Avertir le modérateur

jo pékin

  • Les jeux sont terminés, la persécution continue Partie 3

    Suite et dernière partie de l'article du vendredi 24 octobre

    "Les détenus sont également transformés en esclaves et travaillent 15-20 heures par jour. Dans la cellule où ils dorment et défèquent, ils enveloppent des baguettes jetables pour l'exportation. Si les baguettes tombent par terre, ils doivent les envelopper de toute façon.

    Les autres font du travail forcé à l'extérieur. En creusant des roches dans la province du Yunnan, la tête rasée de Wang Xiaohua a été rapidement brûlée. « Dès que je touchais l’endroit brûlé, je touchais du pus, et quand il a séché, il est devenu jaune. Ma tête entière a été brûlée au point de s'infecter, » nous a déclaré Wang. « Mais personne ne s'est inquiété ; si vous mourez, vous mourez. »

    Il y a pire, des preuves croissantes suggèrent que ces prisonniers sont des candidats pour des donations forcées de leurs reins, leur foie, leur cœur et leurs cornées. Pendant des années, nous avons entendu que les organes de l'industrie des greffes en Chine viennent des prisonniers exécutés. Maintenant, nous savons qu'ils viennent également des prisonniers de Falun Gong emprisonnés pour leur croyance.

    Ainsi, qu'arrivera-t il aux milliers de chinois inconnus arrêtés avant les Jeux ? Beaucoup dépendra de nous. Nous avons été plutôt silencieux quand ils ont été arrêtés. Maintenant, nous avons l'occasion de nous rattraper.

    Les chefs du parti attendent pour voir ce que nous allons faire. Ils espèrent que nous sommes trop préoccupés par les élections et les crises économiques pour nous inquiéter d’eux. Ils espèrent que nous nous censurerons nous-mêmes par crainte de perdre l'accès à la Chine. Ils espèrent que le découragement suite à nos propres échecs des droits de l'homme nous poussera à balayer dans nos cours pour toujours, même quand nous entendrons le voisin assassiner ses enfants.

    Mais si les chefs d'état, les docteurs, les intellectuels, les maires, les chefs d'entreprises et nous tous qui avons des interactions collégiales avec les chinois, si nous utilisons chaque occasion pour soulever la question de fermer le système de goulag de la Chine, nous pourrons faire la différence. Les chefs du parti craignent la pression internationale et nous devons faire en sorte qu'ils l'entendent. Des milliers de vie dépendent de nous."

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu