Avertir le modérateur

jeunesse

  • La médecine chinoise et la longévité

    longévité, médecine chinoise, traditionnelle, gingembre, corps, esprit, vieillesse, jeunesse, vie équilibrée

    Le corps humain vu selon la médecine chinoise et la médecine occidentale.

    Un petit déjeuner de qualité, un souper léger, manger à 70 % de sa faim aux trois repas préviennent les maladies. Selon un dicton chinois, manger léger, se laver le visage à l'eau froide et prendre des bains de pieds chauds aident à maintenir une bonne santé. Cao Yanjian, un expert en longévité de la période de la dynastie des Qing (1644_1911), disait: « Il est essentiel que les personnes âgées maintiennent un estomac en bon état.»


    Un corps sain dans un esprit sain
    Ainsi si une personne âgée sent que son estomac est toujours ballonné avec des renvois ou une mauvaise digestion quand elle consomme un peu d’aliment froid, elle  peut manger du gingembre avec du porridge. elle peut aussi, après les repas,  consommer du miel et du gingembre. L’état de son estomac va s'améliorer au fil du temps.

    Face à une situation précoce de refroidissement ou de fièvre, boire un brouet de gingembre et manger du porridge chaud peut interrompre  la maladie. Mais s’il n’y a pas d’amélioration, il faut consulter un médecin.

    Un esprit actif peut prévenir le vieillissement du cerveau. En effet, des activités comme : jouer aux échecs, aux jeux de société, peindre, faire de la calligraphie, du jardinage, lire,  s’intéresser à la poésie, chanter et danser, peuvent prévenir la sénilité. La vie après la retraite est une autre étape de la vie. C’est l’occasion de s’adonner aux activités mises de côté par manque de temps ou de carrière active. Car faire ce que l'on aime est un des ingrédients  secret pour le bonheur.


    Un véritable trésor : une vie équilibrée et la joie au cœur
    Avoir une vie équilibrée est aussi important pour garder une bonne santé. Pour cela, il faut avoir des activités  quotidiennes et de l’autodiscipline. Dormir moins au printemps et en été et plus en automne et en hiver. Avant d'aller dormir, se laver les pieds avec de l'eau chaude. Les hommes peuvent dormir sur le côté droit. Il faut être attentif aux changements climatiques pour adapter ses vêtements aux différences de température. Cela permet d’éviter des refroidissements car il est préférable de prévenir la maladie plutôt que de prendre des médicaments.


    Le cœur gai, car il vaut mieux être magnanime et content de sa situation. En effet, les émotions sont une source de maladie. Être bénévole et moins se soucier de la renommée et de la richesse sont des attitudes   qui favorisent une meilleure santé. L'anxiété et les soucis  sont néfastes. La meilleure façon d'être en bonne santé est d'avoir un esprit ouvert, d’être optimiste et joyeux tous les jours. De même est il indispensable d’éviter de vivre dans les souvenirs du passé ou de s’inquiéter pour l'avenir. Bien faire dans le présent est un véritable trésor.


    Li Shiyi est  médecin en médecine traditionnelle chinoise

    Tiré de:http://www.epochtimes.fr/front/9/11/30/n3502182.htm

  • Chine: des témoignages de la Révolution Culturelle commencent à apparaître

    Révolution culturelle, Chine, Mao, manipuler, foule, prolétariat, propagande, lutte des classes, endoctrinement, intellectuel, chinois, jeunesse, garde rouge

    Ces images de propagande d'un peuple acclamant Mao étaient omniprésentes en Chine pendant la Révolution Culturelle pour endoctriner la jeunesse à renverser tous ceux qui critiquaient le régime.

    Aujourdh'ui dans Le Parisien

    "En 1970, Zhang Hongbing, adolescent chinois radicalisé par la Révolution culturelle, avait dénoncé sa mère aux autorités. Quatre décennies après l'exécution de celle-ci, il a raconté publiquement cet épisode douloureux et exprimé son remords.
    Outre la sienne, une poignée de confessions d'acteurs de la Révolution culturelle ont récemment brisé le relatif silence qui entoure en Chine les atrocités de cette décennie de chaos (1966-1976) de l'histoire nationale.

     "Tout le monde était entraîné par le mouvement, et vous ne pouviez pas y échapper même si vous le vouliez. Toute forme de gentillesse ou de beauté en moi était complètement et irrémédiablement +formatée+", a expliqué Zhang Hongbing au quotidien Beijing News, dans un entretien publié le 7 août.

    Zhang avait accusé sa mère d'avoir critiqué Mao; des militaires étaient alors venus la chercher à son domicile et l'avaient emmenée après l'avoir brutalisée. Elle avait été exécutée deux mois plus tard.
    Plusieurs années après la fin de la Révolution culturelle, un tribunal de la province de l'Anhui (centre-est), où se sont déroulés les faits, a désavoué cette condamnation, et Zhang a commencé à reconsidérer son geste.
    "Je ne me le pardonnerai jamais", confie-t-il aujourd'hui.
    Lancée par , alors contesté à la du régime, la "grande Révolution culturelle prolétarienne" avait permis au Grand Timonier d'éliminer toute forme d'opposition et de conforter son pouvoir personnel.
    Dans un climat d'anarchie débouchant sur des violences généralisées, la jeunesse avait été mobilisée au sein d'unités de Gardes rouges invitées à réprimer toute inclinaison à l'embourgeoisement, traînant voisins, parents et intellectuels à des "séances d'autocritique" et vandalisant leurs domiciles.
    Beaucoup des personnes ciblées furent emprisonnées, tuées, ou conduites au , et si aucun chiffre officiel n'a été publié, un historien occidental évoque 500.000 morts pour la seule année de 1967.
    D'autres témoignages sont apparus ces derniers mois, souvent de la part d'adolescents de l'époque devenus sexagénaires.
    Wen Qingfu, de la province du Hunan (centre), a raconté en juin dernier avoir, sur ordre, dévasté la maison d'un professeur, dont le fils était pourtant l'un de ses compagnons de jeu.
    "Quand les gens vieillissent, ils regardent en arrière et réfléchissent (...) Si je n'avais pas présenté mes excuses maintenant, il aurait été trop tard", a-t-il déclaré à un journal local.
    Dans une lettre ouverte, la fille de sa victime lui a accordé un pardon au nom de sa mère à la santé précaire: "Vous pouvez cesser de culpabiliser", a-t-elle écrit. "

    Lire la suite sur: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/chine-resurgence-de-temoignages-sur-la-revolution-culturelle-12-08-2013-3047439.php

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu