont les membres ont été exécutés pendant la Révolution culturelle. Elle a épousé l'écrivain et historien Jon Halliday, professeur au King's Collège de Londres, co-auteur de Mao: l'histoire inconnue.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu