Avertir le modérateur

la grande famine

  • Les quatre pires campagnes politiques du Parti communiste chinois

    beijing-tam.jpgVoici un résumé des quatre plus brutales révolutions et persécutions qui se sont produites durant les 60 ans au pouvoir du Parti communiste chinois (PCC).

    Le Grand bond en avant et la Grande famine (1958 - 1962) :
    Bilan des morts : 40 millions

    Le Grand bond en avant était une campagne dans laquelle le Parti communiste chinois exigeait que tous les Chinois s’impliquent dans la production de l'acier, contraignant les fermiers à délaisser leurs champs. Ce fut un désastre économique majeur qui a mené à la Grande famine, une famine nationale qui a coûté plus de 40 millions de vies et qui, selon l’explication officielle, était un «désastre naturel de trois ans».

    M. Jiang, du canton de Xie, province de Shanxi, raconte : «Plusieurs petits villages ont été anéantis, là où les familles entières de fermiers sont mortes de faim […] Les gens mangeaient n’importe quoi. Il y avait des morts dans chaque famille. Les corps morts se trouvaient partout. Finalement, les gens ont commencé à manger des êtres humains, incluant ceux qui étaient vivants et des proches.»

    Lorsque les paysans étaient si affamés qu’ils subtilisaient des céréales dans les silos, le Parti communiste a ordonné de tirer sur la foule pour réprimer le pillage et a étiqueté les personnes tuées d’«éléments contre-révolutionnaires».

    La Révolution culturelle (1966 - 1976) :
    Bilan des morts : 7,73 millions

    La Révolution culturelle a été la pire période de frénésie gauchiste en Chine. Tuer était devenu un genre de compétition pour démontrer sa ferveur révolutionnaire, alors le massacre des «ennemis de classe» était extrêmement cruel et brutal. L’objectif de Mao Zedong était de reprendre le contrôle après l’échec du Grand bond en avant. C’était un exercice national sans précédent qui consistait à éliminer la nature humaine.

    Zhang Zhixin était une intellectuelle qui a été torturée à mort par le PCC pendant la Grande révolution culturelle pour avoir critiqué l’échec de Mao dans le Grand bond en avant et pour avoir dit la vérité ouvertement.

    Les gardiens de prison l’ont déshabillée à plusieurs reprises, ont menotté ses mains derrière le dos et l’ont jetée dans des cellules de prisonniers pour qu’elle soit violée collectivement jusqu’à ce qu’elle devienne folle. Les responsables de la prison craignaient qu’elle crie des slogans de protestation lors de son exécution, alors ils lui ont coupé la gorge avant de l’exécuter.

    Le massacre de la place Tiananmen (1989) :
    Bilan des morts : plus de 3000
    Le PCC a tiré sur les étudiants sur la place Tiananmen le 4 juin 1989 en réponse aux revendications démocratiques qui ont suivi la Révolution culturelle.

    C’était la première fois que l’armée du PCC tuait des civils en public afin de réprimer les griefs des gens quant à l’escroquerie, la corruption et la connivence entre les fonctionnaires et le milieu des affaires, ainsi que leurs demandes de liberté de presse, de parole et d’assemblée.

    Pendant le massacre de la place Tiananmen, afin d’inciter la haine entre l’armée et les civils, le PCC a même monté des scènes montrant des gens qui brûlaient des véhicules militaires et tuaient des soldats pour orchestrer la tragédie de l’Armée du peuple qui massacre le peuple.

    La persécution du Falun Gong (1999 à aujourd’hui) :
    Bilan des morts : inconnu

    La persécution du Falun Gong, une discipline spirituelle populaire en Chine, a commencé en juillet 1999 et continue à ce jour. Le dirigeant d'alors, Jiang Zemin, a donné trois ordres pour persécuter les pratiquants de Falun Gong : «Ruinez leur réputation, mettez-les en faillite financière, détruisez-les physiquement.»

    Les pratiquants ont été torturés et battus à mort, placés dans des hôpitaux psychiatriques et violés. Plusieurs ont été exécutés tandis que leurs organes étaient prélevés et vendus dans les hôpitaux de transplantation d’organes. On suspecte qu’à ce jour des dizaines de milliers de personnes ayant refusé de donner leur nom lors de leur arrestation illégale ont été tuées de cette façon.

    La pratiquante de Falun Gong, Gao Rongrong, a été emmenée par la police et emprisonnée dans un camp de travail. Le 7 mai 2004, elle a été torturée avec des matraques électriques pendant sept heures d’affilée. La torture a brûlé la peau de son visage, de sa tête et de son cou, et elle a enduré des brûlures sévères qui l’ont défigurée. Son visage, auparavant rayonnant, avait des cicatrices et des cloques, et ses cheveux étaient emmêlés de pus et de sang. Elle s’est enfuie, mais a été capturée et ensuite torturée à mort en mars 2005, à l’âge de 37 ans.

    Tiré de la Grande Epoque : http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Les-quatre-pires-campagnes-politiques-du-Parti-communiste-chinois.html
     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu