Avertir le modérateur

jouets fabriqués en chine

  • Le vrai prix des jouets Dysney

    Conditions de travail en Chine.jpg

    Plusieurs années après les premières révélations de violations des droits chez les sous-traitants de Disney en Chine, une nouvelle enquête du China Labor Watch (CLW) épingle à nouveau le n°1 du divertissement. Heures de travail interminables, salaires de misère, travail d’enfants… Disney se soucie toujours aussi peu du sort de celles et ceux qui fabriquent ses jouets à l’autre bout du monde. Alors que les Français-es s’apprêtent à offrir à leurs enfants les jouets qui les font rêver, le CLW fait appel à notre solidarité pour demander à la multinationale d’assurer des conditions de travail décentes aux ouvriers-ères qui fabriquent ses jouets et de mettre fin au travail des enfants.

    Le China Labor Watch a enquêté cet été chez deux sous-traitants de Disney en Chine : Hengtai Factory et Champion Crown Industries, situés dans la ville industrielle de Shenzhen dans le Sud-Est de la Chine. Les résultats de cette enquête, consignés dans un rapport publié en novembre, mettent en lumière de graves violations des droits des travailleurs-ses.

    Travail d’enfants

    L’usine de Champion Crown prétend qu’elle n’emploie que des ouvriers-èresde plus de 18 ans. Mais en réalité, nombre d’entre eux-elles ont entre 16 et 18 ans et certain-e-s ont même moins de 16 ans, l’âge minimum légal pour travailler en Chine. Une enquêtrice du CLW a ainsi rencontré une jeune collégienne qui avait été embauchée pour l’été. L’usine de Hengtai dit également n’embaucher que des ouvriers-ères de plus de 16 ans. Or non seulement certains-es ont moins que cet âge, mais ils-elles sont soumis-es à la même cadence de travail que les autres.

    Heures de travail excessives

    À Champion Crown, pendant la saison haute, lorsque les commandes de jouets affluent, les ouvriers-ères sont contraint-e-s de travailler sept jours par semaine. Les heures supplémentaires sont obligatoires et les travailleurs-ses doivent souvent travailler de nuit. Les ouvriers-ères sont constamment sous pression pour honorer les commandes et les objectifs de production imposés par la direction. L’enquêtrice du CLW explique que la direction exerce une pression constante sur les travailleurs-ses pour qu’ils-elles soient plus productifs. « Selon mes calculs, chacun-e devrait fabriquer une unité en 7 secondes. Celles ou ceux d’entre vous qui traînassent se reconnaîtront ! » leur a ainsi lancé un contremaitre.

    [...]

    Lire la suite et signer l'appel sur: http://www.peuples-solidaires.org/343-chine-le-vrai-prix-des-jouets-disney/

  • Jouets toxiques en provenance de Chine : enquête de 60 millions de consommateurs

    085ebbec4e5bc8d8f79481dbf896267a.jpg

    Attention si vous achetez des jouets pour vos enfants pour Noël ! Le magazine « 60 millions de consommateurs » avertit que certains jouets contiennent des produits toxiques. En ligne de mire, les produits d’origine chinoise (mais ce n’est pas un scoop : on a déjà vu ça avec des fauteuils de Conforama) mais aussi d’autres origines. En tout cas, les jouets ont été passés au crible et l’on noterait beaucoup trop de substances chimiques « potentiellement dangereuses » notamment dans les jouets en plastique, ceux en bois, les peluches mais aussi les poupées, maquillages et tatouages dont les petites filles raffolent. Des peintures ne seraient pas réglementaires. De quoi donner des sueurs froides aux parents et grands-parents qui veulent choyer leurs chérubins !

    Selon « 60 millions de consommateurs », près de la moitié des jouets étudiés présenteraient des dangers potentiels (30 jouets sur 66). Les produits chimiques retrouvés portent les doux noms de « phtalates » ou de « formalaldéhyde », des produits pointés du doigt par, non seulement la réglementation européenne, mais aussi par différentes études scientifiques. Car certains phtalates peuvent entraîner une perturbation dans le système de reproduction tandis que les formalaldéhydes sont considérés comme cancérogènes… Pire ou pas, « 60 millions de consommateurs » a aussi trouvé des métaux lourds très dangereux pour la santé comme de l’antimoine, de l’arsenic du plomb, du mercure, etc.

    Il faut donc se méfier particulièrement des coffrets de maquillage… Même si le magazine « 60 millions de consommateurs » ne veut pas être trop alarmiste, le mal est fait et les familles sont priées de bien lire les étiquettes avant d’acheter un jouet pour Noël. Seules les peluches et petits doudous seraient relativement épargnés bien que certains modèles soient à vérifier, notamment en ce qui concerne la bonne accroche des yeux et du nez, qui, en se détachant trop facilement, pourraient être absorbés par les plus petits…
    Bref, « 60 millions de consommateurs » demande une clarification sur le système de réglementation ainsi que des contrôles d’officines indépendantes qui seraient plus nombreux… En attendant… Lisez bien les étiquettes et soyez prudents !

    Tiré de Web Libre.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu