Avertir le modérateur

l’ambassade de chine à paris

  • Histoire du Falun Dafa: Développement en Chine, apparition en Europe (2)

    Suite de cet article.

    Li HongZhi Suède 1995.jpg

    1995-1996 : Développement en Chine, apparition en Europe

    Début 1995, l’Ambassade de Chine à Paris annonçait l’invitation d’un « grand maître de Qigong », qui donnerait à l’Ambassade des conférences pour les citoyens chinois « Outre-mer ».

    Monsieur Li, invité officiellement par l’Ambassade, vint à Paris une première fois au début du mois de mars 1995. Il fut invité à déjeuner par l’Ambassadeur, qui le conduisit ensuite aux services culturels de l’Ambassade et assista lui-même à la conférence ; celle-ci rassembla une centaine de personnes, principalement des français d’origine chinoise, des diplomates, et le personnel de l’Ambassade. Au mois d’avril 1995, les conférences étaient données en Suède, dans la ville de Göteborg, pour un public cette fois-ci essentiellement occidental (photographie ci-dessous). Par la suite, Monsieur Li revint à Paris donner d’autres conférences. Il alla également aux Etats-Unis, en Australie, et en Allemagne.

    En Chine, les premières tensions apparurent en 1996. L’Institut Chinois de Recherche sur le Qigong acceptait très mal qu’après deux années de stages au plus bas prix, et alors que sa popularité était au plus haut, monsieur Li ait décidé de cesser définitivement ses enseignements publics ; cette institution exerçait donc diverses pressions pour que des stages payants soient organisés, ce qui fit décider à Li Hongzhi d’en retirer le Falungong.

    Li Hongzhi avait, à la fin de 1994, consigné le contenu de ses conférences dans un livre, Zhuan Falun, qui devint rapidement un best-seller en Chine, et permit à un plus grand nombre de Chinois, en particulier dans les régions rurales d’avoir accès à la pratique de Falungong. Les années 1995 et 1996 furent donc, alors même que Li Hongzhi était rarement en Chine, des années de croissance phénoménale du nombre de pratiquants de Falun Gong, le chiffre approchant rapidement la dizaine de millions.

    A cette époque, monsieur Li avait encore son domicile dans la ville de Changchun, mais ne rencontrait plus que rarement ses élèves, devenus trop nombreux pour qu’une rencontre ne provoque pas de troubles liés à l’affluence d’un grand nombre de personnes.

    Lire la suite: http://www.infofalungong.net/Historique/pages/Chapitre_II.html

  • Un journaliste de TéléSud à propos de Shen Yun en France

    Journaliste tele sud 07 02 10.jpgParis- le 29 janvier 2010. Elie Smith, journaliste de TéléSud, lors d’une manifestation pour dénoncer les méthodes du parti communiste chinois pour interférer avec le spectacle culturel chinois Shen Yun à Hong Kong et à Lyon en France, à côté de l’ambassade de Chine à Paris.

    Que pensez-vous du fait que le parti communiste chinois cherche à interférer avec le spectacle Shen Yun à Hong Kong, en Europe et récemment à Lyon en France ?

    Je pense que c’est inadmissible de la part d’un régime comme la république communiste de Chine d’essayer à chaque fois de nuire à la liberté d’expression. Je pense que le régime chinois fait aussi cela par la faute des pays occidentaux, la France, les Etats Unis et les autres, qui priment le commerce sur la liberté d’expression. Les pays occidentaux, qui à chaque fois parlent de liberté et de démocratie, sont dans les faits plus mercantiles que défenseurs de ces droits.

    Ce spectacle Shen Yun est extraordinaire car il retrace l’histoire de toutes les dynasties chinoises. Je ne comprends pas pourquoi le régime chinois qui prétend défendre la Chine en profondeur, serait contre un spectacle qui parle de la gloire de la Chine, et pas uniquement de la Chine mais de l’humanité toute entière.

    En tant que personne aimant la liberté, je ne trouve pas normal qu’un tel pays, qui veut prétendre être un jour un pays important à l’échelle internationale, puisse être un régime dictatorial. C’est dangereux même pour Hong Kong, qui est une enclave de liberté au sein de la Chine, car on voit, 13 ans après le pacte conclut avec l’Angleterre, Hong Kong devenir un pays communiste, dictatorial où les lois sont bafouées.

    Voilà le soutien que je donne, je crois que le peuple chinois doit se lever et savoir que la liberté n’a pas de prix. Il faut aussi que la France soit courageuse pour soutenir la liberté dans ces régimes dictatoriaux.

    Écrit par Laurent Gey

    Propos recueillis par Sound of Hope

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu