Avertir le modérateur

l’éthique familiale

  • La longue tradition de la culture chinoise est basée sur la croyance et la vertu

    image002.jpgLa culture authentique de la nation chinoise a commencé il y a environ 5 000 ans avec le légendaire empereur Huang, considéré comme le premier ancêtre du peuple chinois. En fait, l’empereur Huang est reconnu pour avoir fondé le taoïsme – aussi connu sous le nom de l’école de pensée Huang-Lao (Lao Tseu). La profonde influence du taoïsme sur le confucianisme est perceptible dans les paroles confucéennes : « Rechercher le Tao, se conformer à la vertu, s’en tenir à la bienveillance, et s'immerger dans les arts » ; « si quelqu'un entend le Tao le matin, il peut mourir sans regret le soir ». Un des plus importants classiques chinois, le Livre des Mutations (I Ching), est une compilation de notes sur le ciel et la terre, le yin et le yang, les changements cosmiques, l’ascension sociale et le déclin, et les lois de la vie humaine. Le pouvoir prophétique de ce livre a surpassé de loin ce que la science moderne peut concevoir. En plus du taoïsme et du confucianisme, le bouddhisme, en particulier le bouddhisme zen, a eu une subtile mais profonde influence sur les intellectuels chinois.

    Le confucianisme est la partie de la culture traditionnelle chinoise qui se concentre sur « l’entrée dans le monde humain ». Il mettait l’accent sur une éthique basée sur la famille dans laquelle la piété filiale jouait un rôle très important, enseignant que toute bonté commence par la piété filiale. Confucius prônait « bienveillance, droiture, bienséance, sagesse et fidélité » mais il a dit aussi : « La piété filiale et l’amour fraternel ne sont-ils pas les racines de la bonté ? »

    L’éthique familiale peut naturellement être appliquée pour guider la morale sociale. La piété filiale peut aussi être appliquée à la loyauté envers le monarque. On dit qu’« il est rare que quelqu'un ayant de la piété filiale offense ceux d'en haut ». L’amour fraternel peut aussi s’appliquer à la loyauté envers les amis. Les confucéens croient que dans une famille, un père devrait être bon, un fils dévoué, un frère aîné amical, et un frère cadet respectueux. Ici, la bonté paternelle peut aussi s’appliquer à la bonté d’un empereur envers ses subordonnés. Tant que les traditions d’une famille peuvent être maintenues, la moralité sociale peut naturellement perdurer. « Se cultiver soi-même, réguler sa propre famille, gouverner justement son propre Etat et offrir tranquillité et bonheur à tout le royaume . »

    Le bouddhisme et le taoïsme, par contre, sont la partie de la culture chinoise qui se concentre sur « la sortie du monde séculaire », guidant les gens dans leur2004-05-19-painting-foen_copy1.jpg élévation spirituelle. L’influence du bouddhisme et du taoïsme se reflétait dans tous les aspects de la vie du peuple chinois. Les pratiques profondément enracinées dans le taoïsme incluent la médecine chinoise, le qigong, la géomancie (Feng Shui) et la divination. Ces pratiques, ainsi que les conceptions bouddhistes du royaume des cieux et de l’enfer, la récompense karmique du bien et la rétribution du mal, ont, en synergie avec l'éthique confucéenne, formé le noyau de la culture traditionnelle chinoise.

    Les croyances du confucianisme, du bouddhisme et du taoïsme ont offert au peuple chinois un système moral très stable, immuable, « aussi longtemps que le ciel demeure ». Ce système éthique a donné la base d’une stabilité durable, de la paix et de l’harmonie dans la société.

    La moralité relève du monde spirituel, donc elle est souvent conceptuelle. La culture exprime un tel système abstrait de moralité en un langage qui peut être communément compris.

    Prenez les Quatre classiques chinois, qui sont les quatre romans les plus connus de la culture chinoise, pour exemple. Le Pèlerinage d’Occident est un conte mythique. Le Rêve dans le pavillon rouge commence avec un dialogue entre une roche vivante, la divinité de l’espace infini et le Tao du temps illimité, sur la falaise sans fond de la montagne de la grande perte – ce dialogue donne les repères pour le drame humain qui se déroule dans le roman. Au bord de l'eau commence avec un conte sur Hong Taiwei, responsable des affaires militaires, qui avait par mégarde libéré 108 démons. Cette légende explique l’origine des 108 « militants des prouesses hors-la-loi ». Les Trois royaumes commence avec un avertissement céleste à propos d’un désastre, laissant présager la conclusion inéluctable de la volonté divine : « Les affaires du monde affluent en un flot continu, un destin déterminé par le ciel, dont la portée est infinie, met fin à tout ». D’autres histoires célèbres, comme L’Histoire des Zhou orientaux et L'histoire de Yue Fei , commencent avec des légendes similaires.

    2008-09-12-350.0.1.0.16777215.0.stories.large.2008.09.11.portrait_of_the_qianlong_emperor_in_court_dress.jpgL’utilisation des mythes par ces conteurs n’était pas une coïncidence, mais un reflet de la philosophie fondamentale des intellectuels chinois relevant de la nature et des humains – une contemplation de l’origine divine de la vie humaine. Ces contes ont eu une si profonde influence sur l’esprit chinois que leurs personnages ont été utilisés pour exprimer des caractéristiques de certaines valeurs morales. En parlant du concept de « droiture » par exemple, les gens pensent à Guan Yu (160-219) des Trois Royaumes – ils pensent à comment son sens de l’honnêteté a transcendé les nuages et atteint le ciel, comment sa loyauté inébranlable envers son supérieur Liu Bei lui a valu le respect, même auprès de ses ennemis, comment sa bravoure dans la bataille a prévalu dans les conditions les plus dangereuses, et même dans sa défaite finale dans une bataille près de la ville de Mai, et finalement, devenu divinité, à l’entretien qu’il a avec son fils. En parlant de « loyauté », les gens pensent naturellement à Yue Fei (1103-1141), grand général de la dynastie Song qui servit son pays avec une intégrité et une loyauté sans réserve, et à Zhuge Liang (181-234), premier ministre de l’Etat de Shu durant la période des Trois royaumes, qui « se donna entièrement jusqu’à ce que son cœur cesse de battre ».

    Le panégyrique de la loyauté et de la droiture appartenant à la culture traditionnelle chinoise a été entièrement élaboré dans les histoires pittoresques de ces écrivains. Les valeurs morales abstraites qu’elles épousent ont été rendues spécifiques et se sont incarnées dans des expressions culturelles.

    2006-5-11-fo-paiting.jpgLe taoïsme met l’accent sur l’authenticité, le bouddhisme met l’accent sur la compassion, et le confucianisme valorise la loyauté, la tolérance, la bienveillance et la droiture. « Si leurs formes diffèrent, leurs objectifs sont les mêmes… tous encouragent les gens à retourner à la bonté . » Ce sont les aspects les plus précieux de la culture traditionnelle chinoise basés sur les croyances dans le confucianisme, le bouddhisme et le taoïsme.

    La culture traditionnelle chinoise a enseigné aux gens d’importants concepts et principes, tel que le ciel, le Tao, Dieu, Bouddha, le destin, l’affinité prédestinée, la bienveillance, la droiture, la bienséance, la sagesse, la fidélité, l’honnêteté, le sens de la honte, la loyauté, la piété filiale, la dignité, etc. Beaucoup de Chinois sont peut-être illettrés mais les pièces de théâtre et les opéras traditionnels, à travers lesquels ils apprennent la moralité traditionnelle, leur sont familières. Ces formes culturelles ont été extrêmement importantes dans la transmission de la tradition chinoise. Alors, la destruction de la culture traditionnelle chinoise par le PCC est évidemment une attaque directe à la moralité chinoise et détruit la base de la paix et de l’harmonie dans la société

    Tiré des 9 commentaires sur parti communiste chinois: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/Comment-le-Parti-communiste-chinois-a-detruit-la-culture-traditionnelle.html

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu