Avertir le modérateur

la chine accusée de crimes contre l'humanité et de génocide

  • "Les décisions de justice étrangères favorables au mouvement Falun Gong nuisent aux relations entre la Chine et ces pays" selon le Ministère des Affaires étrangères chinois

    Après une enquête de quatre ans, le juge Octavio Aaroz de Lamadrid de la cour fédérale d’Argentine a pris, le 17 décembre 2009, une décision historique. Il a émis des mandats d’arrêts contre l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), Jiang Zemin et Luo Gan, ancien responsable du Bureau 610, pour leur rôle dans la persécution de Falun Gong. Les deux hauts fonctionnaires du PCC ont été accusés de crimes contre l’humanité. Le juge Lamadrid a ordonné au département Interpol de la police fédérale argentine de procéder à l’arrestation.

    Dans un document légal de 142 pages, le juge a évalué minutieusement la persécution des pratiquants de Falun Gong, en Chine, par le PCC et le rôle joué par Jiang et Luo.

    Le juge Lamadrid a expliqué dans sa décision que la ‘’stratégie de génocide qui a été ourdie a englobé toutes sortes d’actions, avec un total mépris pour la vie et la dignité humaine. La fin visée—l’éradication de Falun Gong—a justifié tous les moyens utilisés. Ainsi, les supplices, la torture, les disparitions, les décès, le lavage de cerveau, la torture psychologique ont été le lot quotidien de ses pratiquants.’’

    Le PCC a recouru à toutes sortes de moyens pour interférer avec le cas, y compris exercer des pressions sur les avocats des plaignants, mais toutes ses tentatives ont échoué à empêcher le déroulement de la procédure. Le juge Lamadrid a passé quatre ans à enquêter et collecter des preuves, puis, a pris la décision d’ordonner l’arrestation de Jiang et Luo et de les mener devant les tribunaux.

    Cette décision du juge argentin suit une décision similaire en Espagne, du mois dernier, où cinq hauts dirigeants communistes ont été mis en accusation pour leur rôle dans la persécution de Falun Gong, par le tribunal national d’Espagne.

    Reuters rendait compte hier de la réaction du Ministère des affaires Étrangères chinois dans un article intitulé "La décision argentine sur Falun Gong nuit aux relations" dont voici des extraits.

    "Les décisions de justice étrangères favorables au mouvement spiritualiste Falun Gong nuisent aux relations entre la Chine et ces pays, a déclaré jeudi le ministère des Affaires étrangères. Ces commentaires interviennent au lendemain de la demande d'un juge argentin d'un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ancien président Jiang Zemin, soupçonné de torture et génocide des membres de Falun Gong,.."

    "La stratégie de Falun Gong d'utiliser les procédures de tribunaux étrangers pour lancer de fausses accusations nuit aux relations de la Chine avec les pays concernés, et ce complot de fausses accusations ne peut marcher", a dit dans une réponse faxée à Reuters la porte parole du ministère des affaires étrangères Jiang Yu....

    Jiang Zemin dirigeait la Chine lorsque Falun Gong a mobilisé des milliers de fidèles pour une marche silencieuse inattendue devant les bureaux du gouvernement, en avril 1999. Quelques mois plus tard, les autorités ont lancé une vaste campagne contre le mouvement, contraint à la clandestinité et à l'exil. Plusieurs milliers de Chinois ont été emprisonnés depuis l'interdiction de Falun Gong, dont plus de 3.200 sont morts selon le Falun Dafa Information Center...

    Lire l'article en entier à http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-41254175@7-291,0.html

     

    Tiré de: http://www.fr.clearharmony.net/articles/200912/48915.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu