Avertir le modérateur

la fin parti communiste chinois

  • Le régime chinois harcèle les familles des artistes de Shen Yun

    Rappel à la fin du spectacle du Memorial Auditorium de Raleigh (US) (Edward Dai/The Epoch Times)
    Rappel à la fin du spectacle du Memorial Auditorium de Raleigh (US) (Edward Dai/The Epoch Times)

    WASHINGTON, D.C. - Depuis que le spectacle Shen Yun Performing Arts a été invité à se produire à Hong-Kong fin janvier, les autorités communistes chinoises ont harcelé les membres des familles des artistes en utilisant de nouvelles tactiques d’intimidation. Les familles vivant en Chine continentale de quelques-uns des interprètes ont subi des pressions les incitant à demander aux artistes de retourner en Chine Continentale et d’arrêter de se produire dans certaines régions.

    Shen Yun Performing Arts est une organisation à but non lucratif basée à New York, qui cherche à faire revivre la culture chinoise traditionnelle et à donner aux spectateurs une expérience unique de la beauté. Shen Yun a voyagé dans le monde entier depuis 2006 et leur performance a été appréciée par plus de 1,5 millions de spectateurs. La compagnie s'est produite à Taïwan et se produira à Hong-Kong pour la première fois à la fin du mois.

    Beaucoup d'interprètes de cette compagnie se sont inspirés du Falun Gong et certaines des performances du spectacle transmettent des messages d'espoir pour que la persécution du Falun Gong cesse en Chine. Déjà les années précédentes, le Parti communiste chinois (PCC) avait déployé des agents secrets pour intimider les spectateurs d’aller voir le spectacle. Les autorités ont aussi utilisé des stratégies diplomatiques et économiques, pour faire pression sur les sponsors afin qu’ils annulent leur partenariat avec le spectacle et avec la compagnie.

    Le chroniqueur Zhang Tianliang croit que malgré les tactiques du PCC, la rapide croissance de Shen Yun et les critiques dithyrambiques qu’il a reçues à l'échelle mondiale ces dernières années, ont laissé le régime chinois impuissant. Selon Zhang, puisque les artistes sont à l'étranger, le PCC a choisi de harceler les membres de leurs familles qui résident en Chine continentale.

    Yang Sen, le porte-parole de l'Association Falun Dafa du Midwest des Etats-Unis, croit qu'ils ont recouru à cette tactique, pris de panique. Il a ajouté que l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin et le bureau 610 créé pour persécuter Falun Gong, savent que leurs jours sont comptés et ils ont peur que leurs crimes soient exposés à la communauté internationale.

    «Nous voulons avertir les criminels que cela n'a pas d'importance du temps que cela prendra ou de l’endroit où ils iront se cacher, ils passeront devant la justice», a dit Yang.

    Des agents spéciaux ont été envoyés pour menacer les frères et sœurs de l’artiste Wang Lin (pseudonyme). En 2005, la police a essayé d'intimider le frère de Wang d'arrêter de pratiquer le Falun Gong, alors qu'il était malade. Quelque temps après, il est décédé à l'âge de 50 ans. Il a été rapporté que trois personnes qui prétendaient être du Comité local des Affaires Politiques et Législatif, sont allées rendre visite à la sœur de Wang pour le persuader de retourner en Chine.

    Selon Wang, les visiteurs ont dit à sa sœur qu'ils savaient qu'elle était une activiste, bien connue dans la communauté du Falun Gong et qu’elle recevait même des programmes d’une station de télévision du Falun Gong. Ils ont dit qu’ils voulaient que Wang retourne en Chine pour avoir avec lui «une bonne discussion».

    «Au téléphone, je pouvais voir que ma sœur était vraiment effrayée parce qu'elle savait que notre appel était écouté. Elle n'a pas osé me dire plus de détails», a déclaré Wang.

    La police a aussi demandé aux parents de l’artiste Chen Li (pseudonyme) de la persuader de retourner en Chine. Selon Chen, les autorités ont harcelé continuellement ses parents âgés et leur ont ordonné de leur communiquer des informations sur les endroits où elle allait se produire. Elle pense aussi que leurs conversations sont écoutées, parce que les autorités ont demandé à ses parents d'utiliser une carte à puce qu’ils leur ont donnée pour l’appeler. Quand Chen a appelé ses parents lorsque le spectacle est passé il y a quelques jours à San José en Californie, elle a senti que ses parents montraient un intérêt inhabituel à la prochaine performance de Hong-Kong.

    Les autorités chinoises ont aussi menacé les membres de la famille de l'artiste Xu Liang (pseudonyme) depuis décembre 2009. Il a été rapporté que les membres âgés de la famille de Xu ont été interrogés par des agents spéciaux pendant un jour entier, pour avoir des informations sur l’hôtel dans lequel Xu logera pendant les performances à Hong-Kong et à Macao. Des agents ont été envoyés le jour suivant pour les forcer à écrire une déclaration garantissant que Xu ne se produira pas à Hong-Kong, Macao ou Taïwan. Les autorités les ont menacés en disant que si Xu entrait à Hong-Kong, la police de la Sécurité Nationale les emmènera sur place pour les forcer à faire rentrer Xu en Chine continentale.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Le-regime-chinois-harcele-les-familles-des-artistes-de-Shen-Yun.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu