Avertir le modérateur

inde

  • De tous premiers vestiges de la vie du Bouddha découverts dans le temple Maya Devi, à Lumbini, Népal

    Chine, histoire, bouddha, Inde, méditation, Lumbini, naissance, archéologie, Inde

    Des archéologues au Népal ont mis à jour une structure située sur le lieu de naissance du Bouddha et remontant au sixième siècle av.J.C.

    La période de la vie du Bouddha a été jusque-là établie au 3ème siècle av.J.C ou plus tard d’après les écritures et d’autres structures sur le site. L'emplacement du site excavé se trouvait à l’intérieur du Temple Maya Devi à Lumbini, depuis longtemps identifié comme étant le lieu de naissance de Siddharta Gautama, simplement connu comme étant le "Boudha".

    Les archéologues ont mis à jour des vestiges d’une structure d’un bois inconnu sous une série de temples de brique. Le professeur Robin Coningham, chercheur principal du Département d’Archéologie de l’Université de Durham a expliqué aux Presses universitaires de Durham : On sait très peu de chose concernant la vie du Bouddha si ce n’est à travers la tradition orale et des textes ultérieurs. Certains érudits ont maintenu que le Bouddha était né au 3ème siècle av.J.C.”

    La découverte contribue à une meilleure compréhension des premiers développements du Bouddhisme, des débuts de la vie du Bouddha, ainsi que de l’importance spirituelle de Lumbini.

    D’anciennes racines d’arbre ont été découvertes dans le temple, remontant aussi au 6ème siècle av.J.C. Ces racines correspondent au récit décrivant la naissance de Bouddha dont la Reine Maya Devi aurait accouché en se tenant à la branche d’un arbre dans le Jardin de Lumbini.

    La datation du sanctuaire de bois et de la structure de brique au-dessus, a été faite en utilisant des techniques de mesure des radiations – des fragments de charbon de bois et des grains de sable ont été examinés en utilisant le radiocarbone et des techniques de luminescence optiquement stimulées. La naissance du Bouddha a souvent été un sujet de débat entre lettrés et historiens s’agissant de l’époque et du lieu.

    Lumbini n’est pas le seul endroit possible pour la naissance du Bouddha. Certains disent aussi qu’il a pu naître à Odisha, en Inde. De nombreux Bouddhistes ont fait des pèlerinages à Lumbini, y compris l’Empereur Asoka, le roi Indien promoteur du Bouddhisme, en 249 av.J.C. Lors de sa visite, Asoka a érigé un pilier de grès – une colonne avec des inscriptions identifiant Lumbini comme le lieu de naissance du Bouddha. Ce pilier a été découvert dans les jungles du Népal en 1896, et est un des éléments de preuve les plus convaincants désignant Lumbini comme le lieu de naissance du Bouddha.

    Le temple Maya Devi à Lumbini demeure un sanctuaire vivant : les archéologues travaillent aux côtés de moines, de nonnes et de pélerins en méditation. La structure nouvellement découverte est en train de se développer comme un centre de pèlerinage bouddhiste.

    On doit l’étude archéologique aux gouvernements du Japon et du Népal avec le soutien de la Société nationale géographique et de l’Université Stirling. La recherche est publiée dans le journal international Antiquité du 25 novembre.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a115015-De-tous-premiers-vestiges-de-la-vie-du-Bouddha-decouverts-dans-le-temple-Maya-Devi-a-Lumbini-Nepal.html

  • Proverbe bouddhiste sur l'action

    Proverbe, citation, Chine, Inde, Hindouiste, Bouddhisme, Ghandi, Action, changement, Mouvement


    Sois le changement que tu veux voir dans le Monde

    - Mahatma Gandhi -


  • Et si les asiatiques demandaient des contreparties ?

    M. Sarkozy pensait sans doute à la Chine en évoquant, le 23 septembre, un "format à partir du G8, avec possibilité d'ouverture sur des pays émergents". Peu importe qui, au bout du compte, aura amené la Chine à Washington. Ce qui est stupéfiant, c'est qu'il ait fallu plaider pour qu'elle y soit. Et que les dirigeants occidentaux, plongés jusqu'au cou dans "la plus grave crise financière depuis 1929", n'aient pas jugé indispensable que des moteurs de croissance comme la Chine et l'Inde soient associés d'office à la recherche d'une solution durable.

    Car une chose est d'inviter la Chine, une autre est de savoir comment elle va se comporter. A la tête d'un pays plus ouvert, le premier ministre indien fait moins de mystères. Les Chinois, eux, se trouvent aujourd'hui projetés sur la scène internationale dans un rôle nouveau, face à des Occidentaux dont les attentes ne sont guère plus claires : refonte ou régulation ? Et si les Asiatiques, invités à participer au sauvetage du capitalisme mondial, demandaient des contreparties ? Comme un pouvoir accru au FMI, aux dépens des Européens ?

    Ces Asiatiques ont jusqu'ici eu le bon goût de ne pas accabler les responsables de la crise actuelle, du moins pas trop haut. "Critiquer le capitalisme ? Mais nous, on veut continuer à nous en servir !", réplique un Chinois, en marge de la réunion de l'ASEM à Pékin. "Critiquer les Occidentaux ? A quoi bon, ils représentent toujours près de 70 % de l'économie mondiale !", commente un Indien. "Pallier l'absence de leadership américain ? Mais il est essentiel que les Etats-Unis continuent d'assurer notre sécurité !", s'affole un Japonais...

    C'est un monde nouveau et inconnu. A Pékin, vendredi, le président Hu Jintao n'avait visiblement aucune envie d'y plonger à pieds joints. "Réglons d'abord nos propres problèmes, a-t-il dit. Maintenir une bonne dynamique pour notre développement économique est une importante contribution aux marchés financiers mondiaux." Le lendemain, le premier ministre Wen Jiabao, qui passe pour le plus réformateur des deux, avait un discours plus proactif, évoquant la nécessité de poursuivre "l'innovation financière", mais assortie de régulation.

    Tiré de L'Asie entre en scène, Le Monde, 27 10 08

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu